The equestrian lifestyle community.

Retour au feed

Quelles sont vos techniques pour arriver dans un bon état d'esprit aux écuries après une journée compliquée ? J'ai parfois l'impression que mon moral impacte mon cheval...

Quelles sont vos techniques pour arriver dans un bon état d'esprit aux écuries après une journée compliquée ? J'ai parfois l'impression que mon moral impacte mon cheval...
se focaliser sur l'instant présentant. généralement je fais un bon gros pansage et pars me balader a cheval ou a pied avec poney. et selon l'heure, etant chez des ami(e)s avec mon gros, ba on se boit un verre si c l'heure de l'apero XD
Bonjour Louise

Vous pensez plus à votre journée compliqué et vous vous dites bon je vais voir mon cheval je pourrais lui dire tout se qu'il se passe dans votre tête , vous lui faites des papouille ,........😊
Si tu as une monture câline ou taquine, je pense que le simple fait d'être avec re-boost. En tout cas c'est mon cas avec ma dp et vu que monsieur cherche toujours à capter mon attention, je me retrouve obligée d'être uniquement focalisée sur lui, sinon il fera sa crise... C'est radical, et c'est un peu magique il faut l'avouer 😂
Je chante très fort dans ma voiture ! Pour me détendre et extérioriser ahah

Après, comme les autres je profite du pansage pour souffler, je fais des gros câlins à mon poney... Et généralement après ça va mieux 😊
Bonsoir Louise,

pour ma part au niveau travail, je n'ai jamais eut le choix le boulot devait se faire même si j'étais de mauvaise humeur ou émotionnellement fatigué ou dans tout les sens.

Quelqu'un m'a dit un jour que quand j'arrivais à l'écurie le matin, je devais laisser mes soucis dans le coffre de ma voiture et faire ma journée pour les récupérer après quand j'ai terminé. Ca parait facile dit comme ça mais il y a toujours moyen de trouver la méthode ou le petit truc qui t'aidera à faire le vide quand tu arrive.

Par exemple, quand j'arrivais et qu'il y avait du monde si j'allais bosser mes chevaux et faire quelques petits trucs pour la bosse après l'école, j'évitais de rester avec les autres et je partais directement préparer le premier, en commençant par le plus sympa pour me mettre dans de bonnes conditions pour la plus ch***te ^^ Mon rituel était aussi du coup de panser et préparer à mon aise et seule dans le couloir, et ensuite d'aller monter en restant dans ma bulle, mais je ne faisais rien de compliqué...C'est d'ailleurs en partie pour ça que je ne me fixe jamais d'objectifs précis avant d'aller aux chevaux.

Parfois ça marche, parfois pas...

Mais je suis d'accord avec ce qui à été dit, je faisais pareil quand je ne bossais pas, et avec Royal je n'avais pas intérêt à monter ou travailler dans de mauvaises conditions mentales, c'était partir pour la guerre en sachant que j'allais perdre Mdr

Du coup j'allais soit en trotting gentiment, soit juste en promenade au pas ou dans une partie du cross pour dire de sortir des sentiers battus et le mettre dans un environnement qu'il lui plaisait, soit je longeais au licol sans objectif de travail. Moins de pression, juste voir comment ça se passe. De mon coté en tout cas ça m'aide beaucoup de faire en fonction du moment T
D'accord avec Simon. Du coup on ne peut pas se "forcer" à faire comme si tout allait bien, si notre non verbal montre clairement le contraire. On ne peut donc pas mentir à un cheval.
Le moral impacte très fortement notre concentration au travail et l'état d'esprit du cheval c'est indiscutable...

Généralement je me vide la tête pendant le pansage, un peu façon méditation. Je souffle profondément, et je me débarrasse des pensées parasites avec la poussière.

Les jours ou je déborde d'émotion je m'abstiens de tout travail (a pied ou monté) et je profite juste de la présence de l'animal. Je fais généralement un pansage général du troupeau, ou pansage approfondi suivi d'une séance broutage.

C'est ma façon a moi de ne pas laisser mes émotions trop intervenir dans le travail avec le cheval, c'est en stage avec Jean François Pignon que j'avais choisi cette attitude.
Bonjour ! Bien sûr que le moral impacte le cheval ! Il ressent tout et agira en conséquence, arriver tout morose, sans aucune motivation ou autre peut rendre le cheval sans intérêt ou motivation à ton égard. Au contraire si tu es dynamique et déterminé, il aura plus de chance d'être boosté et volontaire. Il m'arrive parfois d'avoir la grosse "flemme" ou manque d'envie d'y aller, dans ce cas je ne fais pas de 'gros' travail ou séance mais quelque chose qui me fait plaisir, comme du travail à pied en liberté, une petite balade en main, ou simplement le chouchouter et le faire brouter, ça permet de se détendre, prendre l'air et de se changer les idées !