The equestrian lifestyle community.

Retour au feed

Comment définiriez-vous un cheval de sport ?

Comment définiriez-vous un cheval de sport ?
Merci beaucoup pour vos réponses :)
Salut
Pour moi un cheval de sport et un cheval dont l’éleveur en le faisant naître à pour objectif d’en faire un cheval minimum d’amateur. C’est un cheval comme un autre mais qui a généralement du caractère, et du potentiel, il faudra « trouver les boutons » pour lui faire exprimer tout son potentiel
cheval sportif est un cheval qui effectue des efforts particuliers régulièrement grâce à sa condition physique. Un cheval de loisir capable d'enchaîner les heures de randonnée peut être un cheval sportif, tout comme le bon pépère de club qui est monté au moins 1h par jour tous les jours (sauf heureuses exceptions) et jusqu'à 5h en sautant au moins une fois la semaine jusqu'à tous les jours, sans pour autant être un cheval de sport.

Un cheval de club peut aussi être un cheval de sport, né pour le concours, capable ou ayant été capable de tourner sur des épreuves caractéristiques du cheval de sport avec certains et faisant les autres jours les cours galop 4.

Définition du cheval de sport par mon père qui est féru d'automobile: tu peux faire tout ce que tu ferais avec n'importe quel cheval, mais c'est moins confortable ou moins pratique, mais tu peux faire des choses que tu peux pas faire avec n'importe quel cheval et ça coûte plus cher en entretien et en révisions au garage, et pour exploiter les capacités il faut pas n'importe qui xD merci papa je trouvais ça drôle et pas si faux alors je vous le mets ;)
Hello Faustine!

Un cheval de sport est un cheval:
- soit qui est destiné par ses origines, ses capacités et/ou sa morphologie à la compétition à un niveau que tous les chevaux ne sont pas capables d'atteindre donc en gros amateur 2 dressage comme obstacle minimum les autres disciplines je ne peux pas juger ;)
- soit qui bien que pas forcément destiné à ça, participe régulièrement à de telles épreuves
Il a pour caractéristique de demander un travail particulier et un mode de vie adapté assez précisément pour optimiser sa réussite sportive en le gardant en bonne santé physique et mentale, avec une bonne musculation, un bon moral, un bon dressage adapté à sa (ses) spécialités... Il est souvent plus technique et "difficile" à monter que son opposé, le cheval de loisir, en raison à la fois du sang qu'il peut avoir dans ses origines et de la consanguinité qui, bien que faible, est très courante dans les races de sport, mais aussi du fait qu'il a généralement toujours été monté par des cavaliers de bon niveau qui ont cherché à le rendre sensible et réactif aux aides pour plus de précision donc de performance. En tant qu'athlete, chaque détail compte autant en terme de matériel que de vie quotidienne (travail varié, surtout pas de gros effort chaque jour dans l'idéal...) ce qui explique son coût d'autant plus élevé qu'il risque plus de blessures qu'un cheval de loisir, et doit encore plus les éviter.

Pour moi, il est important de distinguer le cheval sportif du cheval de sport:
Un
Mathéa j’ai de la peine à suivre ton raisonnement, ce que tu veux dire c’est qu’un cheval, pour être un cheval de sport doit être travaillé tout les jours ? Parce que si c’est le cas pas beaucoup de chevaux sont des chevaux de sport. Et si le faite de participer à des compétitions de niveau moyen empêche d’être un cheval de sport alors comment est-ce possible qu’un cheval/poney de club soit un cheval de sport ?

