The equestrian lifestyle community.

Retour au feed

Je suis enseignante et là je bloque : que faire pour une cavalière qui ne cesse de pousser exagérément avec son bassin au galop ?

Je suis enseignante et là je bloque : que faire pour une cavalière qui ne cesse de pousser exagérément avec son bassin au galop ?
Bon au vue de toutes vos réponses je vais essayer le travail en équilibre, merci à tous pour vos réponses 🙂
Le travail en équilibre est un bon moyen de montrer au cavalier que le bassin n'est pas toujours nécessaire pour galoper
Le travail en équilibre est un bon moyen de montrer au cavalier que le bassin n'est pas toujours nécessaire pour galoper
Salut Gaëlle, n'y a-t-il pas moyen de lui faire monter un autre cheval avec qui le fait de pousser est "risqué"?
J'ai eu le même défaut pendant un moment, déjà parce que je ne sentais pas la différence de quand j'étais legere et quand je poussais.
Une fois que j'ai réussi à saisir cette différence, m'a monitrice m'a mise sur un poney avec qui si on pousse, il part dans un galop de course et est tres compliqué à faire redescendre dans le calme. J'ai eu ce poney en demi pension pendant un mois, ça m'a forcé à réellement moins pousser jusqu'à être légère. Ça m'a obligé à trouver de moi même la position et le mouvement qu'il me fallait et depuis j'arrive à l'appliquer sur tout les autres chevaux.
En même temps, si cela ne fait que trois mois qu'elle a quitté sa selle camarguaise pour une selle classique, je dirais qu'il faut surtout être patient ! Les selles de travail camarguaises assurent un maintient tout à fait différent d'une selle mixte ordinaire. Elle doit se sentir nettement moins maintenue au niveau du bassin, ce qui peut expliquer qu'elle accompagne exagérément.

Il faut surtout qu'elle s'habitue à ces nouvelles sensations, ça viendra avec le temps à mon avis. Il faut évidemment faire pas mal de mise en selle, bosser des barres au sol, l'équilibre, etc. Mais il n'y a sans doute pas lieu d'en faire grand cas, le temps et la pratique feront le reste.
Merci à tous pour vos réponses, je vais juste plus détailler le profil de la cavalière car malheureusement toutes vos réponses n’y adhère pas ..
C’est une cavalière de 24 ans qui doit faire environ 1m70 et qui monte une jument Camargue environ 1m45.

Habituellement elle montais en selle Camargue et s’est mise à la selle classique depuis plus ou moins 3 mois elle débute donc à l’obstacle (ce qui n’empeche pas de faire travailler en équilibre je suis d’accord) mais je ne risque pas de lui faire enchaîner 1m.

pour ce qui est de la monte à cru on a essayé aussi pas de miracle non plus de même pour le sans les yeux et sans les mains ..
Concernant ce que tu as dit sur la jument un peu petite a mon avis ça peut jouer oui... Si elle est habituée a une foulée longue (de part son précédent cheval ou autre) elle peut avoir envoyé de pousser plus je pense.

En a t'elle conscience ?

Niveau exercices, je pense que le travail en équilibre peut fonctionner pour apprendre a sentir le rythme du galop. Dans ses expériences d'enseignements d'Orgeix avait remarqué qu'en faisant travailler ses cavaliers au trot en équilibre ou enlevé leur permettait de choper tout de suite le truc au trot assis.

Ensuite, si c'est faisable en sachant qu'elle est proprio, pourquoi pas passer par le travail a cru ? Si elle n'a pas une bonne position, boum au sol.
Dans le même style, en longe les yeux fermés, avec ou sans les mains voir sans la selle si on est fou. Je n'ai jamais fait de voltige mais il paraît que c'est souverain pour ce genre de problème aussi.

Sinon, en vraiment facile à appliquer en cours, je pense que les variations d'amplitude de foulées peuvent vraiment aider. En exercice marrant, j'avais eu ce défi collectif : entre deux barres au sol on devait d'abord caler un maximum de foulées. Ensuite, pleins gaz on en met un minimum et pour finir le moniteur nous a demandé de remette le même nombre de foulées que sur le premier passage. Ceux qui réussissaient gagnaient un bonbon (comment faire se bouger le cul a des ados).

Bon courage !
Je pense que Céline Abbé à soulevé un point important : apprendre à galoper en équilibre devrait lui faire changer de point de vue sur sa position, et peut-être corriger ce problème.

Sur de l'obstacle, ça peut aider car la position en équilibre est plus confortable lorsqu'il faut sauter - pour le cheval comme pour le cavalier. Je la lancerais sur un petit parcours à bonne hauteur (1m ou plus) histoire qu'elle soit obligée de sortir les fesses de la selle si elle ne veut pas planter tous ses abords : quand on n'a pas le choix, les bons réflexes peuvent venir tous seuls.
Bonjour ! J'avais le même problème... et effectivement difficile de me le faire disparaître mais finalement j'ai réussi. Enfaite c'est en passant par l'équilibre que j'y suis arrivé. Au début j'arrivais même pas à me mettre en équilibre correctement... mais un jour j'ai eu un déclic et mon équilibre était bien stable. C'est ensuite que mon galop assis c'est améliorer... je comprends pas trop pourquoi mais ça m'a énormément aidé !
Bonjour Gaëlle,
C'est un peu radicale mais ... lui mettre un bâton dans le dos devrait peut être bloquer son bassin ? Ainsi, elle restera plus statique et bien droite ?
Elle a sa propre jument qui est un peut petite pour elle est ce que ça peut y jouer
Bonjour Gaëlle,

Galoper debout sur les étriers? Par exemple debout sur la longeur, assise sur la largeur,...ect...
Oui sans étriers , chaussé long court en changeant de selle, tout le temps ..