The equestrian lifestyle community.

Retour au feed

Quelle est la différence entre des bandes de polo et des bandes de travail ?

Quelle est la différence entre des bandes de polo et des bandes de travail ?
Salut Amandine, je te copie une explication que j'avais trouvée sur internet que je trouve très bien :
Les bandes de travail.

Extensible uniquement dans le sens de la longueur , elles ont été conçues pour soutenir les tendons fléchisseurs, principalement des antérieurs. Que ce soit : pour des chevaux ayant déjà « chauffé ou claqué » (hyper extension d’une partie de l’appareil d’amortissement du membre, intéressant soit les brides, les gaines ,soit le tendon lui-même) dont on voulait
renforcer la résistance, en limitant le jeu de l’appareil;
ou à titre préventif, pour des chevaux montrant
une faiblesse de constitution de ces parties.. (long-jointés, canons longs, tendons grêles).
L’enroulement transversal de la bande, le plus souvent posée avec une « clef » de soutient au boulet, exerce une action de maintient élastique qui s’apparente aux bandages de contention utilisés chez les sportifs humains.

La compression, ici permanente et assez forte, restreignant la circulation veineuse de retour de zones déjà éloignées du cœur ( comme plus basses que lui), leur utilisation devait être strictement limitée au temps du travail. Leur vertu de soutien est tres tôt apparu illusoire. Qui plus est, leur finesse n’apportant aucune protection contre les chocs, et un certain nombre d’accidents ayant été provoqués au travail par des défauts de fixation, on leurs a de plus en plus préféré : les massage avec un produit « chauffant » avant l’exercice, les bandes de Polo ou des guêtres doublées mousse, fermées.


Les bandes de Polo

Elastique dans aucun sens….leur matière « feutrée » a comme première fonction la protection des membres contre les coups de maillet et les frappes de balles.
Leur application conserve ,également une certaine chaleur au membre ,qui évite ainsi les refroidissements ou chocs thermiques, lors des périodes de repos.
Elles ont aussi été adoptées dans quelques milieux de dressage : « pour l’esthétique d’abord, les bandes faisant paraitre plus symétrique le jeu des paires de membres en faisant disparaitre les basanes unilatérales. « blanches, elles allongent les canons et « dramatisent » la pendulation du membre, « pour la protection contre les atteintes de fers, dans les allures latérales, « pour un petit artifice, aussi, qui tient à ce que les chevaux élèvent légèrement leur geste lorsque les bandes sont un peu serrées.