The equestrian lifestyle community.

Retour au feed

Je n'aime pas utiliser trop la cravache, quand pensez-vous qu'il soit indispensable de l'utiliser ?

Je n'aime pas utiliser trop la cravache, quand pensez-vous qu'il soit indispensable de l'utiliser ?
Pour moi il en faut toujours une qui reste près de toi par exemple sur le bord de la carrière ect
Je pense qu'elle peut être utiliser lors d'une rééducation, si jamais le cheval a été complètement désensibilisé aux demandes plus douces pour avancer. Cependant cela demande de se consacrer à cela quelques séances alors disons que dans les structures équestres comme les centres je suis contre l'usage de cet outil. Surtout que bien souvent on dit juste aux élèves "si ton cheval n'avance pas aux talons tu cravaches" alors qu'il y a des tas de choses à se demander avant de dire cela à un élève...
C'est une question de ma petite soeur
Merci Hélène pour cette réponse vraiment intelligente ! :-) Je suis tout à fait d'accord avec toi...
Bonjour,
Indispensable non, un outil utile oui. Je m'explique, la cravache doit être utilisée dans un but de renforcement. C'est à dire que quand un cheval est froid à la jambe, réaliser des leçons de jambe avec une cravache de dressage est indispensable. Plutôt que de tambouriner les flancs et de désensibiliser le cheval, celui ci ne répond pas à jambe, léger coup de cravache derrière la jambe. Je préfère de très loin voir un coup de cravache bien timé d'une longue série de coups de talons inefficaces et certainement bien plus douloureux pour le cheval. Pour te donner un exemple, par moment j'utilise la cravache sur mon mollet (je m'autocravache quoi) et bien mon cheval avance tout seul. Le simple bruit qui claque suffit à remettre en avant quand il ne répond pas à ma jambe.
Par contre, à mes yeux, la cravache n'est pas là pour corriger un cheval. J'entends pas là, un cheval qui fait un refus à l'obstacle et qui prend trois coups sur les fesses parce qu'il n'a pas voulu y aller. Je ne pense pas que le cheval ait plus envie d'y aller (ou du moins pas pour une bonne raison).