The equestrian lifestyle community.

Retour au feed

Un petit conseil, faite attention au "séneçon" c'est une plante que l'on voit partout, elle est très commune mais très dangereux pour le cheval/poney/shetland/ équidés..

Un petit conseil, faite attention au "séneçon" c'est une plante que l'on voit partout, elle est très commune mais très dangereux pour le cheval/poney/shetland/ équidés..
Non tt les symptômes que j'ai nommé n'arrive pas tous en même temps 😉
Merci pour vos réponses :) j'imagine par contre que les symptômes peuvent varier de gravité ou ne pas tout avoir en même temps.

Ah et malheureusement beaucoup de chevaux raffole de cette plante, le séneçon, mais chevaux (au début quand je ne savait pas que cela était toxiques) les mangeait beaucoup alors je me suis renseigner et maintenant je fait très très attention à eux.
Personnellement je fait mon propre foin, donc avant de le "cultiver" je doit faire le tour dû champs pour voir si il y a pas de séneçon, si j'en voit, je ne les coupent pas mais je les ARRACHE c'st très important si vous voulez que ca repousse pas..mais se n'est pas rare que quand je donne le foin à mes deux chevaux, quelques séneçon apparaisse dedans, alors je les enlèves.
Et bien les symptômes sont comme la perte de vue, il/elle n'aura plus d'appétit et ne mangeras plus, ou bien des coliques, et il/elle aura très soif. Le séneçon attaque le foie, et les intestin, progressivement on va observer que le cheval va amaigrir sans forcément ne plus manger, perte d'appétit progressive se qui va le fait amaigrir, des colliques, la peau du cheval va virée au jaune et des muqueuses vont apparaître, et des allergies vont apparaître.
J’ai copié sur les HN

L'intoxication conduit à des lésions irréversibles au niveau des cellules hépatiques. Le tissu hépatique a cependant la capacité de se régénérer, ce qui explique que le cheval puisse récupérer.

L’intoxication aiguë est rare et fait suite à une ingestion en quelques jours d’une quantité correspondant à 3 à 5% du poids vif du cheval (soit 15 à 25kg). Elle aboutit à une mort rapide après apparition de signes nerveux (phases d’excitation et d’incoordination, associées à une baisse de la vision, engendrant des blessures) et digestifs (coliques, perte d'appétit, impactions de l'intestin, soif excessive).

L’intoxication chronique fait suite à une consommation quotidienne d'environ 50 à 100g/j pendant 6 à 8 semaines. Celle-ci génère une accumulation progressive de métabolites toxiques dans le foie.
Le cheval est en bonne santé jusqu’à l’apparition brutale de signes cliniques, parfois plusieurs mois après le début de l’ingestion.

Progressivement, on observe :

Amaigrissement sans perte d'appétit,
Perte d'appétit qui accélère l'amaigrissement,
Coliques récidivantes,
Ictère (coloration jaune de la peau et des muqueuses),
Photosensibilisation (sensibilité anormale de la peau à la lumière du soleil, se traduisant par des réactions allergiques).

En phase plus avancée, avec une dégradation plus ou moins brutale selon les chevaux, des signes d’une encéphalose hépatique surviennent :

Modification de l’état de conscience (excitation ou, au contraire, abattement
Bonjour,

J'en profite pour poser une question qui me trotte depuis un moment...

Quels sont les symptômes d'une intoxication au séneçon? Des avis ou témoignage?

Merci
Beaucoup de sèneçon ingérés dans le foin . Bien choisit son fournisseur 👍 certains font les bords de route et c’est là que ça pousse surtout
Elle est même mortelle 😞
Dangereuse*