The equestrian lifestyle community.

Retour au feed

Que pensez-vous de l'ambiance dans le monde de l'équitation ?

Que pensez-vous de l'ambiance dans le monde de l'équitation ?
Dans mon ancien club l'ambiance était amon goit mauvaise car c'était une écuries tournée vers le concours et moi je n'en faisais pas ! Je recevais des remarques car mes parents ne roulaient pas en 4×4, je m'habillais chez Decathlon... je trouve ça vraiment dommage et complètement inutile. J'ai fini par quitter le club
Selon moi beaucoup de cavaliers veulent se montrer, qu'on parle d'eux etc
Je ne dis pas qu’avoir cheval plein papiers veut dire qu’on est m’as tu vu, attention, mon propose cheval est dans ce cas, mais c’est un hasard, je ne l’ai pas choisi pour ça ! 😉
Pour le côté comme tu dis Gardenia Lecel "mas tu vu" je peux comprendre en revanche quand on est proprio et qu'on fait de la compétition avoir un cheval avec de bons papiers est une "assurance" que ce cheval a un bon potentiel et vu les prix des chevaux c'est un critère à ne pas négliger. Comme le dit l'adage "on ne fait pas d'un baudet un cheval de compétition" Sur ce point précis je ne suis pas d'accord avec toi. C'est plus le poids de l'argent qui entre en jeu. Concernant la course au galop, c'est un autre problème et qui pour moi relève davantage de la gestion des clubs équestres et la politique de fidélisation de leurs cavaliers. Quand j'étais à poney, combien de fois j'ai vu des cavaliers de petit niveau qui louaient ou achetaient des poneys de GP alors qu'ils n'avaient pas le niveau pensant que si le poney avaient les moyens de tourner en 120 il y arriveraient très vite. Ca relève de la responsabilité des coachs de ne pas vendre du rêve. Pour atteindre ces niveaux cela exige beaucoup de travail et de sacrifice mais ca on ils en parlent pas de peur de perdre un client. Les galops c'est pareil !
Ce n’est que mon avis mais dans beaucoup de clubs c’est assez « m’as tu vu ». La course aux galops, qualifications, beau matos bien cher, et pour les proprios c’est à celui qui aura le cheval le plus indicé ou avec les plus belles origines.
Moi j'ai appris à monter un peu seule parce que j'en avais mare. J'ai fais des années de club et tout ce qui revenait (même sur les cavaliers confirmés) c'était les critiques.
Pendant très longtemps je me suis tournée vers une équitation juste de "loisir". Maintenant j'aimerais et je vais évoluer avec mes chevaux dans un univers plus de concours (mais tout en respectant le cheval et en continuant de monter mes chevaux en cordelette...) Bref, ça dépend ce que l'on fait dans le monde du cheval. 😊
Je suis d'accord avec U.j. Le monde de la compétition a ses bons côtés (j'ai beaucoup d'amies) et ses très mauvais (la critique facile, l'hypocrisie, le jugement... Je viens de vivre 2 ans très mitigé dans une écurie très connue. La 1ère année c'était super, un encadrement top, des concours fabuleux et une ambiance presque géniale. Cette année, tout a changé. J'en suis arrivée à ne plus vouloir monter. Je n'avais plus de plaisir à monter ni aux écuries ni en concours. Cela fait 3 semaines que j'ai mis mes chevaux chez des amis afin qu'ils soient travaillés en attendant que l'envie me revienne. Ce monde peut être fabuleux comme le contraire. La course à la perf parce que les gens vous jugent tout le temps est difficile à supporter. Aujourd'hui je ne veux plus de ça.
Coucou !

Tout dépend du milieu où tu évolues...

En concours c'est pas pareil qu'en loisir...dans tous les cas c'est pareil pour tous les sports...

Après j'aime beaucoup l'ambiance du monde équestre si on arrive à se détacher des critiques...
Je pense aussi que l'ambiance du monde du cheval est vraiment à part. Cela peut très bien se passer comme vite devenir "un enfer".
Je trouve que le problème principal est le jugement envers les autres, on fait forcément mieux que tout le monde. Il y a super illustration qui tourne de temps en temps sur internet, deux cavalières avec leur cheval respectif (l'une compétition et l'autre loisir/nature) et les deux qui pensent en se regardant "pauvre bête"
Si je suis du genre à venir simplement pour voir mon cheval et j'en m'en fiche des autres, ça veut vite quand même devenir lourd.
J'ai quitté mon ancienne écurie justement suite à un changement de vision de la part du gérant, il a fait de supers installations mais pour attirer un certain standing de cavaliers, "écrasant" d'une certaine manière les anciens cavaliers, changeant énormément de choses qui n'ont pas forcément plu. Je suis partie car je ne m'y retrouvais plu, comme beaucoup d'anciens et certains anciens sont aussi apparemment en train de se poser la question de partir.
C'est dommage mais c'est comme ça..
Moi, je n'aime pas forcément le monde des concours ou il faut toujours être le meilleur sans forcément penser à son cheval...
Après, pour moi, l'ambiance n'était pas la même dans les différents centres équestres ou je suis allée, mais je n'aime pas les cavaliers qui critiquent et ceux qui ne font pas attention aux chevaux autant qu'il le faudrait...
En bref, si je ne me sens pas bien dans un centre ou autre, je préfère changer pour une meilleure ambiance, un endroit ou l'on respecte comme il le faut les chevaux...
Personnellement je me suis retirée de ce monde (centres etc) car je me sens très en marge, je ne recherche pas du tout la même chose que la plupart des cavaliers, je n'ai jamais aimé l'ambiance des centres (j'en ai pourtant essayé des plus divers et variés)...
Je préfère largement me concentrer sur mes chevaux et rencontrer des personnes qui sont dans la même philosophie que moi.

Mon projet de vie est de créer une écurie qui serait quelque chose d'assez novateur, où le cheval serait la priorité des cavaliers. Donc on peut dire que mon souhait n'est pas d'exclure ce monde de ma vie, mais plutôt d'y rentrer petit à petit et d'essayer de modifier un maximum de choses que je ne cautionne pas...

Et toi ?