The equestrian lifestyle community.

Retour au feed

Comment vous y prenez-vous quand vous faites un grand rangement de votre matériel à l'écurie ? Je vais m'y mettre et je vais essayer d'appliquer la méthode Marie Kondo !

Comment vous y prenez-vous quand vous faites un grand rangement de votre matériel à l'écurie ? Je vais m'y mettre et je vais essayer d'appliquer la méthode Marie Kondo !
Personnellement je fais un grand tri / ménage une fois par an, l'année dernière j'ai tout organisé dans des boîtes / sacs par catégorie, le tout rassemblé dans une grande malle en dehors des tapis, ma selle et mes bottes.
Pour les vêtements, j'ai trié en fonction de ce que je mets le plus et si je n'ai pas mis le vêtement depuis un an alors je le jette ou le donne. Pareil pour mon cheval, un tapis que je n'ai pas mis depuis des mois alors je le donne !

Pour la catégorie divers c'est exactement tout le petit matériel que j'entassais depuis des années, des vieilles flanelles, des fourreaux de muserolles de toutes les couleurs, des brosses que j'ai en 4 fois...

Pour les choses sentimentales, j'avoue que je n'ai pu jeter aucun de mes flots, même ceux que j'ai en plusieurs fois 😊
Hello 🙂 Je suis une fan de l'émission de Marie Kondo sur Netflix alors j'ai appliqué sa méthode chez moi et tout récemment dans ma sellerie !

J'ai appliqué sa méthode et ses règles pour l'écurie : d'abord s'occuper de trier les vêtements (vêtements d'équitation et "vêtements" de mon cheval avec tapis, bonnets, couvertures, bandes...), les choses diverses, puis les livres et papiers (à l'écurie pas grand chose niveau livre mais quelques paperasses à trier) et enfin les objets sentimentaux (ma première bombe, la cravache avec laquelle j'ai gagné un championnat...).

Pour savoir si je garde quelque chose ou pas, il faut se demander "est-ce que ça m'apporte de la joie ?"

Les règles de Marie Kondo sont :
1 : se consacrer au rangement
2 : imaginer notre style de vie idéal
3 : commencer par jeter
4 : ranger par catégorie et non par endroit
5 : suivre le bon ordre
6 : se demander si ça nous apporte de la joie