Perso je qualifie mon cheval de cheval de sport. Il travaille pourtant 4 fois par semaine et on sort en compétition de saut au alentour du mètre. Après je sais qu’on a encore une grande marge de progrès à faire car il a les capacités pour plus haut et que je suis très loin de monter parfaitement ahah.
Vaste question ! On peut se dire qu'un cheval de sport tourne en compétition, c'est souvent le critère qu'on choisit, mais au fond la frontière est floue. Est-ce qu'un cheval qui tourne en amateur de temps en temps en CSO est plus sportif qu'un cheval de club qui travaille tous les jours en dressage et saut ? A partir de quel niveau de compétition considère-t-on le cheval comme un véritable athlète, et plus seulement comme un compagnon ? Est-ce qu'un cheval qui fait de la randonnée "sportive" chaque semaine doit être moins considéré comme un sportif qu'un cheval sortant moins souvent, mais dans des disciplines plus connues pour leurs exigences physiques ?

Et puis, il y a les critères physiques, mentaux. Qu'est-ce qui fait un bon cheval de sport ? Tout cheval peut-il être amené à performer avec un entrainement adapté ? Ou alors seulement les chevaux déjà nés avec le cardiaque, la musculature et la souplesse ? Quels sont les critères physiques qui font un cheval de sport ? C'est très arbitraire car ça dépend totalement de la discipline et du type d'effort choisit. Un bon cheval de sport en dressage ne partagera pas du tout les même critères physiques qu'un cheval de sport d'endurance.

Pour voir clair là-dedans, j'ai adopté la "nomenclature" qu'utilise ma monitrice de toujours. Pour moi, un cheval de sport est un cheval dont le mode de vie doit être aménagé de façon spécifique parce qu'on lui demande plus d'efforts que ceux qu'il fournirait naturellement dans la nature. Un cheval qui sort en compétition, dont on adapte l'alimentation, le logement, le suivi véto, est un cheval de sport, parce qu'il n'irait jamais sauter 1m30 à toute allure pour le plaisir, et que ça lui demande des efforts, et une condition physique différente de celle d'un congénère qui vivrait "à l'état naturel". Mais un cheval de club est aussi un cheval de sport à mes yeux. On adapte sa ration à son travail, on adapte sa ferrure, on le fait vivre au box plutôt qu'au pré par exemple, on planifie ses séances pour qu'il reste en forme, on le travaille pour qu'il se muscle dans le bon sens, on le sollicite dans des disciplines variées plusieurs jours par semaine.

En revanche, un cheval qui vit au pré, sort de temps en temps mais ne fait qu'une ou deux séances de travail (saut, dressage, cross, trotting) par semaine, et qui reste au pré ou ne sort qu'en balade le reste du temps, ne me semble pas être qualifiable de cheval de sport.

De plus, la dénomination de "cheval de loisir" vient proposer un entre-deux plutôt utile pour qualifier les chevaux qui travaillent mais ne sont pas poussés à la performance comme des chevaux de compétition. Le cheval de loisir est-il un cheval de sport ? Tout dépend de ce qu'on fait avec lui. Je dirais qu'au-delà d'une séance de travail (travail exigeant physiquement) par jour, avec recherche de progrès - ou de performance (là aussi la frontière est mince), avec ou sans compétition, on peut commencer à considérer le cheval comme était "sportif".

Pour moi, en dessous d'une séance physiquement exigeante par jour, on ne parle pas de cheval de sport. Entre une séance par jour et quelques compétitions à niveau moyen, je dirais qu'on peut parler d'un cheval de loisir. Enfin, lorsqu'on a un entraînement régulier en vue de sortir en concours avec régularité et dans le but d'améliorer significativement ses performances, on peut réellement parler de "cheval de sport".
Merci beaucoup :)
Bonjour ! D’après moi un cheval de sport c’est... un cheval qui fait du sport ! J'entends par là le fait qu’il soit travaillé/qu’il pratique une discipline équestre régulièrement. Il peut également s’illustrer en compétition mais pas forcément (même si on est d’accord que quand on bosse comme des dingues en général c’est pas seulement pour rester à la maison). C’est donc tout ce qui s’oppose à cheval de loisirs.
Hey !

Tout simplement comme un athlète au même titre que les nageurs, les cyclistes, les footballeurs, etc...