The equestrian lifestyle community.

"La Matinale des Écuyers", un coup d’oeil à l’Académie équestre du domaine de Versailles

Je voulais créer une école d’un genre nouveau, raconte Bartabas. Une sorte de compagnie-école où s’inventerait une philosophie du ‘vivre ensemble’, où les chevaux nous apprendraient à travailler en harmonie, dans le respect de l’autre, une école en perpétuel mouvement, sans règles préécrites, sans cursus ni diplôme.” En 2003, le fondateur du théâtre Zingaro ouvre les portes de son école idéale, l’Académie équestre du Domaine de Versailles. Installée au sein de la Grande Écurie du château, celle-ci forme une poignée de chanceux à devenir des artistes accomplis, en leur enseignant aussi bien l’équitation de tradition française de haute école dans ce qu’elle a de plus noble, que la danse, l’escrime artistique, le chant et l’arc traditionnel japonais. La Matinale des Écuyers entrouvre, chaque week-end, les portes de cet univers magique au public.

Vous êtes attendus en coulisses

Tous les samedis et dimanches à 11h15 tapantes, les curieux peuvent observer, dans le Manège de la Grande Écurie du Château de Versailles, La Matinale des Écuyers, qui s’apparente plus à la répétition qu’au spectacle à proprement parler. “Covid oblige, nous avons dû suspendre les représentations de La Voie de l'Écuyer, explique Franck Dufour, directeur de l’Académie. Bartabas a donc eu l’idée, afin de faire vivre notre école pendant cette période et de faire perdurer son image historique, de montrer au public le travail des écuyers sur nos chevaux, côté coulisse.” Pas d’éclairages, costumes ni musique, pas de chants, danses ni chorégraphies endiablées, mais écuyers et montures évoluant ensemble sous les voûtes de ce lieu symbolique du patrimoine français. “Pour autant, La Matinale des Écuyers s’adresse à tous, poursuit l’ancien homme de media et cavalier de longue date. Les novices, qui ne seront peut-être pas capables de juger d’un changement de pied, d’un piaffer, d’un passage ou d’un galop rassemblé - tous ces airs de haute école que vous verrez ici -, apprécieront la beauté du geste. Quant aux cavaliers aguerris, ils reconnaîtront toutes les subtilités d’un cheval de l’écurie de Bartabas.” Un travail indispensable qu’il est nécessaire d’effectuer chaque jour, afin que l’équidé n’oublie pas les gestes appris, tel un athlète s'entraînant en vue d’une compétition ou un musicien répétant ses gammes inlassablement. Une fois les 45 minutes écoulées, les spectateurs sont invités à découvrir l’aménagement des box occupés par les sublimes lusitaniens cremellos - favoris de Louis XIV et montures de guerre par excellence - et isabelle, utilisés pour les tableaux d’escrime artistique ; les sorraïas, espèce originaire du Portugal menacée d’extinction ; les quarter-horses, natifs des États-Unis et présentés au dressage, ou encore Tsar, cet hanovrien ébène de 1m95 au garrot et star du prochain spectacle de Bartabas, Entretiens Silencieux, dès le 3 novembre au théâtre Zingaro, à Aubervilliers. 

Sous la houlette d’un grand maître

Très impliqué dans la vie de l’école, le fondateur de Zingaro y occupe le poste de directeur chorégraphique et forme également les élèves à la voltige, au travail du cheval, au respect de l’équitation de haut niveau ou encore à la communication avec l’animal, essentiel pour lui. “C’est quelqu’un de très à l'écoute de chacun des chevaux présents ici, continue Franck Dufour. Il les connaît tous par coeur : leur nom, leur travers. Il sait quel cheval est plutôt fragile de tel côté, lequel est un peu chaud, lequel est plus sensible. Il identifie donc facilement quelle monture fera la paire avec quel écuyer et a d'ailleurs son mot à dire sur la sélection des aspirants - à savoir que l’Académie se compose de 6 aspirants et de 3 écuyers titulaires, chacun étant libre de rester avec nous le temps qu’il voudra.” Toute la philosophie de l’école est centrée sur cette idée que l’écuyer doit être au service de l’équidé et en aucun cas l’inverse. D’ailleurs, durant La Matinale des Écuyers, en guise de fond sonore, des préceptes de grands maîtres équestres sont récités, dont celui-ci de Nuño Oliveira (XXème siècle), qui résumerait parfaitement cette pensée : “Je demande aux cavaliers de regarder leur monture lorsqu’ils mettent pieds-à-terre après une séance de travail, de contempler son œil et de faire un examen de conscience pour se demander s’ils ont bien agi envers cet extraordinaire être vivant, ce compagnon adorable : le cheval. L’art équestre n’est que la sublimation de la technique par l’amour. L’amour, afin qu’après la mort du cheval, vous ayez gardé en votre cœur le souvenir de cette entente, de ces sensations qui ont quand même élevé votre esprit au-dessus des misères d’une vie humaine.

Rendez-vous la semaine prochaine pour une rencontre avec l’une de ces happy few, Margot Réault, écuyère aspirante qui entame sa deuxième année au sein de l’Académie.

La Matinales des Écuyers, avec les écuyers de l’Académie, tous les samedis et dimanches jusqu’en décembre, à 11h15 dans le Manège de la Grande Écurie du Château de Versailles.


Crédits photo : Pierrick Daul ; Agathe Poupeney ; Alphonse Alt ; Gilles Targat

Rédactrice : Madeleine Voisin


À lire également :

Elizabeth II : une reine passionnée d'équitation

Andalousie : découvrez les chevaux lusitaniens de La Donaira

Alex Lutz à cheval, son dernier spectacle en rediffusion sur Canal+

Horsealot inspiration © Pierrick Daul "La Matinale des Écuyers", un coup d’oeil à l’Académie équestre du domaine de Versailles

© Pierrick Daul

Derrière l'inspiration
Horsealot inspiration © Pierrick Daul "La Matinale des Écuyers", un coup d’oeil à l’Académie équestre du domaine de Versailles

© Pierrick Daul


Horsealot inspiration © Agathe Poupeney "La Matinale des Écuyers", un coup d’oeil à l’Académie équestre du domaine de Versailles

© Agathe Poupeney

Derrière l'inspiration
Horsealot inspiration © Agathe Poupeney "La Matinale des Écuyers", un coup d’oeil à l’Académie équestre du domaine de Versailles

© Agathe Poupeney


Horsealot inspiration © Alfons Alt "La Matinale des Écuyers", un coup d’oeil à l’Académie équestre du domaine de Versailles

© Alfons Alt

Derrière l'inspiration
Horsealot inspiration © Alfons Alt "La Matinale des Écuyers", un coup d’oeil à l’Académie équestre du domaine de Versailles

© Alfons Alt


Horsealot inspiration © Pierrick Daul "La Matinale des Écuyers", un coup d’oeil à l’Académie équestre du domaine de Versailles

© Pierrick Daul

Derrière l'inspiration
Horsealot inspiration © Pierrick Daul "La Matinale des Écuyers", un coup d’oeil à l’Académie équestre du domaine de Versailles

© Pierrick Daul


Horsealot inspiration © Gilles Targat "La Matinale des Écuyers", un coup d’oeil à l’Académie équestre du domaine de Versailles

© Gilles Targat

Derrière l'inspiration
Horsealot inspiration © Gilles Targat "La Matinale des Écuyers", un coup d’oeil à l’Académie équestre du domaine de Versailles

© Gilles Targat