The equestrian lifestyle community.

Retour au feed

Trouvez-vous que le métier de groom soit reconnu à sa juste valeur ? J'en connais plusieurs et elles trouvent que certains réduisent leur métier à natter et faire des pions

Trouvez-vous que le métier de groom soit reconnu à sa juste valeur ? J'en connais plusieurs et elles trouvent que certains réduisent leur métier à natter et faire des pions
Je pense que c'est parce qu'il y a groom et groom:
Le métier, exercé par des professionnels à l'année, et le coup de main qu'on donne aux copines le week-end, où on se fait appeler "groom" parce qu'on a aidé à lustrer la robe et à faire les pions.

Après, comme le dit Frédérique, tout métier est réduit à une image. J'ai un master en stratégie marketing digital et je fais un métier assez varié, et la plupart des gens me disent que je fais juste du facebook, ou ne savent pas que je fais autre chose que "du site web" (sans compter ceux qui me prennent pour une informaticienne ^^).
C'est pas spécialement vexant, ils manquent juste d'informations.
Bonsoir Chloé

Je répondrai très brièvement...

Au même titre que l'image d'un palefrenier soigneur est réduit à faire des boxes à longueurs de journée.

Je pense que c'est comme tout métier et même n'importe quelle personne...

Un médecin généraliste est réduit à soigner des rhumes et grippes tout l'hiver. Un masseur pro est réduit à ne fournir que des massages...Un agriculteur a s'occuper de ses vaches...une aide ménagère à récurer les sols, les psy a s'occuper des cas plus ou moind "atteint", les assist sociaux a ne voir defiler que des "cas" ect...

Tout métier est réduit à une "image" malheureusement.
Bonjour Chloé,
J'ai parfois l'impression que pour beaucoup, groom veut dire larbin. C'est celui qui va faire ce que le cavalier ne veut pas/peut pas faire.
Or c'est bien plus que ça. Le groom doit parfaitement connaitre le cheval, peut être même mieux que le cavalier. Il s'assure de son bien être, des soins, de le préparer, sortir et l'observer. Il fait tout dans les coulisses pour que le cavalier n'ait à se concentrer que sur sa monte et ses performances.
Groom et cavalier doivent fonctionner en réel binôme.
En attelage, j'ai un groom quand je pars en extérieur. Elle est celle qui s'assure que je puisse traverser quand je n'ai pas de visibilité, qui m'ouvre les chemins, qui descend en cas de souci pour s'occuper du cheval. Je lui ai déjà dit "quand tu descends, tu es mes yeux et moi je suis devenue aveugle, je te fais confiance à 100%". C'est peut être moi qui ais les guides et qui ais les sensations mais sans mon groom, ça serait totalement impossible.