The equestrian lifestyle community.

Retour au feed

Bonjour que pensez-vous des grosses courses ou les chevaux sont montés a l’âge de 2 ans et se prennent de gros coups de cravache.Et ils ne gagnent rien a la fin de la course et partent à l’abattoir quand ils sont trop vieux pour faire des courses?

Bonjour que pensez-vous des grosses courses ou les chevaux sont montés a l’âge de 2 ans et se prennent de gros coups de cravache.Et ils ne gagnent rien a la fin de la course et partent à l’abattoir quand ils sont trop vieux pour faire des courses?
Hello Shandi Cabera, I do not understand your message too much I would like to know because i did not understand very well thank you...
Hello ,i am Shandi Cabrera from united states of America and i am supportive,caring and also i have a passionate of true love in my heart. i just went through your profile today on this site then i pick interest in you and i will like us to know each other more to establish a good relationship and please try to write me at ([email protected]) then i send you my pictures then introduce myself more better to you ok, thanks.
Je me permets de rebondir sur ta phrase concernant les chevaux conditionnés à courir et qui n'aiment pas ça.

Le meilleur exemple que j'ai était mon dernier cheval, il n'a jamais couru à proprement parlé, fait 2 centres d'entraînement sans succès d'ailleurs c'est simple ils n'ont même pas tiré même un minimum dessus, et il avait cet esprit de compétition qui rendait compliqué à gérer même des années après. Du style: Ne pas supporter se faire dépasser à l'allure supérieure en cherchant à niaker, s'énerver tant et plus quand un cheval se trouvait derrière ou devant,...Mais quand il rentrait en piste comme au paddock il se la racontait à fond, bananes en avant, chaud patate, chanter un peu,...Et en entendant la cloche de départ il était partit bien avant moi lol Quand un cheval connait les règles du jeu il peut y prendre beaucoup de plaisir et se prendre au jeu. Vraiment pour en avoir connu d'autre même sur le temps que j'ai passé dans les écuries de course, certains aiment ça et se prennent volontiers au jeu.

Tout les drivers ne sont pas mauvais non plus, le meilleur exemple parmi d'autres que je peux donner est JM Bazire qui à drivé le demi frère de mon dernier cheval justement. Il aime ses chevaux et est respectueux.

Si tu veux voir le "pire" des courses de trot il faut aller voir les courses aux petits champs comme ont les appelles.

Ensuite, malheureusement...On élève pour aller plus vite, ça rend les chevaux de plus en plus fragiles surtout dans le trot. Mais ce n'est pas tant la faute aux éleveurs ou propriétaires ni jockey/driver malheureusement. C'est l'évolution qui veut ça, et on voit exactement la même chose dans le jumping où c'est assez flagrant. Il faut de plus en plus compact, de plus en plus explosif et sensibles, de plus en plus puissants avec beaucoup de reprises (D'où du coup les embouchures qui vont avec pour gérer les bombes et éviter de potentiels accidents),...ect...

Pour voir l'évolution que ce soit des jumpings ou des courses de trot qui sont plus flagrants que le galop je trouve, il suffit de regarder le physique et de paire le comportement des chevaux qui va souvent avec. Ca n'a plus rien à voir avec les anciens, il suffit aussi de voir l'évolution tant des parcours d'obstacles que des chrono minimum pour les courses au fil des décennies. Et je pense, malheureusement que quelque part "nous" avons été trop loin pour récupérer le tir, du moins on ne le récupérera pas avant pas mal d'années en admettant qu'on y arrive...
Cc Ab :c’est exactement ce que je pense.Quand je vois des interviews de jockeys ou de propriétaires de grands chevaux de courses j’ai l’impression qu’ils parlent plus de leurs argents ou de leurs salaires plutôt que d’un animal
C’est pour ça que les chifneys et les bouchons d’oreilles sont si couramment employés dans le milieu... parce que c’est des chevaux « contrôlable »...
Comme partout je pense bien qu’il y ait des chevaux qui aiment vraiment courir mais quand on voit le comportement d’un cheval de course et/ou les témoignages de propriétaire de réformé j’ai vraiment beaucoup de peine à cautionner. Pour moi les courses sont vraiment le milieu parfait pour dire : un cheval est une machine à sous.
Bonjour a toutes merci de me donner vos avis et je les respecte tous cependant je ne suis pas d’accord avec

Elisa K : Je suis d’accord avec le fait que l’on choisit des races pleines de sang.Mais pour moi ces chevaux on certes envie de courir mais pas courir aussi vite et ni aussi longtemps.Les chevaux de course sont éduqués à courir trop tôt.

