The equestrian lifestyle community.

Retour au feed

Ask fabiengrobon : Vous avez fait l’expérience du haut niveau dans d’autres sports, quel est le challenge principal à relever pour l'évolution des sports équestres ?

Ask fabiengrobon : Vous avez fait l’expérience du haut niveau dans d’autres sports, quel est le challenge principal à relever pour l'évolution des sports équestres ?
Je crois que le sport au plus haut niveau c’est (quand on a déjà le talent 10% et le travail 90% qui sont le minimum) l’attention aux détails systématique et dans tous les domaines pour aller chercher la seconde, la foulée, le km de plus que les autres et que soi.

Dans l’équitation, l’exigence s’impose aux 2 athlètes. Souvent je me disais « 10 ans à former un cheval pour 1 minute 30 de compétition aux JEM... ». Federer qui devrait élever sa raquette !!!

Dans le rugby, au SFParis, on travaille la technique et la tactique, le physique, le médical dont la nutrition et la récupération, le caractère dont la préparation mentale, le cognitif, et la vie sociale (scolaire, team Spirit, reconversion, vie du club,...). Dans le tennis aussi, tous ces sujets sont traités par les meilleurs. Dans les sports équestres ?

Au niveau macro, beaucoup trop d’individualisme dans l’équitation. Pas assez de partage au sein la famille équestre et d’un sport à l’autre.

La voltige a beaucoup à apprendre au show jumping et réciproquement et tous les athlètes ont à apprendre les uns des autres d’un sport à l’autre, surtout les meilleurs. Les rugbymens du SFP ont adoré aller à Saumur avec l’équipe de France de complet. Merci Sophie Dubourg et Serge Leconte.