The equestrian lifestyle community.

Retour au feed

GESTION ETUDES / CHEVAUX.
Je suis face à un dilemme... Une communauté de cavalières pourrait-elle m'aider ?

GESTION ETUDES / CHEVAUX.
Je suis face à un dilemme... Une communauté de cavalières pourrait-elle m'aider ?
J'avais posé une question un peu dans la même veine, justement quand j'étais en PACES, je te mets le lien, les gens avaient donné des réponses intéressantes aussi je trouve, si jamais ça peut t'aider : https://www.horsealot.com/answers/5b564955cf69ac125964a662/cavaliers-etudiants-comment-gerer-progression-lorsqu-meme-moment-retrouve
Salut Coline, étant passée par la case "études difficiles" avant de retourner vers des études en fac plus classiques (j'ai tenté la PACES - que je n'ai pas eue pour des raisons variées, mais ça n'est pas le sujet - et depuis quelques mois j'ai repris dans une fac de biologie), j'espère pouvoir t'apporter quelques conseils, tirés de ma propre expérience et de ce que j'ai vu autour de moi.

En gros, personnellement, j'avais une jument chez moi dont j'avais la charge totale (excepté financièrement) car son propriétaire, âgé, n'avait plus la forme physique pour les soins quotidiens. En gros, il faisait les chèques, mais je gérait tout. En plus de ça, je montais en club 1fois/semaine. J'ai du laisser le proprio (aidé de deux gamines motivée d'un village du coin) la gérer en grande partie pendant l'année et demie que j'ai passé à essayer de décrocher mon concours pour entrer en médecine. J'avais cependant gardé mon cours hebdomadaire en club.

Aujourd'hui, après avoir raté mon concours, j'ai bifurqué vers la fac de biologie. Et j'ai fait deux constats : tout d'abord, alors que je m'étais imaginée que j'allais pouvoir reprendre les soins à ma jument presque en totalité, j'ai réalisé qu'en fait, non, j'allais devoir continuer de compter sur les deux jeunes filles qui m'avaient "remplacée" pour s'en occuper, au moins en semaine. En effet, j'ai une fac assez proche de mon domicile, mais pas assez pour faire les allers-retours chez mes parents chaque jour. De plus, j'ai pris mon indépendance, et je ne me voyais pas revenir chez eux. Donc la première chose que tu dois te dire et à laquelle tu dois accepter de t'habituer, c'est que pour ce qui est de tes propres chevaux, il va falloir accepter de les laisser aux bons soins de quelqu'un d'autre pendant tes études, quelles qu'elles soient, quelle qu'en soit la durée. On ne peut pas tout faire, et il y a des priorités.

Le second constat que j'ai fait, c'est que la fac te laisse le "loisir" de gérer ton temps avec bien plus de souplesse. Tu as des contraintes d'horaires de cours, mais au niveau du travail perso, tu gères ça comme tu veux. Et pour avoir une activité à côté, ça aide énormément. Frédérique avait l'air de dire que tu cherchais un petit boulot à côté... dans une grande ville universitaire comme Lille, il est évident que ça sera plus facile qu'ailleurs. En ce qui concerne ta future DP pour le passage de tes Galops, tu trouveras forcément une écurie sympa en périphérie de la ville.

En fait, ce qu'il faut, comme les filles l'ont dit auparavant, c'est te renseigner UN MAXIMUM. Il te faut, en vrac, les infos sur :

