The equestrian lifestyle community.

Retour au feed

Comment une gérante d’écurie de propriétaire sans diplôme peut-elle proposer une pension travail au sein de ses écuries ?

Comment une gérante d’écurie de propriétaire sans diplôme peut-elle proposer une pension travail au sein de ses écuries ?
Bonjour, après renseignements, aucun diplôme n'est nécessaire officiellement, pour ouvrir une pension. Je dis officiellement, parce que après de nombreuses expériences, il vaut mieux quelqu'un qui connaît bien sa partie et un diplôme est tout de même une sécurité en cas de problème ou d'urgence.

D'après l'ifce, il serait même bien meilleur d'avoir de bonnes connaissances d'élevage qui est validé par un diplôme, plutôt que savoir bien monter.

Néanmoins, pour proposer des pensions travail, j'exigerai de voir son niveau en tant que cavalière et la discipline dans laquelle elle évolue. Ainsi qu'un CV de ses expériences. Je veux même me faire une idée de visu.

J'édite parce que je crois savoir qu'il existe un diplôme de cavalier-soigneur. Il n'est peut être pas obligatoire pour ouvrir une pension vis à vis des autorités compétentes, mais pour les assurances le fait de détenir des chevaux appartenant à d'autres propriétaires peut les rebuter si le gérant de la futur pension n'a pas de diplômes valides et vient en plus proposer de travailler les équidés des potentiels clients. Déjà détenir les chevaux des autres est une grosse responsabilité, les assurances étant frileuses doivent demander des garanties ?

Si un gérant compétent passe ici, il pourra peut-être nous donner plus de détails ?

Par contre pour donner des leçons ou coacher, le diplôme est obligatoire.
Donc soit elle a les diplômes, soit elle embauche un diplômé, soit on vient avec son propre coach.
Tout simplement en proposant des pensions travail ....

En fait en France il faut un diplôme pour enseigner, mais pas pour monter. On peut être cavalier sans diplôme, et c'est bien malheureux car c'est un peu la porte ouverte à tout et n'importe quoi. J'en ai déjà vu...
Ca cause du tord aux professionnels, et ca "vole" le boulot... une personne sans diplôme et sans palmares proposera presque toujours des tarifs plus bas qu'un pro... et la plupart des gens privilégient leur portefeuille au professionnalisme malheureusement...

A prendre avec des pincettes hein, c'est une généralité, tous ne sont pas comme ca, mais il faut se méfier lol...
Ca dépend où aussi...En Belgique par exemple il ne faut aucun diplôme spécifique ni papiers pour justifier une autorisation de pension en écurie privée, donner des cours, du coup aucun contrôle spécifique AFSCA puisque ça se fait en grande majorité au black (comme énormément de choses dans la filière, on va pas se mentir)...Et idem pour le travail des chevaux. Bref, beaucoup plus de facilités mais comme Xixie l'a dit: Tant que ça va, tant mieux mais quand ça ne va plus ou qu'il y a un problème...C'est autre chose
Je n'ai pas de sources particulières mais je sais qu'aucun diplôme n'est nécessaire pour avoir une pension, et je n'ai pas connaissances d'un diplôme permettant juste de travailler les chevaux. Je me trompe peut-être mais ça ne me semble pas si étonnant.
du black, ce ne serait pas la première à le faire ... quand tout va bien ça va, mais en cas d'accident ... bonjours assurances et responsabilités !
Lisa B : j’ai cru comprendre que pour être rémunéré il fallait avoir un diplôme. Sans diplôme il est interdit de demander de l’argent pour ça de ce que j’ai pu lire. Avez vous des informations ?
Il me semble que sans le bpjeps tu ne peux pas donner de cours, mais par contre je ne crois pas qu'un diplôme soit nécessaire pour monter les chevaux d'autres propriétaires, c'est une chose différente.