The equestrian lifestyle community.

Retour au feed

Que pensez-vous de cette "mode" qui veut que dès qu'un cheval n'est pas en état ou vieux on crie à la maltraitance sans savoir réellement ?

Que pensez-vous de cette "mode" qui veut que dès qu'un cheval n'est pas en état ou vieux on crie à la maltraitance sans savoir réellement ?
Aïe...et j'oubliais : quand on est cavalier de dressage qu'on a une bride et des éperons c'est limite si on est pas des bourreaux et qu'on mérite le bûcher et le lynchage sur la place du village.
C'est fréquent les remarques que je me prends de la part de cavaliers "pseudo" nature qui montent en licol et à cru.
Personnellement je trouve que c'est dommage de crier au loup à chaque fois qu'on voit quelque chose. Surtout que dans la plupart des cas ce sont des gens qui n'y connaissent rien aux chevaux qui vont hurler à la maltraitance et "dénoncer" des gens qui assument simplement leur cheval malgré le fait qu'il soit malade ou âgé voire les deux.

J'en ai vu un exemple sur la page d'une association il n'y a pas longtemps, une dame a vu un cheval mal en point dans un champ, elle a appelé une association, la police, un véto est venu mais ils n'ont pas réussi à joindre le proprio. Le cheval a fini par être endormi.
L'association sur ce post a mis qu'ils allaient chercher à contacter le propriétaire, à savoir pourquoi le cheval était dans cet état, etc.
Les commentaires des gens faisaient peur. Tout simplement. Un déchaînement de haine hallucinant. Au final c'était un vieux papi de 27 ans, atteint d'une grave pyro, suivi par un véto et terminant paisiblement sa vie avec un copain en pré, quitte à l'endormir s'il commençait à souffrir de son état. Manque de chance quand il s'est senti mal son propriétaire n'était pas là et en plus de la perte de son cheval il a du faire fac à un déferlement de haine.

Les gens confondent aussi démusclé et maigre. On a une vielle pensionnaire de 28 ans dans mon club qui a été très mal travaillée dans sa jeunesse et qui ne fait plus rien depuis bien 10ans qui est totalement ensellée et démusclée mais on voit bien qu'elle a du ventre et que la cantine est bonne même si elle n'a pas de muscles.

Dans la même idée de maltraitance je trouve ça super agaçant tous ces gens qui estiment que monter avec un mors c'est maltraiter son cheval. On le ressent beaucoup sur les réseaux sociaux où dès qu'il y a une vidéo de saut, de dressage ou quoi les gens critiquent parce qu'il y a un mors voire (et là c'est la catastrophe) des éperons. C'est fatiguant.

Donc oui je pense que les réseaux sociaux empirent la chose puisque c'est l'endroit où les gens se sentent protégés par leur ordinateur et crachent leur haine à tout le monde et c'est bien triste.
Personnellement c’est ce qui me fait peur avec mon cheval ... il a toujours été naturellement maigre (sans doute origines pur sang anglais). Il est dans un pré plus ou moins en bordure de route et on m’a déjà plusieurs fois fait des remarques comme quoi il était maigre, j’ai beau expliquer qu’il a toujours été comme ça, qu’il est actuellement à l’herbe + foin à volonté + complément alimentaire + grain, j’ai régulièrement des remarques ... j’ai été obligée de mettre des panneaux tout le long de son pré pour éviter que des gens le nourrisse davantage ...
J’espère ne jamais avoir affaire à un problème comme sur les réseaux lorsque le proprio se fait lyncher publiquement pour rien du tout ...
Parfois ça part tellementttttt loin que il y a quelques semaines de ça je me suis pris une réflexion très désagréable sur la manière dont on pouvait s'occuper de nos chevaux tout ça parce que l'on avait pas de pince à tique.

Soit disant la dame avait travaillé dans l'équitation pendant longtemps et je cite : "Je ne sais pas comment vous faites mais moi j'avais toujours une pince à tique"

Après des remarques agaçantes sur des gens ignorants qui pensent que le poney est blessé et qu'on le soigne pas : non il a juste une dermite et a 20 ans.

