The equestrian lifestyle community.

Retour au feed

Ma jument s’appuie beaucoup sur les épaules et à beaucoup de force, que puis-je mettre comme mors ? Je viens de l’acheter elle était en mors simple mais je me fais trimballer. merci

Ma jument s’appuie beaucoup sur les épaules et à beaucoup de force, que puis-je mettre comme mors ? Je viens de l’acheter elle était en mors simple mais je me fais trimballer. merci
Ahaha je suis bien plus frileuse que toi depuis ma chute @equistud, mais c'est vrai que ta technique est bonne !
Il faut avoir un très bon niveau et du cran, ainsi que le "temps de se blesser" en cas de pépin par contre et ce n'est pas le cas de tout le monde...
Malheureusement pour l’instant elle est encore dans son ancienne écurie donc pas de prof mais le 2 mars je change donc j’aurais une prof
Dans ta situation, monter en puissance ne fera qu'accentuer la bagarre a mon avis ...

A ta place je repasserai a zéro dans le travail en carrière le temps d'apprendre a vous connaître : pas avec beaucoup d'assouplissement, incurvation, serpentine, jamais de lignes droites puis une fois qu'elle tourne et et a l'écoute pareil au trot avec beaucoup de transitions arrêt-pas-trot.
Tout ça va lui donner suffisamment de musculature pour se tenir avec toi sur le dos et l'absence de lignes droites évite qu'elle prenne de l'élan pour t'embarquer.
Ensuite reprendre le travail au galop une fois qu'elle tourne sans soucis et et au point dans les transitions. Et là encore pas de ligne droite, si elle charge tu la fais tourner plus ou moins serrer selon son équilibre.

Et chose bête mais... Il faut être deux pour tirer ! Il te faut apprendre a céder dans ta main, accompagner, interagir avec sa bouche sans te bloquer et donc sans lui donner un point d'appui.

Que te conseille ton encadrant lorsqu'elle t'embarque en carrière ?
Si elle te teste, met toi en équilibre et pousse la en avant avec des coups de langues et un peu de jambes et pose tes mains sans lui servir de béquille et essai de rester cool. Laisse la faire sa connerie jusqu'au bout en la mettant dedans, sinon le jeu va devenir mauvaise habitude avec toi. Un cheval qui fait ça peut être joyeux, comme il peut faire ça pour tester ou par rapport à une douleur.

Si elle est ok osteo, laisse la faire et met la en avant. Quand ils font ça par joie autant les laisser s'exprimer un peu quand même et les laisser jouer...si elle te teste en la mettant le nez dans sa bêtise elle arrêtera bien ne t'en fais pas ;) et en étant en avant, elle ne devrait techniquement pas se planter...et même si je peux paraître dure de dire ça, si elle trébuche sans se faire mal, elle en apprendra une leçon et se calmera d'elle même aussi. Tant que personne ne se fait mal, et si c'est vraiment de tester, elle en apprendra que tu n'as pas peur et qu'elle n'a pas le dessus.
Merci coline pour tes précieux conseils et j’essay De les mettre en place c’est juste voilà je sais qu’on se connaît pas encore assez pour qu’elle aie confiance en moi elle est encore au stade du: est ce que si je te donne un coup de cul tu tombes haha
Mais je veux juste ne pas la mettre en danger car elle tire bcp ou autre
Par exemple quand je galope elle met tout son poids en avant et donne des coups de cul donc je sais absolument rien faire mise à part redescendre dans l’allure
Voilà je sais pas quoi faire donc 😂
Pardon, en écrivant j'ai oublié que tu venais de l'acheter. Dans tous les cas c'est un travail de couple et pas un artifice qui pourra régler cela définitivement...
Bonjour Valentine, je me permets de te répondre car j'ai eu exactement le même problème que toi il y a deux ans !

(Au passage, je te copie-colle une réponse que j'ai déjà proposée deux fois)

Je précise que tout ce que j'avance ici ne provient que de mon expérience personnelle.

