The equestrian lifestyle community.

Retour au feed

Pourquoi d'après vous presque tous les cavaliers disent que leur cheval est compliqué sous la selle ?

Pourquoi d'après vous presque tous les cavaliers disent que leur cheval est compliqué sous la selle ?
Je me retrouve complètement dans ta dernière phrase Aude ! C'est pareil avec mon grand, on a le même caractère, et on est tous les deux plutôt exigeants, du con on a apprit à être exigeants ensembles ! Du coup si je demande mal il fait mal, ou il me fait comprendre que c'était foireux, et si je demande bien, il fait bien. En plus il comprend plus vite que moi lol...

Et effectivement, on apprend bien plus vite avec ce genre de chevaux qu'avec des chevaux compliqués...
Et les chevaux apprennent plus vite aussi je trouve...
C'est pas moi qui dirait le contraire, on en est la preuve vivante avec mon grand lol :)

Après les cavaliers n'ont pas la même notion de ce qui est valorisant ou pas x'D
Je préfère évoluer vite et bien avec mon cheval facile, plutôt que stagner et galérer avec un cheval compliqué ou dangereux... puis même si certains font les malins, y'a moyen de se faire super peur du jour au lendemain je pense :/
Complètement d'accord avec Justine.
la dernière en date était sur un CSO... une nana faisait chauffer son cheval : le cheval se cabrait, se mettait de travers, piaffait.. Bref ça devenait dangereux pour les autres cavaliers (bah oui elle prenait la moitié de la détende en coup de cul..), on voyait bien qu'il aurait suffit qu'elle lui lâche la tête et qu'elle avance pour arrêter le massacre mais bon.. C'est tellement plus "valorisant" d'avoir une pseudo ferrari incontrôlable..

Comme je l'ai dis, un cheval compliqué/ difficile/ dangereux ce n'est pas valorisant. youhouuu tu as réussi a faire une cession à la jambe avec un cheval taré, trop bien ... mon gentil 4 ans le fait aussi ^^ et je pense progresser bien plus vite :)

Avec des chevaux "faciles" ou en tout cas classique, je trouve qu'on progresse bien plus qu'avec des chevaux pété de caractère, sang, à moitié rétifs ou tarés. On apprend à monter juste et non pas pour sauver sa peau ^^
Mon ancienne jument bien que pas méchante du tout m'a donné de très mauvais défauts que je galère à effacer et que je n'avais pas sur ma vieille jument : capacité hors du commun à faire la tortue = jambes en avant, dos courbé, poignets cassés en mode je touche plus à rien !!! et une main dure à l'obstacle.

Mon 4 ans est bien plus formateur car je fais bien = il fait bien, je fais mal = il me le montre
Au contraire je me vante d'avoir un cheval facile ^^
Salut Céline, je vais surement répéter un peu ce que les autres ont déjà dit, mais bon...

Je pense que la plupart des cavaliers qui disent ca n'ont pas réellement un cheval "difficile", ce sont tout bonnement des excuses pour plusieurs choses...

C'est tellement plus "la classe" (sarcasme quand tu nous tiens...) de montrer qu'on a pas peur de monter un cheval difficile... Ou d'arriver à faire quelque chose avec un cheval difficile... "Ouah t'as vu machin, il monte trop bien de ouf, son cheval il est trop difficile".. ouais ouais, bien sur !

Ou c'est l'excuse ultime quand le cavalier n'arrive pas à exécuter un exercice, bah oui, c'est jamais la faute du cavalier ! Genre, "oui mais moi mon cheval est difficile, c'est pour ca que je galère"...

Il doit y avoir d'autres excuses et raisons en tous genres d'ailleurs lol mais ce sont celles qui me viennent à l'esprit tout de suite.

Moi j'me dis que ces gens là n'ont RIEN compris à l'équitation !
Le but de l'équitation c'est que le cheval et le cavaliers fonctionnent en harmonie, pas que ce soit un vrai combat de catch lol...
En tous cas c'est quelque chose que je répète et que je me dis bien souvent, étant cavalière de dressage (bon, pour les autres c'est pareil hein, c'est pas c'que jveux dire). On dresse nos chevaux pour que tout se passe pour le mieux sur les reprises, que tout soit effectué avec "élégance" et "discrétion"... et pour obtenir ces choses là, il faut savoir rendre son cheval "facile" justement.
Malheureusement beaucoup de gens confondent le terme facile avec l'expression "qui fait tout tout seul", mais ca n'a rien à voir... Un cheval facile c'est un cheval qui effectue ce qu'on lui demande car on lui demande avec précision... Un cheval facile ca ne veut pas dire que tu mets n'importe quel nigaud dessus et qu'il va te dérouler la st georges ou enchainer 125, mais les gens ont pas trop compris la nuance je crois ;)

Après un cheval facile ca veut pas dire un cheval sans vie lol, je pense que ca aussi les gens ont du mal à comprendre...
Hello

Je suis d'accord avec ce qui a été dit également.
Pour ma part, je bannis les chevaux difficile et il y en a.. Mauvaise éducation, caractère compliqué .. le cheval "compliqué" est la résultante de pas mal de facteurs et parfois ce n'est en rien la faute du cavalier.

