The equestrian lifestyle community.

Coronavirus : les courses hippiques sont suspendues en France

L’information a été rendue officielle ce lundi : toutes les courses hippiques sont suspendues en France à compter de ce mardi et jusqu’au 15 avril 2020, face à l’épidémie de Coronavirus.

Pour les professionnels du milieu, cela ne faisait aucun doute. Après l’annulation du Saut Hermès, prévu les 20, 21 et 22 mars prochains à Paris, les sociétés-mères en charge de l’organisation des courses hippiques de chevaux en France, Letrot et France Galop, ont annoncé la suspension de toutes les réunions hippiques dans l’Hexagone à compter du mardi 17 mars, et ce jusqu’au 15 avril 2020. Une décision qui fait suite aux dernières annonces du Président de la République, lundi 16 mars au soir, pour lutter contre la propagation du Coronavirus dans le pays.

« Nous sommes conscients des conséquences économiques »

« Notre priorité absolue est la santé de tous les acteurs de la filière et le respect des directives de l’État. En suspendant toute compétition, nous voulons d’abord et avant tout les protéger de la pandémie actuelle », ont expliqué Jean-Pierre Barjon, président de la société Letrot, et Edouard de Rothschild, président de France Galop, dans un communiqué officiel. Ils poursuivent : « Nous sommes pleinement conscients des conséquences économiques de l’annulation des courses. C’est pourquoi nous avons décidé d’organiser une grande remontée d’informations depuis les entreprises de la filière jusqu’aux sociétés-mères. »

Jusqu’à présent, les sociétés de courses hippiques organisaient les réunions de courses au trot, galop et en obstacle à huis clos. Désormais, elles proposeront aux associations professionnelles « de collecter tous les éléments utiles, métier par métier » et de les transmettre dans les semaines à venir. « Une première étape pour la sauvegarde de notre activité », concluent Jean-Pierre Barjon et Edouard de Rothschild.

Des dérogations pour les écuries ?

A l’image des agriculteurs qui ont sous leur responsabilité des animaux, les écuries de courses ne pourront pas être à l’arrêt total, comme le conseille l’État pour la majorité des entreprises. Pour autant, le communiqué de Letrot et France Galop ne fait aucune annonce à ce sujet. « Nous devrions bénéficier d’une dérogation comme en Italie », a néanmoins confié Alessandro Botti, entraîneur d’origine milanaise. Il explique : « Vu ce qu’il se passe dans mon pays, j’ai sensibilisé mes salariés depuis plusieurs semaines, et nous prendrons toutes les précautions nécessaires pour continuer de nous occuper des chevaux. »

Crédit photo : France Galop

Rédactrice : Marie Testa


À lire également :

Saut Hermès 2020 : l’évènement annulé à cause du Coronavirus

Retour sur la spectaculaire édition 2020 du Jumping de Bordeaux

Longines revendique sa passion pour l’univers équestre avec une ligne de montres

Horsealot inspiration © France Galop Coronavirus : les courses hippiques sont suspendues en France

© France Galop

Derrière l'inspiration
Horsealot inspiration © France Galop Coronavirus : les courses hippiques sont suspendues en France

© France Galop