The equestrian lifestyle community.

Retour au feed

Comment demander à son cheval de se placer rond et bas et pensez-vous que n'importe quel cheval en soit capable, peu importe son modèle ?

Comment demander à son cheval de se placer rond et bas et pensez-vous que n'importe quel cheval en soit capable, peu importe son modèle ?
Techniquement, et sauf gros problème physique, tous les chevaux sont "capables" d'étendre leur ligne du dessus dans l'attitude que l'on appelle "rond et bas". Mais, évidemment, comme pour tout exercice, certains ont des facilités, et d'autres au contraire peuvent avoir beaucoup de mal à trouver cette attitude.

Je pense notamment aux modèles typés "pur-sang", qui ont une morphologie les prédisposant plutôt à un port de tête haut, ou aux chevaux un peu raides du dos. Dans ces cas-là, ce sera plus difficile d'obtenir le positionnement dos tendu, encolure basse et engagement des postérieurs.

Cependant, avec du travail, un échauffement et une préparation adaptée, un travail de musculation harmonieux et beaucoup d'assouplissements, tous les chevaux peuvent trouver une attitude s'en rapprochant. Au fond, l'important, ce n'est pas de rechercher cette attitude comme un but en elle-même, en se disant : "Je veux que mon cheval atteigne telle position physique". Il faut plutôt penser aux bienfaits de travailler ainsi : un cheval qui étend sa ligne du dessus tout en étendant un peu son encolure porte son cavalier plus efficacement, étire ses muscles (notamment les dorsaux), et se fait du bien. Souvent, on recherche ça en fin de séance, pour étirer et relâcher.

L'idée n'est donc pas d'atteindre une certaine posture "idéale" qui serait la même pour tous les chevaux, mais de permettre à son cheval de trouver SA propre attitude "ronde et basse". Evidemment, pour un grand échalas qui a toujours la gueule en l'air ça ne ressemblera qu'à une attitude de travail normale, mais l'important c'est qu'il en ressentira quand même les effets positifs puisque, comparé à son attitude de travail habituelle, il sera plus étendu et étiré.

---

Dans la pratique, la demande de la posture "rond et bas" vient souvent en fin de séance, dans le but d'étirer et de relâcher tout en conservant l'engagement des postérieurs. En fin de séance, donc, on va d'abord s'assurer que l'on a un bon engagement des postérieurs sous la masse, avec un cheval qui se porte en avant sans sollicitation permanente, et avec énergie.

NB : normalement, quand on a déjà bossé à l'obstacle ou en dressage, cette impulsion et cet engagement sont en place : si on est obligé de mettre l'engagement à ce moment-là, c'est que la séance s'est faite dans une mauvaise impulsion. Il faudra revoir la mise en avant dans le travail en général.

Si l'impulsion et l'engagement des postérieurs sont en place, on va pouvoir demander au cheval d'aller chercher à étendre sa ligne du dessus. Pour cela, on conserve la jambe tout en laissant filer un peu ses rênes, sur quelques centimètres, doucement.

Attention : le cheval ne doit pas accélérer ! Il doit garder une amplitude et un rythme identiques. S'il accélère, on remonte sur ses rênes, on retrouve une allure de travail moyenne, et on laisse filer les rênes à nouveau. De même, il ne faut pas perdre le contact, même s'il mollit un peu : le cheval doit continuer d'être au contact de son mors. Si l'on sent soudain un "vide" au bout des rênes, il faut remonter un petit peu jusqu'à retrouver un contact permanent et souple avec la bouche.

En laissant filer les rênes, on va offrir au cheval la possibilité d'étendre son encolure vers le bas. Associé au fait de garder le contact et l'engagement, on va avoir naturellement un cheval qui tend sa ligne du dessus, monte son garrot et porte son cavalier bien plus efficacement, tout en étirant la ligne des muscles dorsaux. Le cheval est alors "rond et bas".

Chacun le fera à sa mesure : certains auront presque le bout du nez par terre (on pense aux grands chevaux), d'autres s'étendront moins vers le bas et resteront plus proches de la verticale. Au fond, la position de la tête et le basculement de l'encolure ne donnent pas vraiment d'indication sur la bonne réalisation de l'exercice. C'est l'ensemble des facteurs : dos tendu + garrot monté + postérieurs engagés + contact qui mollit (légèrement) + encolure qui s'abaisse, qui dit si oui ou non le cheval est dans l'attitude recherchée.

Une fois obtenue, la posture "rond et bas" peut se travailler aux trois allures, et être maintenue sur des figures simples (cercles, changements de main, voltes...) pour une fin de séance et un retour au calme adaptés.
Bonjour Charlotte ! Tous les chevaux en bonne santé et sans blocage ou traumatisme/douleur au niveau du dos notamment mais aussi de la bouche, savent s'arrondir et surtout porter leur tête basse... car il s'agit de leur position naturelle !
Dans le cas où le tien se crisperait en hauteur, il serait bon de le faire voir par un dentiste et/ou ostéopathe dans un premier temps pour identifier un quelconque blocage...