Conclusion: pour moi ces chevaux n’ont pas envie de courir aussi intensément ils sont forcés...
Cc Ab : je suis d'accord qu'un cheval qui a peur peut aller très vite, mais as-tu déjà observé ou monté un cheval de course ? C'est bien l'envie et non la peur qui est "exploitée" en courses... De plus un cheval qui fonce par peur est difficilement voire pas du tout contrôlable, ce qui est incompatible avec la gestion du parcours et de l'effort nécessaires en course, de même qu'avec la répétition des performances.
Elisa K : leur envie de courir ou leur instinct de fuite ? Un cheval qui a peur peu aller très vite...
Bonjour Juliette, effectivement 2 ans c'est jeune pour courir ou travailler, et le monde des courses est loin d'être tendre c'est vrai. Cependant ces chevaux sont sélectionnés pour leur vitesse et leur envie de courir (ce n'est pas à coup de cravache que tu peux faire gagner une course à un cheval, il faut qu'il en ait envie et soit prêt à se livrer à 200% pour ça), et qui sont très suivis et soignés tout au long de leur carrière. Ils valent d'ailleurs généralement bien trop cher pour se permettre de les négliger, on ne peut pas en dire autant de bien des chevaux de loisir, club ou même sport malheureusement... Et plus ça va plus les méthodes de débourrage douces associées à un pré-entrainement visant à les préparer physiquement et mentalement sont privilégiées plutôt que des méthodes "à l'ancienne" plus brutales. Et ça aussi ça compte pour leur avenir.
Je ne reviendrai pas sur l'usage de la cravache, Frédérique a bien expliqué ce qu'il en est. Quant à leur réforme malheureusement oui certains partent à l'abattoir parfois très jeunes, c'est un fait, mais les choses là aussi évoluent. De plus en plus d'entraîneurs cherchent à replacer les chevaux en fin de carrière, de nombreuses associations les prennent en charge, et de plus grosses structures, notamment Au-delà des Pistes pour les galopeurs/sauteurs, se créent pour essayer d'organiser tout ça et de promouvoir une réforme autre que la viande avec l'appui, y compris financier, d'une part croissante de la filière...
Le problème est le même dans toute les disciplines : l’Homme veut toujours mieux, toujours plus.
Après c’est mon avis, pour moi le monde des courses est quand même un level en dessus en un premier temps pour la jeunesse des chevaux (qui n’existe pas dans les autres disciplines) mais aussi pour le lien qui lie le jockey à ça monture qui est inexistant. Il n’y a pas de travail sur le long terme puisque le seul but est d’aller toujours plus vite ce qui est en soi pas très technique.
Merci de vos avis c’est très gentil.
Bonjour Juliette,

pour les coups de cravaches, il faut savoir que le règlement des courses ne tolère que maximum 6 coup de cravache touchants sur une course, avant c'était 8 mais ils sont passés à 6 maximum. A savoir que l'effet coup de cravache tout au long d'une course par exemple, la cravache ne touche pas, c'est le mouvement qui est là pour pousser les chevaux sans pour autant les toucher soit dans l'air à coté du cheval, soit sur la botte. C'est subtile mais il faut vraiment regarder pour le voir, il est plus simple pour les commissaires présent dans la voiture de juger si le coup est touchant ou non. Je t'invite à te renseigner sur le règlement de France Galop par exemple si tu veux en savoir plus sur la réglementation des courses.

Ensuite la plupart ne sont pas jetés a l'abattoir parce qu'ils perdent, sinon il n'y aurai jamais de réformés sur le marché. Il y a une majorité de jeunes chevaux qui ne passent pas les tests et ne sont donc pas sélectionnés (Part à la faute, pas assez rapide le plus souvent,...) ou qui présentent des fragilités de jarrets ou pieds qui posent un risque de blessure, et sont placés en vente soit via le driver/jockey, soit via des marchands (pas marchand de viande pour autant), soit placés via des associations qui sélectionnent les chevaux (Et oui, commerce is commerce, même les associations sélectionnent les réformés qu'ils achètent pour valoriser et revendre souvent le double du prix d'achat de base, voir plus), les travail (même à 3 ans...ce qui selon moi n'est pas très normal non plus...Mais bon, le titre association passe mieux?) et les revendent. Pour la plupart des associations du genre, ça sort et ça rentre non stop...C'est tout un système mit en place en interne qui permet du commerce, de faciliter les ventes pour les entraîneurs qui ont besoin de place car un cheval qui ne court pas prend la place d'un cheval à travailler, donc c'est une perte, ect...Mais le système est le même pour les écuries de sport. Un cheval qui n'est pas là pour être travaillé ne fait pas gagner d'argent au gérant de l'écurie et prend la place d'un cheval qui peut travailler et rapporte donc de l'argent au cavalier qui le travail...Ect ect...C'est la loi du coté professionnel du cheval.

