The equestrian lifestyle community.

Retour au feed

Les jeunes cavaliers, children et juniors de jumping n'ont pas brillé aux Championnats d'Europe. Pensez-vous que ce soit plus difficile de rebondir pour des jeunes ?

Les jeunes cavaliers, children et juniors de jumping n'ont pas brillé aux Championnats d'Europe. Pensez-vous que ce soit plus difficile de rebondir pour des jeunes ?
Coucou Marine, ayant été en sélection équipe de France Children cette année, je pense que c'est pas très simple de rebondir. Ma jument ayant été hospitalisée la veille du CSIO de Fontainebleau mes chances pour les Europes ont fondu comme neige au soleil. Et j'avoue que cette déception a été très dure à vivre jusqu'à maintenant. Les filles de l'équipe de France Children, je les connais bien vu qu'on a fait les CSIO ensemble. La pression est immense comme les pros car on attend beaucoup de nous. Elle est même pire je pense vu que c'est nos 1ères fois qu'on représente notre pays à l'étranger. Enfin quand tu dis qu'ils n'ont pas brillé je tiens à rappeler que la marseillaise a retenti le 1er jour dans la chasse Children gagnée par ma pote Maëlle et qu'Arthur Le Vot et Paul Delforge sont classés dans le GP 150.
Bonjour !

Non je ne pense pas, ils sont plus excusables et ont encore beaucoup à apprendre pour certains. Ça permet de faire des sélections encore plus pointilleuses pour l'avenir !
Au contraire, je pense que leur "statut" de cavaliers en formation les expose moins aux revirements que les cavaliers professionnels déjà établis qui eux ont une obligation de résultats pour faire tourner leurs écuries...

On comprends mieux les erreurs des jeunes, donc on les leur "pardonne" plus vite.
Ils n'ont pas non plus cette pression médiatique, ou en tout cas en moindre mesure, qui va les faire "démonter" par la critique au premier couac (Pénélope et son coup de cravache intempestif par exemple, ou pour une chute sur un gros événement).
Même du point de vue des propriétaires, lorsqu'on confie un cheval à un jeune cavalier ce n'est pas dans la même optique de rentabilité rapide qu'avec un cavalier adulte. C'est (à mon sens) plus un investissement long terme sur le cavalier en tissant des liens de partenariat durable et en participant à son développement de futur professionnel plus que pour une valorisation optimale du cheval.