The equestrian lifestyle community.

Retour au feed

Comment avez-vous appris à un jeune cheval à rester attaché à une longe pour le pansage sans tirer ni se faire peur ? Merci d’avance

Comment avez-vous appris à un jeune cheval à rester attaché à une longe pour le pansage sans tirer ni se faire peur ? Merci d’avance
Bonsoir Veronique,

pour ma part l'apprentissage se faisait non attaché, mais avec une longe passée dans l'anneau qu'on tenait soit avec l'aide de quelqu'un qui retenait un peu le poulain si il tirait et relâchait la tension si il tirait de plus en plus ou montrait un signe d'alerte. Soit pour les plus braves ou quand j'étais toute seule, je gardais la longe entre mes jambes tant que j'étais à maximum hauteur du dos pour réagir comme je l'expliquais plus haut.

Pour le fait de ne pas bouger à l'attache, je pense que ça vient aussi avec la routine et l'apprentissage par étape, si c'est pour le pansage, essayer de ne pas faire durer trop longtemps si c'est de l'impatience un peu typique et essayer de s'arrêter avant que le jeune cheval ne se mette à faire une chorégraphie de line dance dans la salle de pansage.

Tu peux également le tenir un peu occupé, du genre si c'est un gourmand, lui donner un morceau de carotte après x bonnes minutes où il ne bouge pas trop et te remettre à le brosser. C'est du renforcement positif.
Salut Véronique !

Il faut voir pourquoi la jument tire... Ma vieille jument était insupportable à 4, 5 et 6 ans ans, elle a du me casser une vingtaine de licols et malgré une ficelle que je dédoublais pour qu'elle casse plus vite.

Mais elle, c'était par jeu ou quand elle en avait marre d'être attachée (en concours par exemple) ou qu'elle voulait retourner au pré. Jamais par crainte ! J'y ai été de manière un peu radicale .. mais ça a bien marché : l'attacher le plus souvent possible dans plein de situations différentes et ce qui a fait la différence, ce sont les journées passées attachées au camions lors des concours (foin et eau à volonté).. elle a fini par suivre l'exemple de ses petits camarades qui restaient sagement attachés. Elle a recommencé avec sa cavalière a qui je l'ai confié qui n'a pas lâché le morceau ^^ et maintenant c'est bon.

il faut que tu fasse un noeud facile a enlever, dédouble la ficelle pour qu'elle casse plus rapidement si le cheval tire. Si ton cheval est anxieux, tu peux effectivement y aller doucement lors du pansage, lui montrer les brosses etc.. Tu peux aussi lui poser un bonnet anti-bruit pour atténuer les sons inquiétants ou mettre de la musique douce pour occuper son attention. Autre solution, mettre une petite dose de foin pour l'occuper :)

Sinon, perso mon 4 ans est assez proche de l'homme et sage donc pas de soucis à l'attache .. en revanche il s'ennuie vite donc peut gratter ou se dandiner. Au cavalier d'être ferme (ne pas se laisser pousser ou marcher dessus) mais compréhensif aussi (c'est anxiogène d'être attaché au départ et aussi un peu ennuyeux car ils n'ont rien à faire)
@elo.baufreton aucun soucis :)
Ta réponse m’a beaucoup intéressé aussi comme elle va voir bientôt le parreure aussi ;)
Véronique, je tiens à m’excuser de ma reponse, j’avais lu Parage ..
Bonjour, je suis passée par là il y a 2 mois. J’ai tout simplement attaché ma jument, et j’ai continué mes habitudes de passage. Elle a tiré une fois, doucement (la ficelle bleue ne s’est même pas rompue). Elle a direct compris que c’était pas agréable. Après elle a eu sa phase où elle ne tirait plus mais été complètement mobile car elle voulait absolument tout voir ce qui se passait autour d’elle. Et avec le temps, elle est devenue tout simplement immobile sauf quand un bruit suspect intervient, elle regarde dans la direction du bruit.
Bonjour !

En lui montrant les brosses que tu utilises, où les objets qui l'entourent. Le rassurer lorsque un bruit quotidien mais étrange (du genre la pelle qui tape contre une brouette,etc...) . Le rassurer et le féliciter à chaque fois qu'il est calme
Bonjour Veronique,

Déjà, avoir un marechal patient et sachant récompensera le cheval au bon moment est un plus !
Pour ma part, j’ai une jument qui au préalable avait été désensibiliser à beaucoup de chose tel que le bruit, les mouvements brusques etc.
Montre lui les outils calmement en l’envourageant positivement dès qu’ils présente le moindre signe de curiosité et de calme.
Ça peu prendre du temps certe mais c’est une nécessité pour toute sa vie.