Que pensez-vous de l’idée de devoir passer un permis pour devenir propriétaire ?

Selon moi, ce n’est pas une bonne idée. Ça serait classer les gens dans des cases : « aptes ou non » à posséder un cheval. Et puis baser ce permis sur quoi ? L’entretien du cheval ? L’âge? Le niveau du cavalier ? Tant de facteurs qui varient beaucoup en fonction du lieu, du climat, du cheval, du proprio etc ... la mise en place de ce système serait donc très compliquée et donc coûteuse. Outre l’aspect financier, l’idée même me dérange ... il me semble que si on impose un permis pour posséder 1 cheval, ce serait donc logique d’imposer le même principe pour un chien , un chat etc ... on en reviendrait donc à être obligé d’avoir un permis afin de mettre une plante verte dans son salon ...( j’exagère évidemment ^^) A mon avis, si on veut éviter les cas de maltraitance, il vaut mieux aider financièrement les associations qui luttent pour la protection des animaux plutôt que d’imposer des permis à une grande partie de personnes honnêtes.
Des stages "futurs propriétaires" seraient bien mieux. Les gens qui s'y inscrivent se rendraient compte de leur inculture sur certains points (parce qu'on en a toujours) :)
Pour et contre, car sa pourrait faire réfléchir à deux fois des gens qui achète un animal sur un coup de tête (vu qu'il faut passer le permis), sa évitera aussi d'offrir un animal en cadeau à Noël si la personne veut vraiment l'animal sa l'obligzra à faire la démarche toute seule donc on revient au fait de réfléchir avant d'agir. (Bien sûr des personnes s'occuperont très bien d'un animal offert d'autre reflechiront aussi mais malheureusement pas tous....)
Contre car on se base sur quoi pour dire qu'une personne mérite mieux un animal qu'une autre personne? Des gens malhonnête risque de procéder le permis et des gens bienveillant non 😕
Le coût aussi pas tout le monde peut sortir de l'argent d'un coup.

Mieux qu'un permis c'est contrôler les antécédents des personnes qui veulent acheter un animal. (J'ai lu des articles où une personne avait tuer son chien et la police avait vu qu'elle avait par le passé dejà battu et maltraité ses précédents chiens donc au final si les vendeur n'avait pas l'autorisation de vendre à n'importe qui, on pourrait éviter ce genre d'histoire ). Faire des visites de contrôle comme font les spa (peut-être pas toute je me suis pas informer sur ça ) ils vont voir comment se comporte l'animal, son environnement ect... (après c'est sûr sa peut souler les proprio et sa peut être dur à instaurer pour partout 😅)

En tout cas le permis n'est pas vraiment une solution mais un cache misère
Je pense que ça serait bien après le mieux serait d'avoir des contrôles même tout les X temps mais je pense que ça serait compliqué d'organiser ça
Que l'on s'occupe déjà de faire une loi concernant l'abandon des animaux domestiques (il y en a une que par rapport à la maltraitance) et surtout la faire appliquer. L'abandon à la SPA devrait rester possible mais avec un coût pour le propriétaire permettant d'entretenir le chien ou chat jusqu'à son adoption quelque soit la durée. Pour les abandons sauvages la loi sur la maltraitance devrait être appliquée systématiquement : 2 ans de prison et 30.000€ d'amende.
Bonjour Juliette,

l'idée même d'avoir un permis pour détenir un cheval est à mon sens vraiment absurde et surréaliste. J'avais détaillé ma réponse mais au final je ne dirai que ça en prenant en compte mon point de vue et vécu perso:

Les contrôles: Lourds pour les propriétaires, si ça devait arriver j'en aurai marre au bout d'un moment de me faire fliquer au sens propre. Et en comptant les divergences de points de vues entre les chevaux qui vivent dehors h24, ceux qui dorment au box, ceux qui sont ferrés par besoin et les autres pas, ect... Les chevaux seront eux aussi passés au crible pour s'assurer que leur mode de vie peut convenir? Non, car ça serait trop lourd à mettre en place, et il y a là aussi ceux qui pensent que tout les chevaux sont les même et ceux qui vont au cas par cas et font en fonction...

