The equestrian lifestyle community.

Retour au feed

J’ai souvent peur du jugement et de la critique négative lorsque je monte . Si il y a des gens au bord de la carrière par exemple , j’ai toujours l’impression qu’ils critiquent ma position ou ma façon de travailler ....Avez vous déjà ressenti ça ? et comment apprendre à ne plus y faire attention ?

J’ai souvent peur du jugement et de la critique négative lorsque je monte . Si il y a des gens au bord de la carrière par exemple , j’ai toujours l’impression qu’ils critiquent ma position ou ma façon de travailler ....Avez vous déjà ressenti ça ? et comment apprendre à ne plus y faire attention ?
Je comprend tout à fait ce que tu ressent x). Prend de la musique quand tu monte (seulement en carrière ou manège ) ne monte pas le son à fond, si jamais tu à besoin d'entendre quelque chose
D’accord merci Théodora, oui c’est vrai que je n’ai vraiment pas confiance en moi , j’essaye pourtant de le travailler mais c’est difficile . Je pense que c’est quelque chose à acquérir sur du long terme et le chemin est encore long ...
Coucou Coline, comme les filles, le jugement et les critiques font partie d'un club ou d'une écurie de proprio. C'est dans la nature humaine, et ses comportements ne restent pas à la porte des écuries. Je ne parle même pas en concours, là c'est le pompon sur la Garonne ! Maintenant il faut rester honnête qui ne l'a jamais fait. On ne s'entend pas avec tout le monde et la critique est facile. Quoiqu'il en soit, il faut passer au-dessus, c'est parfois compliqué même immobilisant (j'en connais quelque chose !!) Mais en vieillissant on prend du recul et on se concentre sur soi. Un moment j'ai fait appel à un coach mental pour m'aider à dépasser cette peur. C'est plus un manque de confiance en soi et çà tu es la seule à pouvoir la vaincre par un travail sur soi. Le seul mot d'ordre est de se faire plaisir et de laisser au bord de la carrière les critiques méchantes, car en les prenant en compte tu fais le jeu de ces personnes et tu te gâches un moment qui doit être un plaisir.
D’accord , merci Judith :)
Hello !

Oui on a tous plus ou moins cette impression...
Après il y a la critique constructive et celle qui est purement méchante...il ne faut pas confondre les deux.

C'est pas parce que tu entends quelqu'un parler de toi que c'est forcément en mal... même si on interpréte rapidement mal les paroles des autres.

Si on te fait une critique négative dis toi que chacun progresse à sa façon, que le cheval que tu montes n'est pas forcément celui que les autres montent et que tu as tes propres défauts et qualités... comme tout le monde.

Dis-toi bien qu'il y a toujours à critiquer partout... j'entends souvent des gens critiquer même les grands cavaliers au bord des paddocks de concours ! Donc ne te fie pas aux jugements...sauf ceux de ton coach !! ;)

Bref, et rappelle toi qu'il y a aussi des jugements bons :)
Oui en effet Clo, en vieillissant ça aide aussi mais je n'ai pas osé le dire 🤣 (Ca n'a pas que des mauvais cotés! 😁)

Essai, un pas à la fois comme dans tout ;) Certaines fois ça ira, d'autres pas du tout...Ne perd pas courage on est énormément à être passées par là et même à encore y passer malgré tout 😊
Merci pour vos réponses complète et instructive ! Je vais essayer de vraiment me concentrer à cheval , faire abstraction des critiques négatives et prendre seulement en compte les critiques constructives, ça va être dur mais je vais faire de mon mieux...
Hello!
Oui... dans mon ancien club, parfois rien que le fait que certaines cavalières soit sur le bord de piste, ça me déstabilisait tellement que je foirais tout 😅

Bon maintenant j’ai vieilli, j’ai mon cheval et au final, la vie est là même pour tous le monde et celles qui critiquent le plus sont rarement celles qui montent le mieux..

Faire abstraction est difficile, mais concentre toi sur ton cheval et tes objectifs, tous le monde fait des erreurs, à son défauts ( plus ou moins voyant) mais notre but est le même, profiter de ces moments, laisser de côté nos soucis etc...

Après si les histoires cavalières te prennent trop la tête, peut être qu’il faut regarder un autre club:-) rien de mieux que d’aller à un endroit où tous le monde s’entraide, et va boire des coups après 😄
Bonsoir Coline,

je pense plutôt "Qui n'a jamais ressentit ça au moins une fois dans sa vie de cavalier"...Pour faire abstraction ce n'est pas toujours évident, je pense que le mieux reste de rester concentré dans son travail et avec son cheval, dans sa bulle.

Même comme ça en étant à pied j'ai déjà aussi eut l'angoisse des critiques des bords de la carrière quand mon cheval faisait des siennes, après ça reste un travail à faire sur soi malgré tout et apprendre à faire le "tri" entre les bonnes critiques et les critiques faites pour critiquer.

Tu monte pour toi et ton cheval, pose toi ces questions en répondant franchement et si il le faut, répète les pendant que tu es à cheval:

Quoiqu'il arrive même si ça parle aux bords de pistes:
- Qu'est-ce que ça change pour moi qu'ils critiquent ou parlent?
- Est-ce que ça va m'aider à m'améliorer en tant que cavalière ou personne qu'ils me critiquent ou me jugent?
- Si ils sont d'un niveau supérieure au mien, peut être qu'ils parlent mais à cet instant c'est moi qui suis en selle et pas eux
- Est-ce que leurs avis sont plus importants que celui de mon coach/mono?
- Suis-je en compétition avec ces gens pour prendre autant leurs possibles critiques en compte?
- Et enfin: Pourquoi je leur donne autant d'importance? Alors que leur possible critique court-circuite mon moment de plaisir et mon apprentissage?

- Chacun à le droit d'avoir son opinion, qu'elle soit bonne ou fausse, si elle est fausse: C'est eux qui ne veulent pas s'améliorer, moi j'avance à mon rythme. Si on me donne une opinion, qu'elle soit bonne ou fausse, ça pourra toujours me servir pour me remettre en question mais je ne dois pas en faire une globalité universelle.

Je ne te cache pas que ça m'arrive encore parfois, mais même dans la vie de tout les jours (même hors écuries) j'ai un soucis à ce niveau donc double travail lol Il faut essayer d'apprendre à se centrer sur le moment présent, un peu comme de la pleine conscience si ça devient vraiment trop intrusif pour toi. Personnellement ça m'a bien aidée à apprendre à gérer le squattage intempestif des mauvaises pensées/inquiétudes/... :)