The equestrian lifestyle community.

Rencontre avec Margot Réault, écuyère aspirante de l’Académie Equestre Nationale du Domaine de Versailles

Sous la houlette de Bartabas, l’Académie équestre du domaine de Versailles forme depuis 2003, au sein des Grandes Écuries du Roi, des écuyers artistes. Rencontre avec Margot Réault, 25 ans, l’une de ses aspirantes, qui entame sa deuxième année dans cette école d’un autre genre.

Horsealot : Comment êtes-vous arrivée à l’Académie ?

Margot Réault : Dès mes 8 ans, après avoir assisté à une représentation de Loungta, les chevaux de vent de Bartabas, j’ai su que je voulais faire du spectacle équestre. Malheureusement, il n’est pas évident de se former à ces métiers et, si je connaissais l’Académie, je ne pensais pas pouvoir y prétendre, craignant que mon niveau de dressage ne soit insuffisant. J’ai donc déposé une candidature pour un poste de groom à Zingaro et Emmanuelle Santini, l’assistante du fondateur, connaissant ma volonté première de me consacrer au dressage, m’a alors redirigée vers l’école, et j’ai été prise. 

Horsealot : Racontez-nous une journée type à l’Académie.

MR : Il s’agit d’une compagnie-école et, comme son nom l’indique, nous apprenons tout en nous donnant en spectacle. Nous travaillons et logeons tous ensemble, ici à Versailles, comme une véritable troupe. Nous commençons nos journées très tôt le matin et chaque jour nous suivons un cours artistique, que ce soit le chant, la danse, l’escrime ou encore le Kyudo, le tir à l’arc traditionnel japonais. Le reste de la journée est consacré au travail des chevaux, chaque écuyer se voyant confier un piquet de 4 à 5 équidés dont il doit s’occuper : les panser évidemment mais également les sortir, en balade ou à la longe, et les entraîner en vue des prochaines représentations. Les chevaux dont nous nous occupons vivent au box et sont donc très dépendants de nous. Nous passons beaucoup de temps à leur prodiguer ces soins et développons ainsi une véritable relation avec eux, une entente indispensable à notre progression commune. Ma monture préférée, avec qui j’ai créé des liens forts, est Picabia, un magnifique lusitanien dit cremello, crème aux yeux bleus. 

En ce qui concerne les spectacles, nous y sommes intégrés progressivement et, pour ma part - parmi les 6 écuyères aspirantes je suis la seule “ancienne” - j’y suis de plus en plus présente, notamment sur un tableaux d’escrime à cheval, qui reste ma meilleure expérience. Les cinq autres, quant à elles, viennent d’intégrer le tableau intitulé “la Liberté” qui, assez peu technique, constitue la première étape pour les nouveaux arrivants. 

Horsealot : Sur quoi l’enseignement de Bartabas met-il l’accent ?

MR : En tant que directeur chorégraphique, Bartabas vise une esthétique très particulière, notamment en terme de posture. C’est quelqu’un de très rigoureux, qui fait attention aux détails et met l’accent sur l’harmonie, ce qui diffère des autres enseignements que j’ai pu recevoir. Même si le spectacle m’a toujours intéressée, j’ai beaucoup pratiqué le dressage, en compétition au niveau amateur, et ne me préoccupais pas tant de l’esthétisme.

Horsealot : Quels sont vos projets pour l’avenir ?

MR : On aurait tendance à croire, dans le monde du spectacle, qu’un artiste change souvent de compagnie, au gré des opportunités, ce qui ne correspond pas du tout à l’esprit de l’Académie. Il ne s’agit pas d’une école où l’on vient se former en attendant de trouver du travail. La maîtrise des disciplines enseignées demande de l’engagement, de la rigueur, de l'entraînement et beaucoup de temps, on ne peut pas se contenter de les effleurer. Je me plaît dans cette institution où le degrés d'exigence est si élevé et où nous apprenons continuellement. Je me passionne pour ce que je vie et je compte bien passer les prochaines années au sein de l’Académie. 

Crédits photo : Franck Fokerman ; Appawoosa ; Pierrick Daul / Académie Équestre Nationale du Domaine de Versailles

Rédactrice : Madeleine Voisin


À lire également :

Àcheval Pampa, la griffe qui nous fait voyager en Argentine

Adèle Renauldon : rencontre avec la jeune joueuse de polo française

Le Mas de Chabran : la destination rêvée pour les passionnés d’équitation

Horsealot inspiration Margot Réault © Franck Fokerman Rencontre avec Margot Réault, écuyère aspirante de l’Académie Equestre Nationale du Domaine de Versailles

Margot Réault © Franck Fokerman

Derrière l'inspiration
Horsealot inspiration Margot Réault © Franck Fokerman Rencontre avec Margot Réault, écuyère aspirante de l’Académie Equestre Nationale du Domaine de Versailles

Margot Réault © Franck Fokerman


Horsealot inspiration Margot Réault © Franck Fokerman Rencontre avec Margot Réault, écuyère aspirante de l’Académie Equestre Nationale du Domaine de Versailles

Margot Réault © Franck Fokerman

Derrière l'inspiration
Horsealot inspiration Margot Réault © Franck Fokerman Rencontre avec Margot Réault, écuyère aspirante de l’Académie Equestre Nationale du Domaine de Versailles

Margot Réault © Franck Fokerman


Horsealot inspiration La façade de l'Académie © Appawoosa Rencontre avec Margot Réault, écuyère aspirante de l’Académie Equestre Nationale du Domaine de Versailles

La façade de l'Académie © Appawoosa

Derrière l'inspiration
Horsealot inspiration La façade de l'Académie © Appawoosa Rencontre avec Margot Réault, écuyère aspirante de l’Académie Equestre Nationale du Domaine de Versailles

La façade de l'Académie © Appawoosa


Horsealot inspiration Extrait du spectacle "La Voie de l'écuyer" @ Académie Équestre Nationale du domaine de Versailles Rencontre avec Margot Réault, écuyère aspirante de l’Académie Equestre Nationale du Domaine de Versailles

Extrait du spectacle "La Voie de l'écuyer" @ Académie Équestre Nationale du domaine de Versailles

Derrière l'inspiration
Horsealot inspiration Extrait du spectacle "La Voie de l'écuyer" @ Académie Équestre Nationale du domaine de Versailles Rencontre avec Margot Réault, écuyère aspirante de l’Académie Equestre Nationale du Domaine de Versailles

Extrait du spectacle "La Voie de l'écuyer" @ Académie Équestre Nationale du domaine de Versailles


Horsealot inspiration Les écuries © Appawoosa Rencontre avec Margot Réault, écuyère aspirante de l’Académie Equestre Nationale du Domaine de Versailles

Les écuries © Appawoosa

Derrière l'inspiration
Horsealot inspiration Les écuries © Appawoosa Rencontre avec Margot Réault, écuyère aspirante de l’Académie Equestre Nationale du Domaine de Versailles

Les écuries © Appawoosa