Il suffit de voir les prix chez certaines associations, lorsque les chevaux sont en vente directement au centre d'entraînement, le prix est moins cher que les sélectionnés qu'ils prennent et vendent de chez eux. Même l'entraineur qui fait l'intermédiaire pour revendre un réformé se fait du beurre sur le prix, en tout cas ce n'est pas rare. Là où j'ai bossé, dès qu'un trotteur réformé était de grande taille ou avec certaines particularités, il était revendu plus de 1000 euros sans pour autant avoir un minimum de travail de réforme derrière...Donc tu pense bien que vendre au prix du couteau peut être 500 euros et vendre un peu plus cher en contentant tout le monde, on ne va pas systématiquement balancer le cheval au couteau. Ca peut exister mais c'est surtout une extrapolation et une généralisation des mauvaises écuries sur tout le monde des courses (idem pour les sports)

Pour reprendre un autre exemple, dans les élevages de sport, ce n'est pas rare du tout que les pouliches soient inséminées dès que possible (donc jeunes) pour "servir" à quelque chose en attendant le débourrage et la mise sur les cycles classiques ou libres, ça se fait même chez les "éleveurs amateurs". C'est du commerce et de la rentabilité, si en tant que professionnel qui en vit uniquement il faut prendre le temps nécessaire c'est de la perte financière à une certaine échelle.

Il y a aussi une certaine minorité qui partent automatiquement à l'abattoir une fois leur carrière terminée. Ils terminent vers 8/9...10 ans grand max mais c'est "normal". Beaucoup retournent chez leur propriétaire ou deviennent chevaux d'élevage pour les juments et les entiers, les hongres peuvent aussi vivre une retraite chez leurs propriétaires ou être vendus souvent comme chevaux de loisir. Tout les propriétaires ne les jettent pas directement au couteau, sinon là encore, on ne trouverai pas des réformés (jeunes qui n'ont pas passés les tests ou dont les propriétaires ne veulent pas forcer si l'entraineur juge qu'ils ne seront pas "bons" donc de ne pas les user pour rien non plus, des 5/6/7 ans qui sortent de blessures et dont les propriétaires préfèrent les vendre pour du loisir ou des plus vieux en fin de carrière qui trouveront aussi le chemin de la réforme de loisir)

Attention aussi que l'excuse de l'abattoir est utilisée malheureusement assez souvent pour vendre plus vite à bon prix...Donc, comme dans tout, il ne faut pas en faire une généralité de tout les diables. Du bon et du mauvais il y en a dans tout, malheureusement dans le monde actuel on monte le mauvais ou on sort les choses du contexte, et le bouche à oreille fait le reste. Je ne dis pas que c'est un monde de bisounours, au contraire! Il y a des choses discutables, et je suis la première à dire qu'il faut avoir les nerfs vraiment solide pour travailler là dedans, et encore plus si on veut bien en vivre. Tout n'est pas noir et tout n'est pas blanc...Et si le circuit des chevaux de courses semble si fermés c'est en partie parfois parce qu'il y a cette diabolisation, la plupart des ventes de réformés se font en circuit fermé et au "filon", donc: Association avec qui ils ont l'habitude de travailler, soit si on connait un driver/entraîneur, soit via marchand et les petites annonces qui commencent doucement à se mettre en place, soit de main à la main entre propriétaire/entraîneur qui rachètent la pouliche qui n'est pas sélectionnée ou qui est blessée pour élever...Il existe des sites de petites annonces spécialisées pour vendre ou proposer des poulains ou chevaux de carrière entre passionnés des courses.

Forcément il y a du mauvais, mais dans toutes disciplines. Mais si l'unique sortie des réformés des courses étaient en majorité de finir à l'abattoir, il n'y aurai presque pas de trotteurs/pur sang ou même d'AQPS dans le loisir voir les concours amateurs ou même les centres équestres. Certains finissent aussi souvent à la police montée pour les aspirants de la cavalerie ou comme chevaux de patrouille. L'uns des demi frère de mon dernier cheval était cheval d'école à l'école de garde de Soisson. Mais encore, eux aussi sélectionnent. C'est en grande partie par ces sélections qu'on croise si peu de réformés "dinguo" ou difficiles, le circuit est réfléchit en général.
Hello!

C’est assez dramatique malheureusement ce n’est pas le seul milieu où les chevaux sont exploités; quelque soit la discipline tu trouveras toujours des déviances.

Et c’est pour cela que beaucoup d’assoc existent pour dénoncer certaines pratiques ou agissements de certains professionnels dans tous les milieux ( courses, Cso, dressages etc... ) et cela sera toujours le cas quand il y a de l’argent à la clefs
Hello !

Vu comme ça je pense que c’est à bannir hahaa !

Non très sérieusement le milieu des courses est très spécial, et les chevaux sont souvent trop précoces pour ça, ils s’abîment et c’est absolument dramatique.