Les finances: Je suis bien placée pour savoir qu'on ne peut rien prévoir, que ça peut changer, que le travail peut se perdre du jour au lendemain,...

Etre "casé" par type de propriétaire: Inutile. De plus, financièrement avoir un cheval en pension est plus rentable qu'à la maison, en dehors des chevaux de pur loisir (simple exemple)... Et je ne connais pas beaucoup d'écurie, que ce soit pension ou club, qui surveillent les chevaux des proprios déjà si ils sont absents une petite semaine, alors devoir "surveiller" tout les jours...Pas certaine que beaucoup le feraient ou alors pas très longtemps.

Il n'y a déjà pas tout ces trucs pour le permis de conduite ou même les prêts financiers...Et de toute façon, si fraudes il doit y avoir, fraudes il y aura toujours...Ce qui reviendra au même, ou pire.

C'est aussi aux gens à se renseigner, à se mettre un peu à jour, ect...
Je trouve ça étrange , et je n’aime pas trop le comcept
Un permis pour être propriétaire ! Pourquoi pas de même avec un chien alors ?
Oui je suis d’accord pour des contrôles! Mais un encore un permis encore payer ! Je suis pas d’accord avec l’idee De permis
Sans parler de permis où pour le coup je rejoins vos réponses, je pense que des propositions de stages ou webinats afin de prévenir et d’informer des situations les plus classiques que l’on connaît en tant que propriétaire me semblent intéressant ! Avec un volet santé, éthologie (au sens propre), bien être, financier, assurance et risques pourrait vraiment informer beaucoup !
Le critère salarial est totalement absurde car tu peux gagner 1 million par mois et en dépenser 1,5 million, t'es déficitaire ou une personne qui gagne que 1200e va être capable de mettre 200€ de côté tous les mois.
C'est comme l'histoire de l'âge, des enfants/ado sont parfois bien plus présents que des adultes (preuves dans mes écuries mais il y a aussi des ados qui abandonnent leur poney, autre cas dans la même écurie).
Je pense qu'il y a un critère qui n'est pas quantifiable, c'est la réelle envie d'être propriétaire. On est pas tous capable de l'être (et pas par mauvais traitement) mais on a pas tous envie de claquer 3000e par an dans un cheval, y aller tous les jours, ne pas monter à chaque fois qu'on y va, etc. Je connais une cavalière, elle est en DP, je la vois ABSOLUMENT PAS passer propriétaire car elle veut profiter mais pas faire que ça et avoir son cheval serait une grosse contrainte qu'elle a pas envie d'avoir.
C'est pourquoi, je pense pas qu'un permis est vraiment possible mais une bonne information avant, pour une prise de conscience et une évaluation de ce que demande un cheval.
C'est vrai qu'on ne pourrait pas être certain... Dans ce cas, peut-être faire des contrôles réguliers ? Mais là, ça deviendrait étouffant, et pas tellement génial pour les proprios réglo. C'est vrai que le salaire/le compte en banque ne fait pas tout ! Mais je pense par exemple au permis voiture, t'as intérêt à faire les contrôles techniques et les révisions...

Pour les différents types de propriétaires, dans ce cas on pourrait donner différentes "mentions" au permis, en autorisant la personne à avoir son cheval en club parce pas apte à 100% à s'en occuper, ou en autorisant la personne à l'avoir chez elle... Des sortes de paliers, tu vois ? Et en fonction, avoir différents "stages" à passer. Moi par exemple, je ne suis pas propriétaire, mais je ne serais pas capable d'avoir mon cheval chez moi (je m'y connais pas en terme de rations, de compléments, de soins poussés etc.) ; par contre, avoir un petit stage me permettrait même d'apprendre des choses pour avoir une pension en club.