- la fac, la formation, le volume horaire : quelle quantité de travail perso ? quelle forme d'évaluation ? beaucoup d'oraux ? beaucoup de travail à rédiger chez soi ? plutôt partiels de fin de semestre ou une bonne partie de contrôle continu ? des paramètres qui définiront là où tu devras mettre l'accent (plutôt tout miser sur ton assiduité aux cours, en rognant un peu sur le travail perso ? ou alors te permettre de manquer quelques cours magistraux pourvu de mettre le travail à la maison ?)
- le logement : où ? (par rapport à ta fac, à ton lieu de travail, à ton écurie) pour quel loyer ? quel type de structure ? (appart perso, CROUS, etc)
- ta DP : où ? (à réfléchir en parallèle de ton logement, il faut réduire au max la durée des transports quand on veut concilier beaucoup de choses), pour quelle somme ? dans quel cadre ?(écurie de particuliers, club, etc) avec quelles exigences ?
- ton job : où ? (même question, à réfléchir en même temps que ton logement et ta DP, il faut faire au plus proche autant que possible), quel volume horaire ? quelle pénibilité es-tu prête à accepter ? pour quel salaire ? de combien aurais-tu besoin/mois ? est-ce raisonnable et envisageable au niveau emploi du temps quand tu essayes de l'associer à tes études et à ta pratique équestre ?

En faisant le bilan de tout ça, tu verras sur quels axes tu dois miser pour que tout se passe au mieux.

Dans tous les cas, je pense que si la formation sur Lille t'intéresse, il faut foncer. Ne part pas "seulement" parce que ta copine y vas, mais si les avantages pour toi te paraissent réels, n'hésite pas. Et même si ce sont tes propres besoins qui doivent passer en premier, ça t'aidera sûrement d'avoir quelqu'un sur place que tu connais déjà, ça te permettras de te sentir moins perdue au début, et ça ne t'empêcheras pas de faire plein de nouvelles rencontres.

Ne soit pas rebutée par l'idée de laisser un peu tes chevaux de côté. Ce qui compte, c'est qu'ils soient choyés en ton absence, et que tu saches qu'ils vont bien. Ils seront toujours heureux de te retrouver, et toi aussi, même si ça n'est qu'occasionnel.

En gros, si tu veux appréhender mieux ce projet (et le concrétiser ?), il va falloir te poser plein de questions, chercher un maximum de réponses possibles, pointer tous les soucis qui pourraient survenir, et leur chercher des solutions un par un sans jamais en négliger. Vraiment, dans ce cas, il vaut mieux trop planifier que pas assez. Compter sur le hasard ou le "on verra quand on y sera", ça ne marche pas dans la vraie vie.

Les problèmes qui risquent de se poser sont surtout celui du temps, et celui de l'argent. Gérer un emploi du temps dans lequel tu veux caser tes études, un job et une formation équestre, ce n'est pas impossible, mais ça demandera beaucoup de réflexion, et des concessions. Idem pour ton budget. Quoi qu'il en soit, il va falloir t'habituer à l'idée qu'il faudra faire des sacrifices. Si jamais tu ne peux pas tout faire tenir dans ton emploi du temps, il faudra peut-être que choisisses un job qui te prendra moins de temps. Mais du coup, tu gagneras moins d'argent. Du coup, peut-être que tu ne pourras pas te permettre de monter aussi souvent que tu l'espérais, ou alors tu devras accepter un logement moins idéal que tu l'aurais voulu, plus loin, ou de moins bonne qualité... bref, il y aura des concessions à faire.

Munie d'un tableur, d'une calculatrice, de plein de post-it, d'un stylo et de l'ami Google, tu devrais être capable de faire ce travail de préparation et de planification. Et tu prendras tes décisions en fonction des résultats.

N'hésite pas à t'entourer d'amis, de tes parents, de proches, de grands cousins/cousines qui seraient à un niveau d'étude plus élevé et qui pourraient t'apporter des indices grâce à leur propre expérience. Cependant, là aussi, attention aux avis des autres. Ce qui a fonctionné pour l'un n'est pas toujours valable pour l'autre. Tu dois aussi avoir conscience de tes propres envies et capacités. Ce n'est pas parce qu'Untel n'a jamais su concilier études et boulot que tu en seras incapable. Au contraire, ce n'est pas parce que certains semblent pouvoir faire mille chose dans une journée que tu auras la même efficacité. Écoutes les témoignages des autres, car ils contiennent de précieuses infos, mais ne "copie" jamais mot pour mot le modèle de quelqu'un d'autre, c'est le meilleur moyen de se planter.

