The equestrian lifestyle community.

Retour au feed

Comment continuer sa passion avec les études supérieurs ?

Comment continuer sa passion avec les études supérieurs ?
Bonjour!
Je pense que c’est avant tout une question de volonté. Je fais mes études à Tours, mon centre est en Normandie : je fais le trajet pratiquement tout les week-ends, pendant les vacances, dès que j’ai le temps ! A coté de ça, la semaine je bosse mes études pour profiter à fond de mon week e’d :)
Hello Camille!

Je suis en CPGE BCPST et je monte à cheval 1h30 deux fois par semaine. En plus de ça je sors en CSO et en dressage club ce qui me fait en tout 2 concours par mois en moyenne et je fais des stages pendant les vacances. Je m'en sors plutôt bien puisque je suis dans le premier tiers de classe dans toutes les matières et que je me classe régulièrement en concours.
Ça demande beaucoup d'organisation pour dormir un maximum car pour moi le sommeil est le vrai enjeu. Mes cours d'équitation sont le jeudi et le vendredi soirs assez tard donc je peux en théorie bosser un peu avant. De toute façon le jeudi je fais 8h-19h avec max 1h de pause au milieu et dont 1 kholle et 5h de tp donc clairement après ça je serais pas efficace pour travailler ;) et le vendredi je sors de 3h de DS donc pareil, travailler 3h c'est un maximum.
Ce qui est difficile c'est les week-ends avec concours, pour que ça passe il faut mettre les bouchées doubles dès le week-end d'avant et ne pas hésiter à faire la sieste plutôt que réviser quand on n'arrive pas à se concentrer par fatigue.
+1 en PACES : ce n'est vraiment pas évident. J'ai fait le choix de continuer à suivre mon cours du samedi midi, mais donc c'est deux heures et demi max au club, et je met le paquet le reste de la semaine pour pouvoir me l'accorder. C'est devenu très difficile de voir "ma" jument, car même si je la vois depuis ma fenêtre, je ne peux pas toujours me permettre d'aller la voir plus longtemps qu'une dizaine de minutes.

Comme Mathilde Lc, je vis l'équitation par procuration avec les réseaux comme Horsealot et mes amies du club qui me tiennent au courant de ce qui s'y passe. Je ne pense pas que cela me pénalise sur mon travail, car le temps que j'y accorde, même si je n'y allais pas je ne le consacrerais pas aux cours : j'ai trop besoin de ma soupape de décompression, impossible pour moi d'être tout le temps à 100% boulot. J'ai besoin de déconnecter vraiment de temps en temps. Je pense au contraire que ça m'aide à tenir face à la pression. Me dire "allez, fini de bosser ce cours et tu pourras sortir voir Sibelle" ça m'aide.
bonjour !

de mon côté je suis actuellement en PACES, donc tu peux imaginer que c'est vraiment compliqué pour moi de continuer à "vivre le cheval". je ne peux pas rentrer tous les week-ends et n'ai pas le temps de monter dans la semaine. donc je monte quand je rentre, max une fois dans le mois. je me rattrape aux vacances, où je monte un maximum. sinon, je traîne beaucoup sur Horselot et sur les groupes facebook quand j'ai un peu de temps, malheureusement je n'ai plus le temps de lire des bouquins équestres.
Bonjour Camille,
Durant mes études supérieures, j'ai continué à monter en club. Je montais le samedi soir donc j'avais le temps la semaine et la journée du samedi pour me concentrer sur mes cours et m'accorder ainsi un temps de repos le samedi soir.
En dernière année, j'ai pris une DP car j'avais la voiture, je travaillais en entreprise donc j'étais un peu plus "flexible" que quand j'étais en cours pur.
Quand on est propriétaire c'est vrai que c'est beaucoup plus difficile car on doit y aller tous les jours mais évidemment cela dépend de quelles études tu entreprends mais aussi ta capacité à retenir rapidement tes cours. Ayant une mémoire auditive, le simple fait de bien écouter m'aide à retenir beaucoup de choses.