The equestrian lifestyle community.

Retour au feed

Ask Zoetis : quelles plantes toxiques présentes dans les jardins peuvent causer une perte totale d'appétit ?

Ask Zoetis : quelles plantes toxiques présentes dans les jardins peuvent causer une perte totale d'appétit ?
En complément, une webconférence sur le sujet:
https://www.ifce.fr/ifce/connaissances/webconferences/sanitaire-soins/intoxications-vegetales-du-printemps-chez-les-equides/
Le laurier à fleurs est très toxique voire un poison
Merci pour toutes ces précisions, je vais garder précieusement cette réponse. La jument en question avait été vendue puis le propriétaire l'a récupérée quelques semaines plus tard suite aux messages alarmants du nouveau propriétaire (la jument de mangeait plus, avait des diarrhées, était abattue...), après soins du vétérinaire la jument est décédée quelques jours après...
Nous avons appris plus tard qu'elle avait vécu dans un jardin donc nous avons pensé aux plantes toxiques
Bonjour Marion,

Il existe un très grand nombre de plantes toxiques pour les chevaux. Les plus couramment rencontrées sont :
- L’if (Taxus baccata), très fréquent en Europe, peut provoquer la mort d’un cheval en quelques minutes. Une quantité de 250 g d’if suffit à tuer un cheval de 500 kg.
- Le cytise (Cytisus laburnum) est surtout présent dans le sud et l’est de l’Europe. Feuilles, fleurs et graines sont toxiques.
- Le chêne (Quercus rebour) n’est toxique que si le cheval ingère de façon massive des glands, intoxication bien connue à l’automne.
- Le robinier ou faux acacia (Robinia pseudoaccacia) est un arbre très commun, dont l’écorce est toxique. L’ingestion de 150 g d’écorce peut entraîner des coliques mortelles.
- Le troène (Ligustrum vulgare), le fusain (Evonymux europaeus), le buis (Buxus sempervirens), les lauriers (laurier-rose, laurier-cerise ou laurier-tin), le thuya (Thuja occidentalis) et certains rhododendrons ont des rameaux ou des feuilles toxiques. Ces arbustes entrent fréquemment dans la composition des haies. Les débris de taille, même séchés, restent toxiques.
- Certaines plantes herbacées sont toxiques soit par ingestion de la plante fraîche, soit par contamination des foins, lorsque la dessiccation ne modifie pas leurs propriétés toxiques. Il s’agit essentiellement de la prêle (Equisetum arvense ou palustre), la fougère grand aigle (Pteridium aquilinum), la colchique (Colchicum automnale), le séneçon (Senecio jacobum ou vulgaris), la digitale pourpre (Digitalis purpurea), le millepertuis (Hypericum perforatum) et l’euphorbe (Euphorbia helioscopia ou resinfera).

Mis à part les cas de l’if et du laurier, dont les effets sont foudroyants, les autres plantes toxiques donnent des symptômes peu caractéristiques :
• Troubles nerveux : convulsions, hyperexcitabilité, tremblements ou au contraire abattement, prostration, léthargie, paralysie, coma.
• Troubles digestifs : salivation, diarrhée parfois hémorragique, colique…
• Et/ou troubles généraux : fièvre, sudation, augmentation des fréquences cardiaques ou respiratoires. Les symptômes peuvent être différés de plusieurs jours, voire plusieurs semaines, par rapport à l’ingestion, ce qui rend le diagnostic difficile dans certains cas.
Il n’y a donc, finalement, pas de plantes répertoriées qui engendreraient comme unique symptôme une perte totale d’appétit. Nous vous conseillons de faire appel à votre vétérinaire afin qu’il tente de déterminer la cause de cette perte d’appétit qu’elle soit toxique ou non.

L’équipe Zoetis