Pour t'éviter cet écueil, je te conseille de faire une petite introspection. Fais-toi une liste, avec tes "capacités" et "faiblesses" à propos de tout ce que tu dois réfléchir (études, job, équitation), et soi honnête au maximum.

Exemple :
- études : suis-je capable d'être attentive en cours dès 8h, même si j'ai monté à cheval jusque tard la veille ?
- de combien d'heures de sommeil ai-je réellement besoin pour rester opérationnelle durant toute une journée ? Serai-je capable de dormir un peu moins ? Ou est-ce que la fatigue engendrée ne finirait pas par me pénaliser ?
- suis-je capable d'aller monter après une journée complète de cours ? ou est-ce que je devrais me garder une pause avant d'aller monter ?

Il faut que tu sois critique et honnête sur tes capacités et tes besoins, que ce soit en termes de sommeil, de pauses dans une journée, d'ordre des choses à faire. Si tu as besoin d'une douche le matin pour bien commencer ta journée, avance un peu le réveil, et accepte de te coucher un peu plus tôt, ou l'inverse. Bref, sois à l'écoute de ton corps, vois où tu pourrais gagner du temps, et où, au contraire, tu sais que tu ne pourras pas faire de concessions. L'exemple du sommeil est très important. Il y a des gens qui ne valent rien s'ils ont moins de tant d'heures de sommeil/nuit, c'est comme ça, et si tu ne respectes pas les besoins de ton corps, tu vas vivre comme un zombie pendant quelques temps avant de perdre totalement pied. A l'inverse, il faut aussi te dire que tu seras peut-être "obligée" de faire certains sacrifices, si tu pionces 10h par nuit, il est presque certain que tu devras réduire ton temps de sommeil.

Bref, trouver l'équilibre entre tes besoins, tes capacités, et tes contraintes, la gestion de ton temps, de tes activités, c'est ça qui déterminera la réussite de ton projet. C'était un gros pavé, mais j'espère t'avoir aidée.
Hello Coline,
Je suis de l’avis de Fred, je ne ferais pas une réponse aussi complète mais j’appuierai sur un point : pensé à toi ++++
Que tu sois en couple, que tu veuilles suivre tes ami(e)s etc.. il fait TOUJOURS faire en fonction de ce que toi tu as envie.
Tout simplement car c’est ta vie, et qu il ne faut jamais faire de sacrifice à ce niveau.
Même après 10 ans de couple j ai toujours dit à mon ami de faire en fonction de son projet professionnel, car c’est ce qui te fera lever le matin :-)
Je te conseille également le tableau (pour/contre) afin de t aider dans ton choix
En espérant t’avoir aide 💪
Bonsoir Coline,

de Lille tu as les deux grandes gares, donc de ce coté tu peux être facilement et assez facilement chez tes parents. Et si l'université n'est pas loin des gares (Si c'est bien celle à laquelle je pense) coté transport en commun c'est largement faisable. Et je pense que c'est même plus simple de voyager en train ou transports en communs pour des routes de plus de 2 heures en voiture.

Après si tu cherche un petit boulot complémentaire - toujours en rapport avec une de tes questions lol - Tu trouvera sûrement sur Lille.

Je pense qu'au niveau de tes poilus, tu peux faire confiance à tes parents pour gérer et surtout te donner des nouvelles régulièrement. Et avec messenger, FB,...C'est largement plus facile d'avoir des nouvelles autres que bêtement un "Ca va" par téléphone ^^

C'est compréhensible que la question de partir ne soit pas simple, mais si Lille est réellement intéressante pour toi, tes projets et tes études, hors question de ton amie puisqu'il faut que tu fasse tes choix avant tout pour toi, pourquoi pas? Sur l'année tu as déjà pas mal de congés scolaires, certains week-end si tu peux bien gérer ton planning si tu as un petit boulot à coté,...