Je me suis littéralement fait chier pendant 3 ans sur une jument compliquée, dangereuse et difficile. compliquée car elle demandait une très bonne technique (même les pro galéraient) , dangereuse car elle pouvait se mettre en danger ou nous mettre en danger de part ses réactions, surtout à pied et difficile car tout était négociation avec elle. Mais à coté de ça c'était une gentille jument qui était très sure à cheval (jamais de coup de cul ou de jeu, imperturbable dans le travail)

Bref, je ne me vanterait en rien d'avoir un cheval compliqué sous la selle.. C'est une vraie galère. Mon 4 ans peut être joyeux, c'est un cheval sensible, avec un contact dans la bouche pas toujours évident mais ultra classique à monter, méga bonne tête (tout seul dans la carrière, avec un max de vent, et mon blouson en drapeausur un chandelier.. no problemo.. ^^)

Après on peut aussi avoir un cheval compliqué dans une discipline particulière. Je pense surtout au cheval de ma soeur ou d'une copine qui ne sont pas évidents à l'obstacle. Ils ne s'arrêtent pas mais font des barres facilement si les cavalières ne les montent pas au millimètre avec la bonne tension, activité et impulsion. Les 2 ont bons caractères et ne sont ni dangereux ni difficiles.
Je suis d'accord avec l'ensemble de ce qui a été dit. Finalement, je pense qu'il faut prendre le contexte en compte : Qui dit ce genre de chose, quel est le cheval, quelle fut la séance ?
Il existe en effet des chevaux compliqués, et je suis d'accord que à la base, ils ne sont pas censés être "difficiles" si bien éduqués. Techniques, oui, comme un jeune cheval, un cheval un peu sensible ou chaud, un cheval vert dans le travail ....etc, mais difficiles c'est autre chose.
Par exemple, je pense qu'à la base j'ai acheté un cheval difficile. Il est devenu difficile, car il a été raté au débourrage (6 mois pour lui remettre une selle, 6 mois à le remonter) et est devenu craintif. A avoir des réactions dangereuses (embarquer au montoir, embarquer à l'obstacle, avoir des réactions brusques par la peur ...etc). Il fut donc réellement compliqué et il était hors de question qu'une autre personne que moi où mon instructeur monte dessus, car il pouvait être parfois dangereux ...
Mais avec le temps en le remettant en confiance, maintenant il n'y a pas de soucis. Il est technique car c'est un cheval sensible, mais de là à dire compliqué/difficile, ce n'est plus le cas il me semble.
Finalement, le poids des mots est important. Il y a une différence entre difficile/dangereux ...et technique !
Effectivement tout dépend du degré de "compliqué" sous la selle.
C'est souvent qu'on me confie les jeunes chevaux, et ce sont certes des chevaux difficiles, mais pas pour les mêmes raisons qu'un cheval peureux par exemple. Et je suis bien plus à l'aise sur un jeune cheval qui chauffe vite parce que il est encore pas très bien cadré que sur un cheval peureux ou mal dressé qui embarque à chaque fois...

Après faut arrêter de toujours faire croire que l'on monte tous le pur sang sauvage des plaines, l'étalon indomptable et fou...on a juste des chevaux normaux. Des chevaux avec un comportement animal et pas mécanique. Ils ont leurs humeurs, leurs préférences et leur façon d'être élevé mais aussi le caractère qui entre en compte. C'est comme les humains..."c'est une personne avec un foutu caractère" ou "il n'est jamais content" ou même "il bouge tout le temps, il ne peut pas s'arrêter de faire quelque chose". C'est la même chose...et puis tout dépend de comment on est avec eux aussi parfois.

Mon cheval est ramollo avec un débutant qui n'a jamais mis une fesse sur un cheval mais quand je le sors en balade seul il devient tout de suite bien plus vif et nerveux parce que il sait très bien qu'il va galoper a fond avec moi donc tout le long de la balade là où l'on est censé être au pas, lui il trotte sur place, il essaie d'accélérer tout le temps, et pourtant je ne le considère pas du tout comme un cheval difficile, il s'adapte simplement aux humeurs du cavalier qu'il a sur le dos.
Pour moi, n'importe quel cheval monté exclusivement par un cavalier (ou un très petit nombre) va acquérir une sensibilité qui va me rendre "compliqué" sous la selle de quelqu'un d'autre.

