The equestrian lifestyle community.

Retour au feed

Pour vous est-ce que un lien avec un cheval peut être affecté quand on s’absente longtemps ?

Pour vous est-ce que un lien avec un cheval peut être affecté quand on s’absente longtemps ?
Bonjour Lily,

j'avais déjà répondu à une question du style...Mathéa à bien répondus.

J'ajouterai que certains (rares cas) peuvent avoir malgré tout une relation réellement fusionnelle avec leur cavalier/propriétaire au point où le cheval en pâti au niveau moral. Une histoire raconte qu'un ancien grand cheval de course (il y a bien bien longtemps) est mort d'une crise cardiaque peu après le décès de son soigneur qu'il connaissait depuis le début de sa carrière et avec qui il était vraiment très proche. Chacun sa vision de la chose pour cette histoire.

Mon dernier cheval réagissait et tournait/hurlait rien qu'en entendant le bruit de la voiture alors qu'on étaient même pas encore arrivés sur le parking ou à la prairie, et il ne me voyait pas forcément tout les jours sur 9 ans, il faisait sa vie et sur les 7 dernières années il me faisait la tronche quand je revenais de vacance ou autre mais je le préparais, il savait qu'on allait bosser donc il m'en faisait généralement baver un peu plus dans son rituel quart d'heure casse bonbons.

Avec lui on étaient plus fusionnels que je le pensais au point où son moral n'arrive pas à remonter vraiment depuis qu'on s'est séparés après 9 ans vie commune et de nombreuses épreuves, ce n'est plus vraiment le même (mais d'autres facteurs s'ajoutent aussi donc difficile à dire si c'est moi, le travail qui lui manque, le manque d'attention net ou un peu de tout...Et même si d'un autre coté il à sa jument donc ce n'est pas encore la même chose lol), ça va faire un an bientôt qu'on se n'est pas revus...J'en souffre aussi de mon coté mais je préfère garder les ponts coupés pour ne pas retourner le couteau dans la plaie pour lui comme pour moi.

Donc difficile à dire, le tout étant de ne pas partir dans l’anthropomorphisme ou le conte de fée comme l'a dit Mathéa, surtout avec des chevaux qu'on "élève" pas ou avec qui ont ne partage pas un certain rythme quotidien (chevaux de clubs, chevaux de DP de courte durée surtout,...ect) ... Il y a tellement de facteur, et un cheval n'est pas un chien...La plupart des chevaux qu'on va voir au club par exemple et qui hennissent ou se montrent contents de nous voir voit généralement la plupart du temps le bonbon ou la carotte qu'ont leur donne aussi... ^^" Bref, le lien entre un cheval et son cavalier/propriétaire reste pour moi quelque chose de particulier qui n'a pas vraiment de science exacte.
Dans l'ensemble, un cheval s'adapte à son environnement, il ne s'attache pas comme un chien par exemple. Après une séparation longue de plusieurs années, un cheval ne reconnaît pas forcément son cavalier. Quand on a été son propriétaire pendant longtemps, ou que le cheval a côtoyé très peu d'autres personnes, c'est plus facile de renouer les liens. Mais quand on a été cavalier occasionnel, ou pendant pas très longtemps avant de s'en séparer, on est vite oublié en général.

Ce n'est pas vraiment l'idée "idéale" qu'on se fait d'une belle relation fusionnelle, etc, mais dans les faits le cheval ne souffre pas vraiment du départ d'un humain si ça ne bouleverse pas radicalement son mode de vie. Tant qu'il continue d'être sorti, nourri, pansé, le cavalier ne "manque" pas à son cheval. Parfois les chevaux dont le propriétaire s'absente hennissent, s'agitent, deviennent plus nerveux, plus stressés, mais souvent c'est que le départ du proprio a entraîné moins de sorties, moins d'attention (en attendant d'être vendu par exemple), ou du stress (changement d'environnement après une vente, etc), donc le comportement de "manque" des chevaux ne concerne pas tant l'absence du propriétaire que l'absence de la stabilité et du confort que sa présence impliquait. La personne en elle-même ne manquera pas au cheval si quelqu'un d'autre lui apporte les même soins, et qu'on ne bouleverse pas son mode de vie.

Donc oui, une longue absence (plusieurs années) affecte la relation entre un cheval et son cavalier, en cela que au retour de son cavalier, si le cheval a retrouvé son confort et s'est "remis" du départ de son cavalier, il ne lui fera pas la fête comme un chien quand il le reverra. Des anciens proprios passent parfois voir des chevaux qu'ils ont vendus et qui sont en pension dans les écuries où je monte, ce n'est pas la folie quand leur cheval les revoit. S'ils voulaient retrouver la relation qu'ils avaient avant, il faudrait reprendre les bases, y passer du temps. On ne repart pas nécessairement de zéro, parce que le cheval a tout de même bonne mémoire et qu'il y a certains codes par exemple que seul son ancien proprio utilisait et qu'il retrouvera même après des années, et il y répondra. Mais ce ne sera pas aussi facile que s'il n'y avait pas eu séparation.

Un lien entre un cheval et son cavalier, c'est quelque chose qui s'entretient au quotidien, à grand renfort de présence, de confort, de codes et de régularité, de stabilité. Quand un cavalier et son cheval son séparés pendant longtemps, le cheval reprend de nouvelles habitudes, s'adapte à sa nouvelle vie, et le retour de son cavalier ne fera pas revenir les vieilles habitudes comme par un coup de baguette magique.

Mais tout ceci vaut pour les longues séparations, ça se compte en années. Laisser son cheval un mois au pré, le confier pendant quelques temps à un pro (pour du débourrage, de la remise au travail, etc) ne changera pas à ce point le lien que le cheval et le cavalier ont. Les habitudes reviendront vite.
Merci beaucoup tamara
Oui, mon cheval m'a "fait la gueule" 2-3 jours la dernière fois que je suis partie 10jours en vacances (je vais le voir 4 fois par semaine habituellement).
Quand je suis revenue, les deux autres chevaux du pré sont venus me voir, alors que lui est resté me regarder de loin au fond du pré (il vient en premier d'habitude). Il rechignait aussi à travailler pendant quelques jours, après c'est passé ^^