The equestrian lifestyle community.

Retour au feed

Avez-vous déjà monté votre cheval en cordelette ? Si oui, comment vous y êtes-vous pris pour arriver à un tel niveau de confiance avec lui ? Et vous êtes-vous fait encadrer ?

Avez-vous déjà monté votre cheval en cordelette ? Si oui, comment vous y êtes-vous pris pour arriver à un tel niveau de confiance avec lui ? Et vous êtes-vous fait encadrer ?
Coline, je parle de la confiance de l'un envers l'autre, de confiance réciproque !
Oui je m'y suis mise très récemment ! Et j'étais encadrée par une professeure diplomée de la Cense.
Tu parles de la confiance du cheval envers son cavalier ou l'inverse ?
Je compte arrêter dans quelques temps la monte en filet avec ma jument. Lors de séances normales je travaille de plus en plus les codes à la voix et au poids du corps. Certaines je les fait en licol pour qu'elle commence a enregistrer et que je puisse voir ou on en est et comment elle est (si elle apprécie ou non ).
Plus tard lorsque mes renes ne me serviront à rien je passerai en cordelette !
Coucou !

Jamais avec mon cheval, car manque d'occasion mais je pourrais très bien le faire !! Il réagit parfaitement à la voix, aux jambes et au poids...il est très stable mentalement et à part dans ses premières années il n'a jamais embarqué ou autre...mais j'utiliserai la cordelette seulement en extérieur. En carrière il est vraiment plus compliqué à gérer et là en cordelette j'aurais peur de le braquer plus qu'autre chose ! Et puis il n'est quasiment jamais travaillé en carrière !!
Par moment pour se détendre (enfin pas de cordelette mais une longe).
J ai d abord essayer en manège puis en balade (par sécu qd je fait ça, je mets un licol au cas où).
J ai mon gros depuis 13ans, j ai fait son débourrage donc mes armes avec lui (1er débourrage). Il réagit bcp aux ordres vocaux et au poids du corps, bcp de travail en liberté.
Bonjour Anaïs,

ça m'est arrivé avec deux chevaux!

La première fois j'avais 12/13 ans, casse cou comme pas permit et aucun sens du risque, j'avais un cheval sympa je suis montée à cru avec la corde à l'encolure dans la prairie. La seule chose qui est arrivée, c'est que le cheval qui n'avait pas de travail de fond en classique (trotteur qui avait eut sa carrière et juste fait 2 ans de promenade occasionnelle mdr), j'ai tenus dessus mais la cheval m'a promenée en fait de long en large de la prairie au trot sans que je puisse arrêter pendant 10 bonnes minutes. A l'époque la monte en cordelette ect n'existaient pas vraiment comme maintenant donc même si c'était logique vu comme ça, ils ne devaient pas êtres nombreux ceux qui montaient en liberté ou en licol et à cru en se disant qu'il fallait ceci ou cela comme base mdr

La 2eme fois c'était avec Royal, ça m'a prit comme un coup de fusil. Etant donné que je le connaissais comme si je l'avais fais (ce qui était le cas), qu'on avait une relation très très fusionnelles, qu'il était très fin aux aides (les miennes donc en fonction de lui mais aussi de mes soucis physique), j'ai essayé d'abord au licol étho. J'ai fais une tentative de sortie du petit manège, ça commençait à bouillir sous la selle et connaissant bien l'artiste je suis retournée dans le manège et j'ai demandé de retirer le licol. J'ai fais un peu de pas, du trot, quelques foulées de galop, des demi tour sur l'avant et l'arrière main, passer des barres au sol qui étaient là... C'était sympa mais le contexte le permettait (Pas d'autre cheval qui pouvait passer ou venir dans le manège, pas un trop grand manège en plus donc il se tenait plus à carreaux,...)

Je ne sais pas si c'était vraiment de la confiance, j'ai juste eu l'envie de tester (les premières fois pendant les premières années où il travaillait ça avait été un réel carnage déjà en bitless), notre relation s'est approfondies et je le connaissais vraiment très bien au point où je savais prédire la moindre de ses réactions avant que ça ne commence juste en le sentant peser sur le licol en main ou ne plus peser du tout à la main, comme sous la selle. Et ces ressentis en prévision de conneries/de réaction de stress/de stress intense et d'inconfort/...ect...c'est une chose que j'ai eue avec beaucoup de chevaux, c'était juste plus "fin" avec Royal.

Et non je n'étais pas encadrée, juste un travail classique à la monte et des codes vocaux et physique instaurés dès le début comme le gauche/droite, rassembler/repartir, accélérer/s'arrêter au frein, faire demi tour,... Tout ça qui à été instauré en plus sans optique de travailler sans mors ou autre avec lui, juste par habitude.

Voilà mon expérience