Pour quelles raisons une monitrice peut-elle choisir de mettre un pelham sans alliance et un gogue fixe à un cheval de club ?

Salut,

Je suis du même avis qu'Hélène.
Si l'embouchure est utilisée indifféremment du mors, il n'y a pas de soucis.
Quand un cheval tire ou a trop de force pour son cavalier, un mors adapté peut être nécessaire. Le pelham sans alliance peut être utilisé en double rêne, ce qui permet une utilisation plus fine du mors ou en direct ce qui aura un effet abaisseur assez fort. On peut l'utiliser sur un cheval qui tire fort vers l'avant (pour le rassembler) ou qui a tendance à passer au dessus de la main pour se soustraire à l'action "ralentir"

le gogue fixe a lui aussi un effet abaisseur et permet de fermer l'angle "tête-encolure". Souvent utilisé en club pour préserver le dos des chevaux et permettre aux cavalier de ressentir la "bonne attitude" qu'un cheval doit adopter. il permet aussi au cavalier de se concentrer sur sa position et son tracé plutôt que d'être en difficulté avec un cheval ouvert (donc inconfortable) et déconcentré.

En soit les 2 actions ne sont pas contradictoires : fermer et rassembler le cheval. On peut parfois se servir du gogue a l'obstacle (bien réglé, donc un peu lâche ou en gogue commandé) pour orienter le cheval dans ses sauts, surtout sur des chevaux qui ont tendance à s'ouvrir ou se creuser lors du planer.
En revanche le pelham, surtout sans alliances ou sans double rênes est assez peu adapté à un travail sur le plat et le gogue fixe pas hyper pratique à l'obstacle.

Demande à ta monitrice pourquoi le cheval est enrêné de cette façon et quel est l'effet recherché :)
Bonjour Floraine,
Comme est de base ce cheval de club ? Avant de jeter la pierre sur la monitrice, il faudrait savoir quel est le tempérament du cheval.
Sans alliance, soit le mors pelham est utilisé avec deux rênes où c'est le cavalier qui jauge s'il soit jouer avec l'effet releveur (premier anneau) ou abaisseur (deuxième anneau) ou alors c'est une rêne sur un des deux anneaux, selon l'effet souhaité.
C'est peut être un cheval qui a tendance à lever la tête et à se soustraire à la main ou qui a tendance à embarquer. D'où le mors sévère et le gogue pour le maintenir dans une attitude basse de travail.
N'hésite pas à lui demander simplement pourquoi ce choix et ce qu'elle cherche à faire en lui choisissant ce mors et cet enrênement.
Hello! Un pelham en direct + un gogue fixe? Et bien... pauvre cheval..
Si elle en juge nécessaire elle peut le proposer, mais normalement, il faut en parler au directeur du club ;)
Profitez de Horsealot en vous connectant avec nos 200,000 membres !
Inscription
X