Voici mon cas : j'ai débourré mon poulain moi-même et donc ai fait sans doute des petites erreurs... (c'est un demi-trait). Arrivés à ses quatre ans (le moment de commencer à monter quelques minutes, travailler le pas et l'arrêt par exemple), il était complètement dur dans la bouche ! Insensible, s'appuyait sur le mors (simple brisure à olives, avec gros canons). Cheval d'ores et déjà très puissant, il lui était très facile de me prendre la main n'importe quand.
Première chose que j'ai fait, j'ai changé le mors. J'ai opté pour un mors simple brisure à aiguilles avec des rouleaux en cuivre sur les canons. (les aiguilles sont un petit peu plus "éducatives" pour un travail de la bouche, de la direction ; les canons fins m'ont permis de rattraper mes petites erreurs -car plus le mors est fin plus il est "dur" ; et les rouleaux en cuivre ont pour vertu de décontracter le cheval).

A NOTER : augmenter sans cesse vers le plus dur ne fait qu'aggraver la situation à long terme
Les mots d'Andy Booth me semblent très pertinents : il dit un truc comme "on met de plus en plus -de pression- pour faire de moins en moins (en effet ton cheval est désensibilisé très facilement) alors qu'il faut mettre de moins en moins pour faire de plus en plus"
Par exemple, je suis passée avec un mors plus fin -pour plus de pression- au début du travail, et petit à petit je suis passée avec un mors plus doux, pour aujourd'hui monter totalement en licol plat !

Et ce n'est pas une tache insurmontable... C'est vraiment de la patience mais avant tout des bonnes connaissances sur les moyens d'apprentissage des chevaux..

Plusieurs amies m'ont aidée en me proposant des solutions différentes , et voici donc ce qui a véritablement fonctionné pour nous deux :

Premièrement, et même si ça fait mal au début, il faut assimiler que c'est à cause de la main du cavalier que la bouche devient si dure (désensibilisation). Aucun poulain à qui on met un mors pour la première fois n'a une bouche dure. Donc tes mains sont peut-être trop actives ou peu fixes -c'était mon cas- ?
Voilà un défaut de position à modifier (peut-être n'en as-tu pas et tu ne l'as pas débourrée toi-même, je ne sais pas)

Ensuite, voilà des exercices qui ont été miraculeux pour nous :

Lors de tes premières séances (exclusivement concentrées sur le travail de la sensibilité au niveau de la bouche), je te conseille de prendre des rênes a j u s t é e s et commencer par travailler la d i r e c t i o n.
EXERCICE : avec trois, quatre ou cinq doigts sur les rênes (au choix, moi j'en ai pris trois pour un maximum de légèreté), tu te concentres sur les virages ! Un doigt va venir pianoter légèrement, puis si le cheval ne répond pas, deux doigts, etc, puis si aux doigts il ne répond pas tu écartes ta rêne et pousse avec ta jambe. Tu félicites une fois que le cheval à répondu (même si c'est avec la jambe)
Le but de cela est que le cheval anticipe l'inconfort et ne tourne qu'avec une simple pression d'un doigt.
(j'ai regardé quelques unes de tes réponses, il me semble que tu connais cette notion de confort/inconfort, de céder à la pression... l'exercice te semblera peut-être déjà plus instinctif !)

Voilà un exercice déjà très pertinent je trouve. Petit à petit tu pourras rallonger tes rênes !
Aujourd'hui mon cheval répond rênes longues, avec un seul doigt en licol plat ! au pas, au trot comme au galop.

Voilà ensuite un deuxième exercice pour que le cheval cesse de s'appuyer sur le mors

(je reprécise que je ne suis absolument pas experte, cette technique a fonctionné pour moi, on m'en avait dit du mal comme du bien, j'ai essayé de faire à ma sauce et de rester toujours dans le respect du cheval... j'espère ne pas avoir fait d'erreur évidemment, et surtout ne pas commettre celle de communiquer une technique qui pourrait s'avérer néfaste...
tu peux et dois aussi toi même faire le tri dans mes conseils...)

