The equestrian lifestyle community.

Retour au feed

Comment se passe le travail de cavalier professionnel, peut-on vivre en vivre au long terme, et est-il conseillé de faire un autre travail à côté ?

Comment se passe le travail de cavalier professionnel, peut-on vivre en vivre au long terme, et est-il conseillé de faire un autre travail à côté ?
J'ajouterai à ce qu'a dit Frédérique que le terme cavalier professionnel c'est un peu passe partout.
En fait très peu de cavaliers sont salariés, ensuite dans ceux qui sont installés à leur compte très peu vive de leur métier de cavalier, ils vendent des chevaux, des pensions, des cours.
Il en est de même pour la compétition, même professionnel c'est un sport à perte, la très grande majorité dépense plus d'argent en engagements et frais divers qu'ils ne touchent de gains, c'est moins vrai à très haut niveau mais là ce pose le problème d'achat du cheval sans avoir de mécène, un cheval compétitif en 5* coûte plus de 500.000€ et même souvent plus de 1M€.
Donc pour répondre à ta question : oui il est même fortement conseillé d'avoir un travail à côté, au pire avoir diplôme et expérience dans une branche porteuse pour pouvoir se retourner facilement au cas où.
Bonjour Elisa,

je ne pratique pas la langue de bois, au moins tu es prévenue ^^

Je conseillerai d'avoir un boulot à coté, au moins le temps de s'installer et de se faire une clientèle stable, une réputation solide, de bons contacts,.... Se lancer sans une assurance derrière c'est très risqué, et tout dépend de la région dans laquelle tu veux t'installer, ce que tu veux proposer, ton expérience et ton niveau, niveau en concours, ect...

Si tu trouve une écurie dans laquelle te faire employer, c'est plus stable mais tu devra toujours rendre des comptes à quelqu'un mais selon moi c'est la meilleure façon d'avoir une certaine assurance de ne pas te retrouver avec des périodes de creux, et ont ne va pas se mentir, faut payer les factures et les soins des chevaux que tu as au travail si tu décide de te lancer à ton compte. Et en travaillant pour une écurie, tu es déjà sûre d'avoir des chevaux régulièrement. Je connais pas mal de cavaliers qui ont commencé par un temps partiel voir un trois quart temps dans une autre branche ou on investit dans quelque chose d'autres pour se consacrer de plus en plus à leur métier.

Peut-on en vivre au long terme...Difficile à dire, c'est très relatif. Tout dépend de ce que tu entends par pouvoir en vivre, de ce que tu as comme frais perso,...Et comme dans tout métier où on ne doit pas compter les heures ni les jours pour gagner sa vie, c'est délicat sur beaucoup de niveaux.

Je sais que je peux sembler très dure dans mon discours, mais j'ai moi-même ce parcours et parle en connaissance de cause. Si c'était à refaire, j'aurai un mi temps à coté de mes écuries et mon travail de cavalière/groom. Je projette de me refaire malgré tout parce que je n'ai que ça professionnellement parlant (Pour ne pas dire que je ne suis bonne qu'à ça) et parce que c'est mon métier depuis longtemps maintenant, mais je ne me ferai plus avoir par les hasards de la vie ;)