The equestrian lifestyle community.

Retour au feed

Pensez-vous que "apprendre" à un cheval à se cabrer peut le faire arrêter de s'en servir comme défense ?

Pensez-vous que "apprendre" à un cheval à se cabrer peut le faire arrêter de s'en servir comme défense ?
Bonjour , Personnelemnt je peux te dire que non sa ne fonctionnera pas et même sa sera très dangereux.
Je m'explique :
J'ai eu un petit cheval gris qui avait quelques défense de temps en temps et qui allait faire un mini cabré (mais vraiment mini genre 3cm cabré)
Par contre à pied à vrai amour il connaissait déjà tout les tout de spectacle sauf le cabré , et justement on ma dit que lui apprendre le cabré avant qu'il ne se lève vraiment monte permettrait d'établir des codes, et que il ne s'en servirait pas comme défense .
Avec un travail à pied j'ai commencé l'apprentissage et il a vite appris le cabré, j'ai instauré les codes et lui ai fait comprendre que c'était un jeu, et j'ai continuer de le gronder lorsque il essayait de se lève monte.
Sauf que de semaines en semaines il a pris conscience qu'il pouvait vraiment se lever haut et être équilibré (chose qui ne savait pas avant d'apprendre) et je me suis retrouvé avec un cheval qui ne ferait plus que se cabré pour rien , je demande une épaule en dedans cabré , refus dun saut cabré, oiseau en forêt cabré ... et au final tellement c'était dangereux et après avoir vu plusieurs spécialiste du comportement équestre jai du le vendre ...
J'ai entendu parler de la même théorie, mais avec les aboiements des chiens.

Tout l'intérêt du truc, c'est pas d'apprendre a ton cheval a de cabrer mais c'est d'instaurer une commande de "fin" complémentaire. En gros, lorsqu'il va l'utiliser en défense tu as un ordre "tout prêt" pour lui demander de redescendre dans le calme.

Et comme pour apprendre la commande de fin, il faut déclencher le comportement indésirable (aboiement du chien ou cabré du cheval ici)... On recherche a l'apprendre.

C'est très souvent utilisé avec le clickers training.

Je pense que quand tu es en détresse avec ton cheval, tu n'es plus a ça prêt et que ça vaut le coup d'essayer quitte a repasser a des techniques plus classiques après.

Mais j'ai aussi eu un poney en pension dépannage a la maison dont la proprio avait utilisé cette technique. Elle avait juste oublié de nous donner les codes cabré-descente donc quand il s'est cabré devant nous au pré ça a été la panique. Ça a même failli virer a l'accident, il a défoncé les clôtures et on a voulu l'arrêter en se mettant en travers d'un chemin en levant les bras en gueulant. Lever les deux bras, c'était le code de cabré, il est déboulé en plein galop et c'est cabré sous notre nez la joie...
Donc efficacité discutable, et il faut faire très très très gaffe aux codes utilisés et bien bien les transmettre.

Mais c'est typiquement le genre de tour que je trouve inutile a appendre autrement
En tous cas, je ne pense pas que ça empêchera le cheval de se cabrer par défense, parce que le contexte sera radicalement différent. Le cabrer en tant qu'exercice n'est pas perçu par le cheval de la même manière que le cabrer pour se défendre. C'est comme galoper à toute blinde : ce n'est pas parce qu'on apprend au cheval à aller à fond sous les ordres d'un jockey qu'il ne le fera plus pour fuir un danger, par exemple.
Je suis d'accord avec Céline, apprendre le cabrer c'est définir des codes bien précis, si l'exercice est bien appris et maîtrisé, le cheval ne le fera que lorsque cela lui aura été demandé. Dans les faits, un cheval sait se cabrer tout seul, comme moyen de défense, il n'a pas besoin de l'apprendre pour savoir le faire. Le lui demander de façon codifiée ne changera pas sa façon de faire au quotidien, puisque l'exercice fera partie du cadre de travail.

Le risque, c'est de l'apprendre d'une mauvaise manière, de mal gérer l'apprentissage de l'exercice et de voir le cheval prendre le dessus. Mais au final, c'est valable pour plein d'autres exercices, et même dans le travail en général. L'important, c'est de mettre en place les bons codes, au bon moment, dans le bon état d'esprit.

Après, pour ce qui est de l'utilité d'un tel exercice, c'est un autre débat.
Après pour le côté « éducatif », qui fait passer l’utilisation, je trouve également ça très étrange...
Peut-être que cela pourrait fonctionné pour des chevaux qui prennent le travail comme étant un effort à chaque instant. Ils prendraient alors l’acte comme étant un véritable exercice.
Bonjour ! J’imagine que si c’est bien appris c’est pas si problématique que ça. Le problème c’est que beaucoup trop de gens se lance là dedans alors que leur relation avec leur cheval n’est pas en béton armé ou alors qu’il s’y prenne mal.
Après tout on apprend bien aux chevaux à sauter des barres. On ne retrouve pas pour autant des chevaux hors de leur pré régulièrement.
@equistud je reste très septique également 😅
Je suis bien d'accord, mais j'ai pu lire sur plusieurs posts que, à priori...Le fait d'apprendre à cabrer a un cheval lui ferai passer l'utilisation en défense...en gros ça solutionnerai le soucis chez les chevaux qui se lèvent 🤷‍♀️ C'est pour cette raison que je suis sceptique...Et je souhaite savoir si oui ou non cela est possible, ou vraiment pas.
Bonjour pour ma part c’est la chose à ne surtout pas apprendre à son cheval car cela peut être très dangereux dans le cas où il serait monté par quelqu’un d’autre ou vendu
De plus le cheval sait se cabrer sans qu’on lui apprenne et c’est déjà bien difficile de le faire comprendre que c’est interdit 😉