Je te conseillerai de poser tout ça sur papier ou dans un tableau vu que tu semble aimer faire ce genre de chose en ayant vu un de tes posts. Mais uniquement après avoir prit toutes les informations sur l'université (système et déroulement de l'année, exemple d'horaire si possible, trajet de train de Lille à par chez toi, prix des inscriptions, prix de la chambre ou du kot,...) et voir si tu trouve une université qui soit aussi intéressante plus proche de chez toi.

Je crois que tant que tu n'aura pas toutes les données ça restera encore plus compliqué de voir clair là dedans. Mais honnêtement et je le dis par expérience, il faut vraiment que tu réfléchisse à tête reposée et avec au moins 60% de parts "Pour toi", 30% de ta famille et tes poilus et 10% en pensant à ton amie. Pour tes poilus, les éventuelles possibilités,...Et n'hésite pas à en parler avec tes parents qui sauront aussi t'apporter des réponses ou te rassurer sur la question de tes animaux.

Quand j'étais jeune, j'ai quitté l'école où j'étais pour suivre ma "meilleure amie", au final je le regrette un peu même si déjà à cette époque les études générales ne m’intéressaient absolument pas puisque j'étais déjà butée bornée sur mon envie de bosser dans le cheval depuis un sacré moment. J'avais la possibilité de m'inscrire dans un excellent collège de la ville où était l'école que j'avais quittée parce qu'elle faisait un peu suite logique de terminer dans tel établissement et ensuite partir au grand collège, ça a pas mal déplu à mes parents et au fond je me dis que j'aurai dû penser à moi parce que je me suis retrouvée dans une école qui ne me plaisait pas spécialement ce qui m'a encore plus poussée à faire la bêtise d'arrêter les études générale à 14/15 ans. Ma meilleure amie à finalement rechangé d'école vers la fin du 1er trimestre, et je me suis retrouvée perchée avec mes parents sur le dos et qui me ressortent encore de temps en temps histoire de me rappeler mes c*nneries ^^'...D'où mon conseil d'analyser les choses en pensant vraiment au max à le faire pour TOI.

Les études sont tout de même importantes et tu es jeune ^^ 8 mois à donner un maximum pour tes études quitte à ralentir sur tes projets pendant cette période, ce n'est pas dramatique en soi et ça ne veut pas dire que tu n'y arrivera pas, au contraire, tu pourra donner un coup de collier et vraiment t'y mettre à fond pendant les congés ou après. Et aller en Fac n'est pas donné à tous non plus donc si tu as la possibilité de le faire et que ça t'apporte quelque chose autant sur le plan papier que sur le plan personnel, ce n'est pas négligeable selon moi.
J'ai toujours vécu dans un corps de ferme avec mes 4 chevaux, et tous mes autres animaux (ma mère s'en occupe étant donné que je fais des études assez conséquentes).
Alors qu'après ma prépa, j'avais enfin l'espoir de me dire : "c'est bon, tu pars en fac à une heure de chez toi, tu auras largement le temps de retrouver tes chevaux et de ton ancienne vie", ma copine m'annonce qu'elle part peut-être à Lille faire ses études. C'est à plus de trois heures de chez moi.

Il est vrai que je planifie de prendre un cheval en demi-pension (puisque je souhaite passer mes galops 5, 6, 7 et que mes chevaux ne sont pas préparés à de telles exigences). Donc dans tous les cas, je prévois de laisser un peu de côté mes chevaux pour me concentrer sur un autre. Mais, pour autant, je ne prévois pas de les laisser tomber ! Il est toujours dans mes projets de venir dans le champ pour bouquiner, passer du temps avec eux, et leur donner de l'amour à chaque fois que je viens.

Il y a, de plus, une licence philosophie - sociologie sur Lille qui pourrait fortement m'intéresser.

Comment gérer ce rapport chevaux / copine / étude ?

Ce n'est peut-être pas le meilleur endroit pour en discuter... Mais je suis vraiment dans une situation de tension énorme (je me fais des montagnes pour pas grand chose généralement).

Des cavalières dans des situations similaires ?

Des retour d'expérience... ?