The equestrian lifestyle community.

Retour au feed

Comment donner de l’impulsion aux chevaux du club ?

Comment donner de l’impulsion aux chevaux du club ?
C'est super si tu as réussi alors, ça va beaucoup t'aider pour la suite, l'impulsion c'est la base pour un exercice réussi, on ne peut rien faire sans impulsion. Bonne chance pour la suite alors ! ^^
Coucou Mathéna, j’y suis enfin arrivée ! Merci pour tes super bon conseils ça m’a vachement aider ! ☺️
C'est une question de dosage et d'attitude. Quand tu demandes le passage du pas au trot, tu engage l'impulsion et dans le même temps, tu cède un peu dans tes mains, tu ouvre légèrement tes doigts sur les rênes pour laisser passer la première foulée de trot, et tu amorce en même temps ton mouvement de trot enlever. Ces trois facteurs combinés sont les codes pour demander la transition montante du pas vers le trot.

Si tu veux seulement engager plus d'impulsion tout en restant au pas, il faut agir dans ton assiette et dans tes jambes en aides habituelles de l'impulsion, mais en gardant tes doigts fermés sur les rênes et en gardant ton cheval "vers toi". En gros, quand tu veux passer à l'allure supérieure, tu ouvre un peu tes doigts, alors que là, tu reste bassin engagé vers l'avant, les épaules redressées, et tu garde les doigts fermés sur les rênes, pour que ton cheval reste redressé et engage ses postérieurs sans amorcer le trot.

Certains chevaux n'ont pas l'habitude et auront l'impression que tes demandes sont contradictoires (mettre la jambe sans pour autant céder dans tes mains), mais au bout de plusieurs demandes ils comprendront que la jambe avec les doigts ouverts = partir au trot, et la jambe avec les doigts fermés et le buste redressé = engager l'impulsion en restant au pas.
@mathéna Bonnant comment je doit faire pour que quand je demande l’impulsion au pas il ne passe pas au trot ? 🤔
Pas de soucis, contente d'avoir pu aider, tiens-nous au courant ! ^^
Merci beaucoup pour cette explication qui est vraiment très claire ! Je testerais tout ça lors de ma prochaine séance :)
Merci d’avoir répondu :)
Tous les chevaux de club sont différents, mais si tu souligne le fait que dans certains club on se retrouve avec des chevaux "blasés" froids à la jambe, il y a différentes choses à mettre en place pour avoir un cheval dans l'impulsion pendant ta séance.

Déjà, c'est bien de se munir d'une petite cravache, pas pour s'en servir H24, inutile si le cheval est déjà blasé. En revanche, le principe, c'est de laisser ton cheval marcher un tour ou deux au pas rênes longues en début de séance, pour qu'il s'échauffe. Ensuite, quand tu vas remonter sur tes rênes pour commencer ta détente, il faut que tu demande tout de suite le mouvement en avant : rênes ajustées = travail = impulsion, le cheval doit le comprendre dès le début de séance. Si tu le laisse traîner un peu au début de la séance au prétexte que c'est la détente, tu n'arriveras jamais à le "réveiller" quand il faudra attaquer le travail.

Donc dès que tu remonte sur tes rênes, la jambe, tout de suite. S'il ne répond pas, il faut immédiatement renforcer la demande, jusqu'à obtenir le mouvement en avant. Dans l'ordre : Pression du mollet -> pression plus forte -> "coup" de talon -> cravache à l'épaule -> leçon de jambes (action de jambe suivie d'un coup de cravache juste derrière la jambe) -> éventuellement action de la cravache au niveau de la hanche/croupe. Tant que tu n'as pas ressenti que ton cheval se portait en avant, tu va graduellement dans ta demande.

Dès que tu as obtenu la réponse, tu cesse toute action immédiatement. Dans ton début de séance, répète cela autant de fois que nécessaire, jusqu'à ce que ton cheval se porte en avant de lui-même, et réponde seulement à la jambe, éventuellement au contact de la cravache à l'épaule (quand tu seras au milieu de ton exercice de dressage ou de ton enchaînement de saut, tu n'auras pas trop la possibilité de faire une leçon de jambe). Il faut insister durant la détente, dès que tu perds l'impulsion tu remet en place tes aides et tu demande le mouvement en avant, et ce aux trois allures. Idem sur tes figures simples pendant la détente : sur un cercle, une diagonale, tu ne dois pas perdre le mouvement, donc tu entretiens de la même façon.

Ensuite au cours de la séance et pendant le travail, tu n'auras normalement plus qu'à entretenir l'allure et l'impulsion que tu auras engagée en début de séance. Si jamais ton cheval s'endors un peu à un moment, tu arrête l'exercice et tu "remet en route" avant de reprendre. Ce n'est pas facile de donner de l'impulsion à un cheval blasé, l'important c'est de bien respecter le timing du renforcement négatif : demande de plus en plus forte -> réponse -> arrêt de l'action qui demande. Le mettre en place dès le tout début de séance est primordial si tu veux que ton cheval adopte la bonne attitude durant le reste de la séance. Si tu le laisse "fainéanter" malgré tes demandes au début, tu auras toutes les peines du monde à exiger de l'engagement dans ton travail ensuite. Bon courage à toi.

PS : l'éperon n'est en aucun cas une solution pour régler des problèmes d'impulsion. Monter un cheval blasé à la jambe avec des éperons pour le faire réagir marchera quelques séances, puis il s'y habituera aussi et ce sera bien plus difficile de le rééduquer à répondre à la jambe "normale". Donc éperons prohibés, ce n'est pas une solution. Les éperons restent une aide de précision, qui demande du tact et de la finesse dans leur usage, et qui servent à affiner la demande, pas à la mise en avant.

De même la cravache est à utiliser à bon escient, pour la leçon de jambe ou éventuellement pour demander l'impulsion en venant au contact de l'arrière-main. Mais là aussi, marteler l'épaule ou la croupe du cheval avec pendant toute la séance n'est pas une solution, les coups de talon en continu ne sont pas une solution. Entretenir l'allure, ça veut dire intervenir au bon moment (= quand le cheval ralentit, perd son engagement) et céder au bon moment (= quand le cheval répond aux aides et se porte en avant).