Heureusement on prend souvent des remarques qui nous rassurent : la grande majorité sont émerveillés par la manière dont on traite nos chevaux !
C'est dingue cette histoire Louison 🤤
C'est plus ou moins la même en France...

Tout est sujet a commentaires, et des délations sont de plus en plus nombreuses. En équin mais pas que, et pas que par des particuliers.

Un de nos vieux Jack bagarreur et a moitié aveugle avec une probable perte d'odorat a cause de multiples cicatrices a la truffe, s'était perdu et il a été retrouvé a 5 bornes de la maison dans une poubelle en étant truffé de plombs. On ne le laissait pas vagabonder, on a instauré un système de collier fluo avec le numéro pour les fois où il se perdait etc... Et c'est un chien qui a toujours chassé d'où la gueule cassée.

Le gars qui l'a trouvé a été très bien, emmené chez le véto pour faire soigner et trouver le proprio (chien tatoué au démographe a oreille, tatouage très lisible).
La véto (celle là même qui l'a tatoué, mais pas beaucoup revu après on achète les vaccin en association de chasse) a décrété que c'était un chien battu, l'a marqué comme mort sur notre fiche et l'a donné au gars.

On a croisé le chien avec son nouveau patron plus de deux mois plus tard. Grosse émotion, incompréhension totale de "l'adoptant" de voir ma mère en larmes et le chien qui lui faisait des joies... on l'a récupéré d'un commun accord avec le gars et on est restés amis.

Depuis on se "cache" dès qu'on a un animal qui fait pâle figure, pas qu'on ne soigne pas nos animaux mais des fois bah ils sont moches, maigres, avec un poil pas top, avec des cicatrices ou juste vieux.
Ben écoute, les cas comme je les aient cités: En Belgique on en est à 4 en moins d'un mois quand même...Et je suis sûre qu'il y en a eut d'autres.

Un cas d'un duo de très vieux chevaux, dont un ayant le cushing et un sarcoïde au flanc et l'autre avait plus de 30 ans et des soucis musculaire donc très sec et du mal à garder du gras ou même à en faire, dont la police et une association ayant reçu des plaintes sur le sujet lui ont dit de mettre des panneaux expliquant, en donnant son numéro de téléphone, en demandant de ne pas nourrir et de ne pas entrer dans le pré et en affichant un certificat du vétérinaire attestant que les chevaux étaient suivit...Ca a été relayé par l'asso qui avait elle même prit contact avec le propriétaire.

Un autre datant d'aujourd'hui sur une dame ayant une petit asbl et ayant une vieille jument atteinte de cushing sévère, poussant un coup de gueule par rapport à sa réputation (ce qui est normal)

Un cas d'un cheval avec un problème de dos flagrant (ensellé) et un peu âgé, dont les pieds étaient nickel, ect... Mais dont le propriétaire à été affiché sur les réseaux (comme pour les 2 précédent d'ailleurs). Les filles qui avaient affiché ça on remit en cause la parole d'une asso qu'elles avaient contactée et qui leur avait répondu "Les pieds sont OK, le poils aussi et pas maigre"

Et un cas avec un cheval ayant été opéré de l'épaule après un accident avec une clôture, donc jambe gonflée avec la chaleur + une grosse cicatrice pas belle + raide et manquant un peu de forme suite à une hospitalisation et traitement médicamenteux, et déjà des soucis de forme à la base car pur sang anglais à la mode claquette...La proprio s'est là aussi sentie obligée de taper un avis sur la barrière expliquant que le cheval est de modèle fin et qu'il à eut un accident grave et une opération avec hospitalisation et que sa plaie était soignée, car elle avait reçu des plaintes également dont des personnes disant que le cheval avait une sale blessure pleine de mouche ect ect...

