Il y a quelques jours, Brigitte Bardot a été reçue à l’élysée par Emmanuel Macron notamment pour évoqué la fin de hippophagie. Il s'est dit "favorable", qu'en pensez-vous ?

Je trouve que cette déclaration ne fait pas sens.
En effet, comme l'on déjà dit Charlie et Emma, l'hippophagie a permis de sauver certaines races. Comme ce point là a déjà été développé je n'en parlerai pas plus 😊
Je trouve également cette déclaration spéciste et injuste envers les autres animaux que nous consommons. Pourquoi arrêterait-on de manger du cheval tout en continuant à manger des bœufs/veaux, lapins, porcs, poulets, etc...? Après ce n'est que mon point de vue 😉
Et puis, comme le dit pommeline, si on continue de consommer de la viande, alors ce sont les conditions d'abatage, et de transport jusqu'à l'abattoir qu'il faut améliorer, tant pour les chevaux que pour les autres animaux !
Pour reprendre l’idee de Charlie c’est vrai que si l´hyppophagie est bannie on perdera bcp de races comme les trais qui sont élever pour l’an viande souvent ou les chevreaux plus rustiques... mais surtout cela veux dire que si l’on tue son cheval pour x raisons il ne sera plus valoriser.... on aura juste tuer une pauvre bête... et penser au nombre de chevaux dont les propriétaires ne pourrons pas payer le veto et qui finirons dans un état déplorable au fond d’un parc? Pour moi chacun mange ce qu’il veux... cheval ou non
Mais il est vrai que le seul annimaux devrais etres mieux traité!
Je suis entièrement d'accord avec Pomeline
Bonjour Justine,
Pour ma part, je pense que le débat est un peu au delà. Je n'ai rien contre l'hippophagie en soit, à partir du moment où les animaux sont élevés pour cela et abattus dans la dignité. Je trouve que l'abattage n'est pas le problème, on abat des chèvres, vaches, moutons etc .. et chevaux. Mais ce sont les conditions jusqu'à la mort qui sont en revanche choquante. Les transports sont encore parfois limites en terme de respect de l'animal, et les conditions pour abattre les animaux sont parfois déplorables dans les abattoirs car ces derniers ne sont parfois pas adaptés (ex: abattoir bovin qui récupère des chevaux, box d'abattage trop grand pour maintenir l'animal, matériel qui ne convient pas etc...) ! C'est pour ma part cela qu'il faut revoir. Abattre les animaux, tant qu'il y aura des "carnivores", c'est comme ça, mais dans le respect et la dignité.
C’est parce qu’il y a l’hippophagie que certaines races continuent d’exister, elles ne sont élevées que pour leur viande... de plus cette activité occupe une place importante dans la filière équine, alors que les clubs/loisirs ont une activité en baisse...
Étant cavalière, je ne mange pas viande de cheval.
Par contre il est fréquent que je mange avec des collègues de travail qui en ont dans leurs assiette. C'est leurs choix et je pense qu'il faut qu'on le respecte.
Par contre il faut qu'on contrôle mieux les conditions de vie des animaux qui sont destinés à nos assiettes.
Pour moi je trouve que cela serais bien car les animaux subissent tellement de cruauté avant d'être abattu alors au moins les chevaux pourraient échapper à cela.
(Il faudrait surtout revoir les réglementation dans les abbatoir)

Mais j'ai un gros doute qu'il soit favorable à cela.
Que si jamais ça se concrétise ça va porter un dernier coup de massue à la filière équine déjà vacillante.

L'hippophagie est indispensable aux protocoles de sélection, l'eugénisme fait parti de l'élevage et on n'y peut rien à moins d'admettre un appauvrissement du patrimoine génétique équin avec les conséquences qu'il y a.

Tant qu'à devoir éliminer un animal autant valoriser sa viande à sa juste valeur, et arrêtons le spécisme notre cher Poupou adoré n'est pas supérieur à la vache...
Profitez de Horsealot en vous connectant avec nos 200,000 membres !
Inscription
X