The equestrian lifestyle community.

Retour au feed

Ask pierrebeaupere : Bonjour Pierre, je suis cavalier de Para-Dressage, quel regard portez-vous sur la discipline et sur la relation équidé/humain ? bonne journée Camille

Ask pierrebeaupere : Bonjour Pierre, je suis cavalier de Para-Dressage, quel regard portez-vous sur la discipline et sur la relation équidé/humain ? bonne journée Camille
Merci Pierre je vous souhaite pleins de plaisirs pour votre tour du monde
Quelle superbe façon de voir les choses Camille. Je suis certain que votre jument vous le rendra au centuple et je pense que c'est cette manière d'aborder la relation avec les chevaux qui nous fait réellement grandir!
Merci beaucoup Pierre pour votre réponse pour ma part j'ai toujours pris le parti de favoriser le bien être de mon partenaire je suis cavalier membre de l'équipe de France para dressage et même si par exemple il m'en a coûté ma sélection aux WEG cette année il n'était pas question pour moi d'y participer sachant que ma jument qui est ma coéquipière sortait à peine de sa convalescence. En tout cas telle est ma philosophie une médaille quelqu'en soit la couleur j'ai largement le temps je n'ai que 18 ans. Bien sûr j'en rêve mais je ne trahirais pas la confiance et la merveilleuse relation que j'ai avec elle. Je vous souhaite une excellente soirée ravi d'avoir pût discuter avec vous. Sportivement Camille JAGUELIN cavalier PARA dressage👍😉
Bonjour Camille,

Merci pour votre question!

Je suis extrêmement admiratif des cavaliers para-dressage mais aussi des chevaux dans leur capacité à aider les cavaliers et à les respecter.

D'autre part, c'est aussi en observant la relation des cavaliers para-dressage et de leurs chevaux que j'ai pris conscience de la conscience des chevaux de ce qu'ils peuvent faire pour les Humains, de leur capacité à nous aider, à nous soutenir, à nous faire évoluer et à nous ouvrir une porte vers une nouvelle forme de liberté.

Et comme cette liberté peut prendre tellement de formes différentes en fonction des individus.

J'ai aussi appris beaucoup de la volonté des cavaliers à interagir avec les chevaux, quelles que soient les limitations ou les difficultés. Et c'est ce qui m'a convaincu que le débat sur le fait de ne plus monter à cheval, aussi importante que soit la question de notre droit à le faire, n'était pas forcément la meilleure manière d'aborder cette question éthique. Car j'ai vu des chevaux tellement pleins de douceur, de patience, de compassion et finalement à leur place et remplissant leur "mission" de professeur ou de thérapeute, pour laquelle certains chevaux, comme certains humains, sont faits.

Au niveau de la discipline en elle-même, je pense qu'on y retrouve les mêmes excès et les mêmes merveilles que dans toutes les autres disciplines. Si je suis bien conscient que les cavaliers para-dressage font face à des défis bien plus importants et difficiles à relever que les autres cavaliers, je prends à coeur de ne faire aucune différence autre que de respecter le courage et la volonté dont ils font preuve.

Dès lors, en refusant toute forme de séparation entre les uns et les autres, on constate qu'il y a aussi des cavaliers obsédés par la performance tout autant que de cavaliers pour qui l'amour du cheval passe en priorité.

C'est ce que j'ai aussi vu chez les cavaliers de compétitions de très haut niveau autant que chez les artistes équestres et même chez les cavaliers amateurs qui ne montent que chez eux.

A mes yeux, la question est toujours la même: "Que sommes-nous prêts à faire pour gagner une médaille, obtenir des applaudissements ou simplement nous prouver que nous sommes capables de réaliser un exercice difficile?"

Et c'est pour moi la manière dont nous répondons à cette question qui détermine "l'espace" que nous laissons à la relation au cheval et à notre évolution personnelle.

J'espère que cela répond à votre question!

Pierre.