EXERCICE :
au pas, tu prends tes rênes ajustées et tu viens pianoter avec tes doigts : le cheval baissera la tête -il cédera- et à ce moment là tu lâches complètement les rênes et le félicite (le but est qu'il trouve beaucoup de confort dans le "céder au mors").

-Moi j'ai choisi le "pianoté", j'ai lu aussi que tu pouvais "prendre et rendre avec des mains alternées" -je peux t'expliquer plus en détails si tu ne comprends pas-

Une fois que ton cheval cède au pas -rênes ajustées-, tu tentes de lui maintenir la tête -sans qu'il ne s'appuie sur le mors- à hauteur du garrot- au début trois foulées, puis après 10 secondes, etc. Il me semble que ton cheval vienne se placer. (J'ai du mal à différencier "se placer", "s'enrouler" et tous ces termes qui désignent un position de tête...)

Tu fais de même au trot, et ensuite à toi de voir ce que tu souhaites : garder les rênes ajustées au trois allures ou toujours rechercher le moins d'action possible et rallonger tes rênes petit à petit... A toi de manipuler un petit peu l'exercice en fonction de vous deux...

Ça a vraiment révolutionné ma façon de monter et le confort de mon cheval je pense... Je ne jure pas que par cette méthode mais je te la conseille vivement tout de même.

Je terminerai sur un dernier point :
Ne demande pas l'impossible à ton cheval, parfois il ne comprend pas, parfois il ne peut pas, ne le trahit jamais. Sois toujours à son écoute et remet toi toujours en question, toi et seulement toi : un bon cavalier n'a pas d'ego.

Bonne chance avec ton loustic, j'espère ne pas avoir abuser de l'espace commentaire.

N'hésite pas à me contacter si besoin :)
Ça dépend de son âge aussi. Si elle a 4 ans, changer de mors n’est pas une solution. Après vers 8-9 ans, là pourquoi pas. Mais avec un conseiller qui connaît ta jument.

Je suis d’accord avec les autres.
Tu peux aussi essayer de faire des transitions sans pressions dans les mains. Juste en fermant tes jambes et en tendant ton dos. C’est long comme apprentissage, mais ça peut t’aider. Commencer par le pas-arrêt ensuite trot-pas puis galop-trot.
Merci pour vos réponses mais le seule soucis c’est que jai pas envie qu’il nous arrive quelque chose
Idem que Frédérique, pour moi c'est trop tôt pour envisager de changer de mors...

En plus de ses conseils sur ta position, essaie de la bosser sur des cercles de différents diamètres puis sur du deux pistes pour lui apprendre a se porter un minimum. Les épaules en dedans sont souveraines dans ce genre de cas.

Et en ligne droite, des arrêts-reculés-arrêts sont vraiment une bonne idée

Qu'en dit ton enseignant ? Parles lui en, il t'aidera a corriger ta position je pense.
Bonsoir Valentine

Le releveur peut être une solution mais contrairement à son nom c'est un mors abaisseur. Pour l'effet releveur il faut monter mains "hautes" comme pour tout et pareil pour le buste et le corps. Et honnêtement, pour moi c'est un peu tôt pour penser à changer de mors surtout sur un cheval qui était en simple...

Si tu pose la main les chevaux sans équilibre auto porté au minimum ou sans impulsion vont d'office avoir tendance à plonger un peu. Ce qui est normal...Les chevaux que j'ai bossé on demandé à leurs propriétaires et même cavaliers un temps de réadaptation sur leurs chevaux. C'est normal.

Ça reste un travail à faire sur toi et ta jument, vous venez de commencer il faut du temps pour apprendre à connaître les boutons. Je comprends que ce ne soit pas agréable de se faire balader mais si elle était en simple avant, essai de savoir quels sont les boutons qu'elle avait avec son précédent cavalier. Apprend a découvrir ta jument, son fonctionnement,...On passe tous par là avec de nouveaux chevaux.

Petit truc: si elle te balade arrête la, demande l'immobilité et fait reculer quelques pas (même deux), redemande un peu l'immobilité et repars.
bonjour je pense également à un releveur avec du cuivre ou caoutchouc /résine pour un côté décontractant
Bonjour, un mors releveur avec des alliances