Maintenant, c'est vrai que c'est difficile de faire des contrôles... surtout quand le cheval n'est pas dans une écurie. Il y a peut-être des sortes de compromis à trouver, sans forcément parler de permis, pour réguler un peu les maltraitances, qu'elles soient volontaires ou non :)
@tiffanyvincent pour l'histoire du véto, comment pourrait-on être sûr qu'une personne avec un permis fasse quand même appel à un véto dans la situation que tu as décrites ? Et soucis financier, ça voudrait signifier que les délivreurs des permis connaîtraient le contenu de ton compte en banque ? Et sur quoi ça pourrait se baser ? Sur le salaire ? Car on peut gagner 8 000€/ mois et payer des emprunts et des impôts et se retrouver avec quasiment rien à la fin, tout comme gagner le Smic et avoir perçu un gros héritage... Enfin tu vois, il y a tellement de facteurs à prendre en compte qu'on se retrouverait avec des inégalités quoi qu'il arrive.
Et il y a la difference entre être propriétaire et avoir un cheval chez soi ou être proprio et avoir son cheval en pension... Il faudrait aussi penser à ça ! :)
Salut !

Je n'ai pas (encore) lu les autres réponses, mais je trouve ça génial ! Beaucoup de personnes pensent à acheter un cheval, beaucoup de personnes en rêvent, et je pense qu'il y a des gens qui font un peu n'importe quoi ; par exemple, qui ne prennent pas la totalité de l'aspect financier en compte... Il y en a sûrement aussi qui, peut-être par soucis financier, ou par fierté, attendent un peu avant de faire venir le véto voir si on peut pas soigner nous-même... Du coup, ça permettrait de réguler un peu.

Maintenant, le problème, c'est qu'il y a parfois des très bonnes idées, qui sont mal mises en place. Par exemple, s'il faut payer 200€ pour passer ce permis, mais que l'amende encourue pour non possession de permis n'est qu'à 50€, alors certaines personnes préfèreront rester pépères jusqu'à payer l'amande (à condition qu'ils se fassent prendre)... Ce qu'il faut, c'est régler le prix du permis/les sanctions correctement, et avoir une obligation de preuve qu'on a bien ce permis à l'achat par exemple ?

Mais en tout cas, je trouve l'idée vraiment bien !
Bonjour !

Je pense que c'est... Étrange ? Dans ces cas-là il faudrait passer un permis pour les ânes, les vaches, les chiens, les chats...car ils ont tout autant des chances d'être mal entretenus au même titre que les chevaux...

Et puis, je ne vois pas comment ils pourraient mettre ça en place ? Critères de sélection ?
Et tous les actuels propriétaires, on devrait les passer au crible pour savoir s'ils correspondent au schéma du "propriétaire idéal" ?
Bonjour Juliette,
Je rejoins en soit l'avis des autres. Comment vraiment définir qui mérite d'être propriétaire et pas l'autre. Sachant que c'est en étant propriétaire que l'on apprend beaucoup de choses car on est là beaucoup plus souvent.
Après là on parle de personnes qui s'y connaissent pas un peu mais je vois aussi des gens qui achètent un cheval sur un coup de tête (pour un adulte ou un enfant) et au final ne pas avoir les connaissances (maladies, comportement, etc.) et la technique (même juste avoir les bons réflexes en cas de souci, même en main).
Sans parler d'examen vraiment ni de permis à passer, je pense qu'en club ça serait pas mal lors d'un stage ou atelier (on en parlait dans un autre sujet), d'aborder ce qu'être propriétaire implique, les contraintes (le temps à accorder par exemple) et ce qui semble être le "minimum" de connaissances pour être propriétaire de manière sereine (sans se poser 3 milliards de question (même si on se les pose en vrai xD) ou harceler son véto).
Je n’aime pas l’idée . Ce n’est pas parce que la personne est débutante que le cheval va être malheureux . Et les personnes qui prennent des chevaux seulement pour le pré ...
Merci pour vos réponses ! Je suis du même avis que vous, que ce soit sur les critères d’evaluation, le contrôle après...