Et comme Mathea, je différencie bien compliqué et dangereux. Ma grosse est compliqué car très sensible et "jument", mais absolument pas dangereuse.
Mon jeune n'est pas spécialement compliqué, il est zen, pas trop émotif, réactif mais pas explosif... Mais très très puissant et du coup assez dangereux, le moindre coup de cul de joie est littéralement irrésistible.
En trois chutes il m'a mis HS deux fois (et cette fois ci j'ai failli rester sur le carreau). Je ne me suis pas fait éjecté avec autant de brio depuis ma ponette shetland que j'ai monté a feu dans les bois pour vous dire !

Donc il y a les "m'as tu vu" qui compliquent leurs chevaux pour rien, les gens avec des chevaux sensibles et "affûtés" qui peuvent devenir compliqués, les chevaux "a problèmes"...
Mais des chevaux facile j'en connais assez peu dans ma carrière de cavalière...
Personnellement je ferais une distinction entre le fait de se donner un "genre" consciemment, et le fait de se dire ça pour se rassurer/se motiver.

Qu'est ce qu'on dit à un cavalier qui descend en pleurs après une séance pourrie ? Bien souvent, on le réconforte en lui disant : "T'inquiètes, c'est pas grave, en plus Machin il est pas facile, c'est un cheval compliqué...". Oui, parce que ça réconforte de se dire que tout ne vient pas de soi. Se remettre en question, c'est important, oui. Mais quand on traverse une mauvaise passe, est-ce constructif de s'entendre dire : "tu sais ce n'est pas le cheval qui est difficile, c'est toi qui ne fais pas bien." ? Je n'en suis pas sûre. Certes, il faut amener le cavaliers à corriger ses défauts. Mais, malheureusement, ce n'est pas toujours fait avec tact.

Parce que quand il y a problème, les facteurs sont multiples. Je pense aux cavaliers de club, notamment, qui ne choisissent pas forcément leur monture : parfois, on se rend compte que l'on n'y arrive pas, que tout va mal. Mais est-ce entièrement la faute du cavalier ? Combien de moniteurs collent leurs jeunes galops 4 sur un 5 ans en pleine crise d'ado pour qu'ils "s'habituent à monter des chevaux difficiles" alors qu'ils n'ont jamais vu un cheval s'emballer ? L'influence des enseignants y est pour beaucoup, je crois. Dans les différents clubs que j'ai fait, j'ai trop souvent constaté que devenir bon cavalier signifiait monter des chevaux de moins en moins dressés, de plus en plus "chauds", voire parfois dangereux. Et au lieu d'amener les cavaliers à demander des choses plus techniques à des chevaux éduqués, ils en restent à faire des cercles et des cessions parce que leurs petites bombes pleines de sang pètent de travers à la moindre action de jambe.

Si, dans les clubs, on prônait un peu plus la bonne réalisation du geste comme but, plutôt que la capacité à monter des chevaux de plus en plus incontrôlables, on aurait des cavaliers aux mentalités bien différentes.

