The equestrian lifestyle community.

Retour au feed

Mon cheval a pris la mauvaise habitude de faire des coups de dos quand il ne veut pas travailler, que faire ?

Mon cheval a pris la mauvaise habitude de faire des coups de dos quand il ne veut pas travailler, que faire ?
Tant mieux ! Tu as bien fait de faire revenir l’osteo !
Bon, j'ai finalement fait revenir l'ostéo: au final c'est "juste" un soucis de croissance. Le garrot est sorti tellement vite que le bassin n'a pas encore eu le temps de suivre, et le dos se retrouve un peu "figé" entre les deux le temps que tout finisse de grandir. Impossible pour lui de mobiliser son dos sans avoir l'impression que son arrière-main ne suis pas vraiment, d'où les ruades.
Par contre, bonne nouvelle, il n'a pas mal, il a probablement juste l'impression que ses fesses ne suivent pas le devant, en gros 😂 on va rester sur des exercices simples et des balades pendant 2 ou 3 mois, le temps que tout ça se remette en place!
Merci pour vos réponses !
Oui je peux longer et faire de la liberté en carrière. Il se défend aussi en longe avec la selle sur le dos (et là pour le coup je vois qu'elle ne bouge pas !) donc peut être que c'est le mauvais souvenir oui... À la dernière séance de longe il a rué 1 coup à chaque main et a rechigné à galoper mais ça a été à la fin, donc il faut peut être que je sois patiente 🤷🏽‍♀️

Pour mon moniteur, il est d'avis que c'est parce que mon cheval me connaît par cœur et se permet des libertés avec moi qu'il ne fait pas avec mon moniteur, qui a quand même un niveau largement supérieur au mien (heureusement 😁) et qui a plus d'expérience donc forcément mon cheval a moins d'opportunités de faire des conneries ^^

Si ça persiste, je ferai peut être revenir l'ostéo même si je ne suis pas sûre qu'il y ait un vrai problème de ce côté 🤔
S’il n’y a pas de gêne physique à mon avis c’est qu’il associe le travail en carrière avec une expérience négative = efforts/souffrance. Et vu que le cheval a comme pour seul et unique but d’eviter de souffrir => il essaye de provoquer l’arret de ce moment désagréable. Une idée serait de récompenser à la fin d’une séance lorsque tu décides que ça soit terminé et pas lui.
Une autre est de varier simplement les exercices pour qu’il ne s’ennuie pas

/ par contre je ne sais pas pourquoi il agit différemment avec le moniteur. Est ce qu’il est moins laxiste ? Il a peut-être pris avantage du fait qu’il te connaît mieux (là je pense à la relation de dominance recherchée naturellement par le cheval-peut être qu’un travail au sol dans ce sens l’aidera à mieux identifier sa place dans le couple)
Le souci c'est que les chevaux ont une excellente mémoire pour le douloureux. Il a peut être associé carrière à douleur et même s'il ne ressent plus la douleur, ce lieu reste gravé comme tel. L'extérieur a toujours cette vertu qu'un cheval développe toujours plus en extérieur qu'en carrière, même un cheval qui bosse déjà bien à l'intérieur.
As tu la possibilité de longer en carrière ? De lui demander certaines choses à pied qui lui sortent de son confort, sans la selle. Qu'il comprenne qu'il peut travailler dans le confort
Bonjour,
Je ne sais pas vraiment, mais mon cheval a aussi eu un problème avec une selle mal ajusté, et il étais un peu "inquiet" lorsque je lui ai remis la nouvelle selle. il faut peut-être lui laisser le temps de se rassurer je pense
Bonjour Hélène,
Oui il a vu l'ostéo mi-septembre
Bonjour Tamara,
Il est à jour niveau ostéo ?
PS - pour les coups de cul, c'est quand je lui demande de faire un peu d'efforts en carrière, comme allonger le trot ou rester sur la main dans les transitions. Quand mon moniteur monte dessus il le fait moins, mais rechigne quand même (alors que, comme je l'ai dit, en extérieur il allonge sans problème par exemple)
Il a eu de nombreux problèmes de selle où il y avait une vraie gêne, mais à présent la selle est bien réglée, mais je vois qu'il se retient toujours énormément au trot et au galop en carrière (alors qu'il se laisse plus facilement aller en extérieur, avec des grands trots extra et du galop en terrain varié sans soucis). Je crois qu'il a assimilé travail en carrière = selle qui tappe ou qui serre, alors qu'en extérieur il pense plus facilement à autre chose...

Avez-vous des idées pour le réconcilier avec le travail?