The equestrian lifestyle community.

Retour au feed

Je viens d'écouter l'interview de Arlette Agassis et de son point de vue sur le sujet épineux du bien-être du cheval. Qu'en pensez-vous?

Je viens d'écouter l'interview de Arlette Agassis et de son point de vue sur le sujet épineux du bien-être du cheval. Qu'en pensez-vous?
Bonjour Juliette,

disons honnêtement que j'ai pris son analyse comme étant "Au cas par cas", regarder et observer l'état général et les besoins de son cheval, ce qu'il nous montre...et pas de manière généralisée comme beaucoup le font dans certains articles. Même si je n'ai rien contre le fait que chacun prêche pour sa paroisse, mais bon pour moi certaines analyses et articles m'ont déjà fait limite peur.

Je pense que dans ses analyses elle prend certaines choses et pose d'autres options sur un sujet ce qui montre qu'une chose n'est pas la solution ultime pour l'ensemble de nos chevaux, par exemple la vie au box où certains chevaux peuvent apprécier le confort du box même si ce n'est que pour y passer la nuit ou l'hiver avec des sorties quand même plutôt que de vivre forcément toute l'année dehors. Le box toujours dans de bonnes conditions et dans la propreté avec le respect des besoins fondamentaux.

Sinon je crois qu'elle va d'un extrême à l'autre probablement pour contrebalancer et qu'elle met un point d'honneur à dire "au box mais dans de bonnes conditions et au pré en faisant attention au sur-pâturage" car certains pourraient prendre cette analyse comme étant "Ok le box ou stabulation c'est bien donc, même si le box n'est entretenu que 2 fois par semaine". Certains pourraient mal comprendre ses propos si elle ne les étalait pas un minimum, et dans une société où on parle du bien-être du cheval dans une forme d’extrémisme, il faut malheureusement je crois mettre en avant que les extrêmes ne sont pas forcément bons et que chaque extrême à des incidences si on le fait sans analyser et réfléchir. Combien jugent et conseiller par exemple que pour faire grossir un cheval il faut "l'oublier" d'un coup dans un pré avec de l'herbe bien riche, sans préparation parce que le pré serait la réponse à tout (je ne dis pas que le pré est mauvais, attention) mais derrière il faut prendre en compte le passif, l'état interne du cheval au niveau digestif, ect...si on ne veut pas risquer une colique ou fourbure. De même pour ceux qui jugent que garder un cheval au box est plus pour le garder sous contrôle et ne le sorte pas au paddock en herbe parce qu'ils ont peur des blessures...C'est tellement vaste ce qu'ont peut entendre et lire un peu partout.

Je ne sais pas si je suis très claire ^^"

Bref, j'ai vraiment pris ses analyses dans le sens où il ne faut pas exclure complètement la vie au box dans de l’extrémisme si le cheval montre qu'il s'y plait quand même, ou au contraire partir dans l'extrême et laisser son cheval au pré à l'année sans regarder avec un minimum d'attention si il s'y plait vraiment, juste parce que quelque part des gens ont dit "C'est là qu'il sera le mieux, comme ceci et autrement c'est mal"

Et le fait qu'elle mette en avant le fait que nos chevaux on apprit et évolué avec notre apport de confort pour eux, ect...Pour certains qui jugent qu'il est tout à fait concevable de gérer tout les chevaux de la même manière et qu'il est possible pour tous de retourner à l'état naturel de leurs ancêtres ou des chevaux sauvages qui ne sont pas dans des réserves, c'est aussi une façon de dire que si c'était si facile, tout tournerait toujours bien.
https://www.youtube.com/watch?v=JSNt2AK7_08