Je ne pense pas qu'il faut blâmer les cavaliers qui "rejettent" la faute sur leur cheval. Certes, ils le disent, parce que devant les autres, il faut bien se donner une contenance, se rassurer, et donner une explication à ceux qui vous regardent et dont l'opinion vous fait peur. Mais ça ne signifie pas que derrière leurs belles paroles de "regardez je monte un cheval hyper difficile", ils ne font pas d'effort pour que ça se passe mieux. Seulement, il y a un monde entre l'image que l'on veut donner aux autres humains, et la relation qu'on entretient réellement avec son cheval.
Je ne dis pas le contraire, je dis aussi dans mon poste qu'il y a c'est bien pour se donner un genre plus qu'autre chose mais si ça ne sert à rien de croire qu'on monte le pire cheval de l'univers, prétendre que les chevaux sont réellement facile, c'est autre chose.
Dans ton exemple, comme tu dis là c'est du vrai paraitre (voire même un peu de maltraitance je trouve...) mais hors de ça, ce n'est pas pour autant que le poney est réellement facile (et là je ne rentre pas dans le elle le chauffe pour qu'il se cabre et quand quelqu'un d'autre le monte il ne se cabre plus ^^)
Évidemment les chevaux ont leurs difficultés, mais il y a une différence entre avoir des problèmes avec son cheval, apprendre à les régler et travailler dans le bon sens, et raconter à qui veut l'entendre à quel point son cheval est compliqué pour se donner un genre...
Alors je vais prendre le problème à contre sens (parce que j'aime être l'avocat du diable mouhahaha)
Aucun cheval n'est "facile" j'entends par là, qu'il y a toujours des boutons à trouver, une façon d'appréhender et d'amener les choses (parfois une solution très controversée de la monte classique).
Pour moi un cheval compliqué n'est pas forcément le cheval qui fait des écarts/coups de cul toutes les 30 secondes.
Dans mon écurie tout le monde juge mon cheval facile car même un débutant peut monter dessus aux 3 allures. Alors oui effectivement, il n'embarque pas, ne fait pas d'écart, 1 coup de dos en 5 ans oui si on entend par là qu'il est facile, il est. Mais dès qu'on rentre dans la technique, cheval moins facile, moins coopératif, qui veut faire le moins (rien que pour l'avoir placé). Une pro m'a donné des cours et l'a monté une fois car j'avais vraiment de la difficulté. Elle est montée dessus 5 mins, avec sa connaissance/technique a réussi à mieux l'avoir que moi (normalement c'est une pro moi je suis amateur pour le plaisir ^^) et en descendant elle me sort, bah il est pas facile.
Tout ceux qui me disent qu'il est facile, c'est tout ceux qui n'ont jamais posé leurs fesses dessus, so ^^
Autant certains c'est pour se donner un genre, ouais je suis trop un(e) bon(ne) cavalier(ière) mais pour autant remettre en question le potentiel difficulté du cheval c'est un peu facile ;)
@mariesarahgouhierheron, c'est l'inverse pour le dicton commun ^^
"Il vaut mieux monter un agneau qui a l'air d'un tigre qu'un tigre qui a l'air d'un agneau."
Sinon il existe différentes raisons:
¤ Le cavalier qui a une difficulté X et son cheval a un défaut qui l'accentue. Par exemple un cavalier qui donne constamment des coups de talons va galérer avec un cheval qui y réagit très bien. Un cavalier qui stress va peiner avec un cheval qui monte en pression. Etc :)

¤ Le cheval mal éduqué. Pas besoin de s'éterniser sur ça je penses. La cavalière qui trouve ça drôle que son cheval pète en l'air par exemple. Ou qu'il est difficile parce qu'il la traîne à pied...

¤ Le cheval avec soucis:
- Psychologique (vie en box)
- Physique (pas d'ostéo)
Et/ou un équipement non adapté (muserolle "claque bouche", mors non adapté, idem pour la selle..). Avec parfois un soucis d'adaptation de travail (longer en petit cercle un jeune de 2 ans.. pendant 45min par exemple).
Donc le cheval réagit en conséquence (pétage de plomb, cabré voir encapuchonnement etc).

Enfin bref, souvent un soucis dû aux hommes. Que ce soit le cavalier actuel ou ceux d'avant (mauvais débourrage).
Un cheval n'est pas compliqué, il le devient :)
Coucou 👋🏻

Je pense que c’est parce qu’il ne veulent pas admettre que c’est eux qui sont compliqués sur la selle 😉
Bonjour !

Pour montrer :

1- Qu'ils sont bons cavaliers et qu'ils savent gérer.

2- Qu'ils ont une relation privilégiée avec leur cheval qui fait qu'ils sont les Seuls à pouvoir le monter

3- Que leur cheval est vraiment compliqué

4- Qu'ils accusent leur cheval pour le moindre problème.


Mais chaque cheval à ses difficultés alors oui si on part de là tout cheval est compliqué sous la selle. Mais à des degrés différents.


Je pense que c'est pour faire bien, si ton cheval est très compliqué et qu'il n'y a que toi qui le montes c'est que tu es le plus foooort 🙄 Dans mon club il y avait une fille qui faisait tout le temps chauffer son poney en tirant sur ses rênes, il faisait mine de se mettre debout, toujours à marcher en crabe... mais dès que quelqu'un d'autre le montait "normalement" il était tout doux... Je trouve ça un ridicule personnellement mais bon
Pour se donner du mérite, avoir l'impression de gérer un animal sauvage mais un dicton dit : il vaut mieux monter un tigre qui a l'air d'un agneau plutot qu'un agneau qui a l'air d'un tigre
Mdr ^^ jolie question. J’ai l’impression que c’est souvent un prétexte. Histoire de justifier qu’on arrive pas à obtenir ce que l’on souhaite. On met ça sur le dos du cheval. Mais c’est plutôt bon enfant ^^ on le fait tous plus ou moins
Je sais pas, ça m'a toujours interpellé... tout le monde prétend toujours avoir le cheval le plus compliqué qui est pas montables par n'importe qui, alors que des fois franchement ça me fait rire 😂