The equestrian lifestyle community.

Retour au feed

Bonjour, comment améliorer le contact sur les rênes et la mise en mains ?

Bonjour, comment améliorer le contact sur les rênes et la mise en mains ?
Merci beaucoup Coline pour tes propositions d’exercices ;) et merci aussi Marion !
Bonjour,

Lorsque je monte un cheval qui s’appuie sur le mort je met une bride car il suffit d’une petite pression sur la rêne de bride pour que le cheval redresse sa tête et arrête de s’appuyer sur les rênes après on dirige normalement avec les rênes de filet.
A la fin de la séance le cheval et plus attentif au mouvement du mort dans sa bouche et il fait mieux se qu’on lui demande.
Bonjour Charlotte.

Voici des exercices que j'ai effectués avec un cheval de trait qui s'appuyait sur le mors et embarquait. Je les faisais en balade et en carrière.

Je tiens personnellement mes rênes avec le pouce, l'index, le majeur et l'annulaire (quatre doigts).

Cet exercice, si le cheval sait être cadencé, est plus facile. Cependant le mien ne connaissait pas et cela ne nous a pas empêché au début d'apprendre.
C'est déjà un travail d'obtenir de la cadence, cela aide le cheval à être beaucoup plus à l'écoute et réceptif. Mais avec du recul je trouve difficile d'avoir de la cadence avec un cheval qui s'appuie sur le mors. Donc, je te laisserai en juger par toi-même, mais il faut savoir que parfois cela peut vraiment aider les chevaux s'ils n'y arrivent pas.

POUR AFFINER LA BOUCHE.

Donc avec un poney cadencé ou non, une tension dans les rênes, sur une ligne droite, tu vas créer une action uniquement avec un doigt (du côté où tu veux tourner), ça va logiquement ne rien faire (s'il n'est pas précis, sensible), il ne va pas prendre ça comme un code, alors tu vas rajouter des doigts et de la pression. Là, peut-être qu'il tournera légèrement (même la tête uniquement, il faut féliciter le moindre effort). Si jamais cela ne fonctionne pas, tu vas écarter ta main toujours en "pianotant" avec tes doigts. Tu exagères donc le mouvement.

Si refus ou incompréhension lors de ces deux demandes : tu fais une belle rêne d'ouverture en faisant une pression avec ta jambe intérieure. Le cheval a vu le mouvement demandé mais il était désagréable -car il n'avait pas réagi assez tôt- (moins la pression est forte, mieux ils se portent).

Si l'ordre a été compris, tu félicites avec la voix, des caresses, des grattouilles, des friandises... Attention au timing toujours.
Et tu peux recommencer une ou deux fois (aux deux mains), puis passer à un autre exercice qu'il connaît ou aime.
Il ne faut pas le blaser (en variant les exercices, en le valorisant avec un exercice simple, ainsi qu'en félicitant le moindre petit effort), et de lui accorder des pauses, des moments où il peut marcher où il veut et peu importe la vitesse et la cadence, rênes posées sur l'encolure.... tout ça tout ça :)
En tout cas maintenant avec mon cheval de 8 ans (trait, lourd dans la bouche et s'appuyait sur le mors avant), la moindre pression avec l'annulaire (même rênes longues et en licol plat), il tourne jusqu'à ce que la pression cesse.

On obtient une précision et une fluidité (ainsi qu'une certaine élégance puisque le mouvement ne se voit pas).

Et oui autre chose importante : toujours recommencer à la petite action de l'annulaire, et ne pas s'énerver si à la séance d'après il rechigne pour tourner alors que la précédente il avait compris, ça met du temps à se mettre en place et il a fallu plusieurs pression à la jambe pour que monsieur daigne tourner un peu, donc faut rester patient...
ça c'est plutôt pour affiner la bouche du cheval. Pour ne pas avoir besoin à chaque demande de faire une grande action. Le but, à mon sens, c'est d'obtenir de plus en plus en demandant de moins en moins.
Maintenant, un second exercice qui est vraiment fondé sur la cession à la nuque (et donc dans le mors).

Avec des rênes ajustées, tu trouves un code (moi je pianotais) et tu le fais jusqu'à temps que ton cheval cède (baisse un peu la tête).
Attention, assure-toi qu'il veuille bien déjà te céder la nuque en main pour ensuite demander en selle).
Parfois, le trot peut aider les chevaux à céder.
Une fois que le cheval a légèrement baissé la tête, tu lâches tes rênes et tu félicites (il pourrait normalement associer ton action à un cédé, qui lui sera associé à plus de confort, une extension d'encolure, et tu peux rajouter des grattouilles).

Tu fais ça au pas, au trot voire au galop... Et petit à petit tu pourras demander à ton cheval de se maintenir plusieurs secondes sans s'appuyer sur le mors... et ainsi, avoir un contrôle très fin.

Je ne suis pas du tout professionnelle, peut-être qu'il y a des "erreurs" dans ce que je te conseille, en tout cas, ça a fonctionné pour moi et j'ai essayé de respecter l'intégrité mentale et physique au maximum...