The equestrian lifestyle community.

Retour au feed

Comment faire la différence entre un cheval qui fait un bon allongement et un cheval qui se précipite ?

Comment faire la différence entre un cheval qui fait un bon allongement et un cheval qui se précipite ?
Coucou Virginie,
Pour compléter ce que Mathéa a dit je rajouterais qu'il faut privilégier la qualité.
Allonger correctement reste physique pour un cheval de loisirs pas toujours musclé comme une cheval de Grand Prix et il faut apprendre à se contenter de 2 jolies foulées puis reprendre un trot de travail et féliciter plutôt que de vouloir pousser sur toute une longueur et que le cheval se mette sur les épaules. Petit à petit il deviendra possible de rajouter une foulée, puis deux... Mais toujours se contenter de peu et beaucoup récompenser :)
Ok super merci beaucoup ! 😊 J’ai de nouvelle piste comme ça, le poney que j’ai en dp est plutôt pas mal dressé mais c’est juste moi qui manque un peu d’expérience mais à force de faire des recherches pour approfondir mes connaissances je finis par y arriver 😊
L'allongement c'est pas mal de le demander avec une légère épaule en avant en effet. En carrière j'ai tendance à le demander sur une longueur, ça permet de redonner de l'impulsion et de mettre en place une légère épaule en avant dans le coin avant de demander d'allonger sur le "grand côté" de la carrière.

Mais si jamais tu as un cheval qui a du mal à allonger son amplitude, c'est pas mal aussi de le travailler sur des barres au sol. C'est vrai que si tu es toute seule tu ne pourras pas forcément changer l'écart au cours de la séance, mais tu peux les installer en début de séance, et mettre à peine plus de distance que d'habitude. Une fois que ton cheval est bien échauffé, tu mets tes aides en place comme d'habitude pour demander l'allongement, et tu viens comme ça sur les barres au sol, si elles sont un peu plus écartées elles vont "l'obliger" à allonger sa foulée pour se caler dessus. Quand tu as un bon passage sur les barres au sol, tu peux demander sur le plat, et si jamais ça manque encore de mouvement, tu peux repasser sur les barres de temps en temps au cours de la séance.

Tu peux d'ailleurs installer plusieurs dispositifs de barres au sol avec différents écarts pour travailler les variations d'amplitude ça aide beaucoup, surtout avec un cheval un peu raide ou inexpérimenté, qui ne comprend pas bien ce que tu demandes.
Ok merci pour ta réponse :)

J'ai personne pour me dire, du coup je film mais comme j'ai pas vraiment de référence c'est pas toujours facile.

Est ce que tu connais des exercices pour faire ça ? Moi je part d'un petit trot et parfois d'une épaule en avant ou encore après un cercle (je m'inspire de la reprise de dressage club 2)
On le ressent plus ou moins nettement selon le cheval, mais s'il allonge correctement, c'est l'amplitude qui grandit, tu sentiras donc que ton cheval fait plus de distance, sans changer sa cadence, son rythme. S'il précipite, sa cadence s'accélère, il fait plus de foulées pour "accélérer" mais ne varie pas son amplitude.

C'est bien de le faire au trot, et enlever, dans un premier temps, pour mieux se rendre compte. En gros, si tu sens que ton rythme de trot enlever (debout-assis) reste le même, mais que tu parcours plus de distance à chaque foulée, c'est que tu es dans un bon allongement. Si tu le fais au trot assis, tu sentiras les postérieurs venir plus sous la masse, et les antérieurs aller chercher du terrain devant. Un observateur pourra t'aider, dans un premier temps, à te dire quelle est l'attitude de ton cheval, pour que tu associe les sensations à la bonne réalisation de l'exercice.

En revanche si, quand tu demande l'allongement, la cadence, le mouvement de trot enlever accélère, si tu sens que ton cheval fais plus de foulées, plus saccadées, pour aller plus vite, c'est qu'il n'allonge pas son amplitude, simplement qu'il précipite. Dans ce cas, au trot assis, tu ressentiras aussi des foulées qui se pressent, un effet un peu "tape-cul". Là, c'est que l'exercice est mal réalisé. Il faut repasser à l'allure de travail avant de redemander.

J'ai donné les exemples au trot parce que c'est l'allure où l'on ressent le mieux ce genre de variations. Au pas ou au galop c'est plus subtil, mais c'est sensiblement le même principe. Avec de la pratique, et un observateur extérieur pour confirmer dans un premier temps, ça deviendra instinctif, tu sentiras tout de suite si ton cheval allonge correctement ou non.