J’ai lu un dossier sur le sujet dans un magazine et j’avoue que ça m’a surprise aussi !
Je ne vois pas l'intérêt..

Surtout impossible à mettre en place ! Sur quels critères se baser ? L' expérience ? les moyens financiers ? le casier judiciaire ... etc
et sous quelle forme ? un examen théorique et/ou pratique ? Une simple déclaration papier ou en ligne ?

Dans tous les cas ils y aura des dérives et des centaines de cas particuliers ! Ex: une cavalier très débutant pourra tout a fait mieux gérer/ soigner son cheval s'il est bien encadré qu'un cavalier hyper expérimenté mais qui croit tout savoir et flingue tous ses chevaux.

Sachant que j'ai été propriétaire à 11 ou 12 ans .. et mes parents n'y connaissaient rien du tout au monde du cheval. Mes poneys de l'époque n'ont manqué de rien et on été très bien traités.. J'avais simplement l'encadrement nécessaire pour m'en occuper de façon optimale : poney en centre équestre, plusieurs cours par semaine avec des cavaliers plus avancés et mon moniteur qui montait dessus de temps en temps... Le club gérait les soucis véto (colique, soins particuliers...) ça m'a permis d'apprendre à gérer un cheval mais à mon rythme.

En revanche, il faut communiquer sur les soins et l'investissement que demande l'achat et l'entretien d'un cheval à tout acheteur novice. Afin d'éviter les mauvaises surprises et la maltraitance involontaire. Aux vendeurs aussi de refuser la vente s'ils estiment que la personne ne sera pas apte à pourvoir aux besoin de son cheval.

L'interdiction d'acheter un cheval pour toute personne qui a été dénoncée pour maltraitance ou non assistance serait par contre une bonne idée :) mais il faudrait des instances pour effectuer des vérifications et ça coute de l'argent!
On peut aussi avoir des proprio dont le cheval est très bien soigné : nourriture en quantité et adaptée au besoin, sorties régulière dehors (pré ou balade), soins, pansages etc.. mais qui possèdent des chevaux boiteux et s'en foutent ou ne savent pas.. ils continuent de les utiliser... donc en soit le cheval n'est pas en mauvais état mais l'utilisation est maltraitante ...
Difficile donc à vérifier et il y aura trop de cas particuliers !
Je trouverais l'idée de passer un permis un peu excessive. Comme le dit Pomeline, il y a tellement de critères possibles, je pense que ça serait des frais en plus pour pas grande chose, d'autant plus qu'il suffirait de bien se comporter une fois et après, liberté ! Comme pour le permis de conduire, il y aurait des gens qui ne feraient qu'à leur tête.

Je pense par contre qu'il serait bien d'avoir des sanctions pour les propriétaires d'animaux que ne les traitent pas bien, que ce soit pour un cheval ou un autre animal d'ailleurs. Mais malheureusement c'est encore une fois un peu compliqué, puisque des brigades ne vont pas faire toutes les maisons pour vérifier que les animaux y sont heureux...
Je trouve cela assez surprenant, et mon avis personnel, non adapté.
Si on doit passer un permis pour être propriétaire, c'est sur la base de quoi ? D'âge, de connaissance, de niveau technique, ce niveau de revenue ? Alors que finalement, si on est bien encadré et dans une structure adaptée il n'y a pas de problèmes.
Je pense que cela pourrait être assez discriminant.
De plus, si un permis de propriétaire doit exister, pourquoi uniquement pour les chevaux ? Pourquoi pas pour les chats, les chiens, et le reste ?
C'est un avis très personnel bien sûr, mais je ne pense pas que ce soit de quelconque utilité.
Profitez de Horsealot en vous connectant avec nos 200,000 membres !
Inscription
X