J'ai connu un vieux cheval atteint d'une maladie qui lui détruisait littéralement les muscles et un soucis neuro moteur grave, la maladie le faisant transpirer excessivement par période même sans bouger, la proprio recevait plusieurs plaintes par jour ainsi que la propriétaire de l'écurie parce que le véto leur avait dit de le mettre dehors avec les autres pour qu'il marche un peu et surtout qu'il finisse ses jours dans un pré et non en box et en sortant un peu dans le manège sachant qu'il ne verrait pas arriver le mois de Juillet en étant plus que optimiste. Le cheval ayant été euthanasié sur place dans la parcelle un peu plus tard, il à là aussi fallut que la proprio de l'écurie s'explique ce qui n'a pas empêché pas mal de gens de ne pas croire à la maladie du cheval et d'en monter toute une histoire. Du coup, il à fallut rappeler le véto qui avait endormit le cheval pour avoir un certificat attestant bien qu'il avait été endormit suite à sa maladie et son âge...

Maintenant ceux que j'ai vu à ce point c'est en Belgique, pour la France il est vrai que je n'ai jamais fais trop attention sur FB.

Je ne dis pas qu'il faut dégoutter les gens, mais n'y a t'il pas un moyen de ne pas non plus dégoutter les propriétaires des chevaux "qu'on ne saurai voir" de ne pas en arriver à être cachés à force de toujours devoir s'expliquer face à des personnes qui ont tendance à tout monter en épingle assez facilement?

D'autant que ça demande aux asso d'envoyer du monde, et du monde...Ca manque au bout d'un moment. Comme l'a dit une dame présidente d'une petite asso "Quand on nous envoi sur des cas, 9 fois sur 10 c'est de l'extrapolation et il y a toujours une bonne explication, on apprend souvent que les personnes n'ont même pas essayés de contacter les propriétaires ou le voisinage pour avoir le coeur net, et sur ces 9 fois pour rien où il n'y a personne pour s'occuper d'autres cas qui eux seront réels"

D'autant qu'il faut le dire aussi...Certains utilisent des mots forts sans savoir, et ce n'est pas non plus facile pour un proprio dont le cheval est malade de devoir constamment s'expliquer. Comme un cheval dont la queue est pleine de mélanome dont ont ne peut plus vraiment rien faire à par traiter au fur et a mesure, et qui ramasse dans les dents que c'est honteux et dont on lui fait limite sentir qu'il n'en fait pas encore assez. (Fait avéré pour le gris en question qui appartient à une connaissance et qui n'en peut plus) et je le dis, de ce que j'entends: Beaucoup commencent à en avoir marre et comment à se demander si ils ne vont pas finir par "cacher" leurs chevaux pour éviter le harcèlement et que des gens rentrent dans les prairies ou donnent à manger en pensant bien faire.
Personnellement je ne trouve pas ça alarmant, que les gens soient vigilants ça me paraît plutôt une amélioration. Après, c'est comme tout, il y a des excès, et ça, c'est un souci. Mais je crois quand même qu'on est sur la bonne voie. Un malentendu se règle quand même assez facilement sur ce genre de sujet, les cas extrêmes tel que tu les décris restent assez rare, et l'usage des réseaux sociaux à quand même beaucoup aidé à dénoncer des maltraitances qui n'auraient jamais été punies à une autre époque. Je pense que les quelques malentendus qui vont trop loin restent assez rares, et que par rapport aux vrais cas qui sont signalés et pour lesquels on réagit, ça reste positif.

Il ne faut pas dégoûter les gens de se poser des questions, mais les associations devraient plutôt faire un peu de com' sur le "avant de crier au loup, on se renseigne un peu". Encourager les gens à contacter directement les assos plutôt que de poster sur les réseaux directement par exemple.
Auriez-vous des idées pour que cela n'arrive plus ou puisse être au moins "endigué" pour éviter aux propriétaires des chevaux de toujours devoir se justifier comme pour les Panneaux sur les portes des prairies/Demande de 1 à plusieurs certificats vétérinaires même pour se protéger/ect...Ce qui est pénible pour ces propriétaires et n'est pas toujours efficace malgré tout.

Pensez-vous que ce phénomène empire? Et que les réseaux sociaux soient une bonne chose? Pensez-vous que les asso devraient faire quelque chose de plus sachant que j'ai eu vent réels de cas où même la parole des associations et vétérinaires étaient remises en cause par des personnes "plaintives"

Craignez vous que cette dérive ne finisse par amener un inconfort pour les chevaux "à risque" comme les vieux, malades, en rémission, ayant un soucis de dos, sarcoïdes visibles, cushing,...