The equestrian lifestyle community.

Confinement : qu’en est-il de la santé de nos équidés ?

Depuis l’annonce d’Emmanuel Macron, mercredi dernier, de confiner une nouvelle fois les Français et de fermer les établissements sportifs recevant du public, Serge Lecomte, président de la Fédération Française d'Équitation et Emmanuel Feltesse, président du Cre Ile de France, se battent pour éviter un “désastre sanitaire”.

Le cheval, un animal fait pour marcher 

Si les chats et les chiens peuvent bénéficier d’une heure de sortie quotidienne, le bien-être des équidés a quant à lui été largement négligé. Alors que le gouvernement a rapidement annoncé la possibilité pour les propriétaires de chevaux mis en pension dans des clubs de se déplacer afin de s’en occuper, la situation dans les centres équestres est bien plus alarmante. “En temps normal, un cheval de club est monté 15 à 20 heures par semaine, principalement par les cavaliers inscrits dans l’établissement, explique Vincent Boubet, manager du centre équestre de Chaville, propriété de Serge Lecomte, depuis son inauguration il y a quinze ans. Aujourd'hui, sans cavalier pour assurer les sorties, nous sommes passés à 5 ou 6 heures par semaine, ce qui est bien insuffisant. Des sorties et un travail du cheval essentiels à son bien-être. “Cet animal, dans son habitat naturel, passe les deux tiers de son temps à marcher, il est fait pour être en mouvement.” Enfermés, les équidés peuvent en effet rapidement devenir agressifs et, surtout, si l’activité physique est moindre, développer de lourds problèmes de santé. Les maladies les plus redoutées ? La colique et la fourbure - caractérisée par une inflammation et une congestion du pied - , les deux premières cause de mortalité chez les chevaux. “Il faudra donc adapter l’alimentation à l’activité des animaux et en diminuer les quantités, malgré la chute des températures et leur besoin de se réchauffer, continue Vincent Boubet. Le problème par rapport au confinement du printemps, c’est que la saison n’est plus aussi clémente, et les pâturages pas prêts à accueillir nos chevaux. S’ils ont l’habitude du box, les mettre au pré maintenant n’est pas nécessairement recommandé.” Sans parler du stress qu’un changement d’environnement peut provoquer chez certaines bêtes. “Pour autant, il ne faut pas essayer de compenser ce manque d’activité en épuisant les chevaux lors de leurs sorties. Premièrement, parce qu’il leur faut au moins 20 à 30 minutes au pas avant de pouvoir faire quoi que ce soit. Et puis, c’est comme pour l’Homme : si on les pousse trop, cela peut provoquer des tendinites et d’autres fâcheuses blessures.” Selon Vincent Boubet, la seule solution permettant d’assurer la santé des équidés est d’autoriser les inscrits, ou du moins certains cavaliers triés sur le volet, à venir s’en occuper, en respectant des règles sanitaires strictes. “Le travail et les soins que nos cavaliers apportent d’ordinaire à nos bêtes sont maintenant réalisés par notre seul personnel, et nous craignons que nos moniteurs soient rapidement submergés”, s’inquiète Vincent Boubet. 

À ce jour en Île-de-France, les préfectures des départements de Seine-et-Marne (77), des Yvelines (78), des Hauts-de-Seine (92), du Val-de-Marne (94), du Val-d’Oise (95) et l’Essonne (91) ont autorisé la mise en place d’une liste d’inscrits autorisés à venir s’occuper des poneys et chevaux dans la limite de 2 cavaliers par équidé et sous réserve d’un respect strict du protocole sanitaire et d’un planning permettant la gestion des flux. Une première victoire.

Crédits photos : Alex Blajan / Chris Neumann / Kin Li / Sayid He / Thomas Peham / Unsplash

Rédactrice : Madeleine Voisin


À lire également :

Les 4 podcasts à écouter pour les passionnés d’équitation

Coronavirus : comment adapter l’alimentation des chevaux durant le confinement ?

Quelques comptes Instagram pour nous évader…

Horsealot inspiration © Sayid He / Unsplash Confinement : qu’en est-il de la santé de nos équidés ?

© Sayid He / Unsplash

Derrière l'inspiration
Horsealot inspiration © Sayid He / Unsplash Confinement : qu’en est-il de la santé de nos équidés ?

© Sayid He / Unsplash


Horsealot inspiration © Chris Neumann / Unsplash Confinement : qu’en est-il de la santé de nos équidés ?

© Chris Neumann / Unsplash

Derrière l'inspiration
Horsealot inspiration © Chris Neumann / Unsplash Confinement : qu’en est-il de la santé de nos équidés ?

© Chris Neumann / Unsplash


Horsealot inspiration © Thomas Peham / Unsplash Confinement : qu’en est-il de la santé de nos équidés ?

© Thomas Peham / Unsplash

Derrière l'inspiration
Horsealot inspiration © Thomas Peham / Unsplash Confinement : qu’en est-il de la santé de nos équidés ?

© Thomas Peham / Unsplash


Horsealot inspiration © Alex Blajan / Unsplash Confinement : qu’en est-il de la santé de nos équidés ?

© Alex Blajan / Unsplash

Derrière l'inspiration
Horsealot inspiration © Alex Blajan / Unsplash Confinement : qu’en est-il de la santé de nos équidés ?

© Alex Blajan / Unsplash


Horsealot inspiration © Kin Li / Unsplash Confinement : qu’en est-il de la santé de nos équidés ?

© Kin Li / Unsplash

Derrière l'inspiration
Horsealot inspiration © Kin Li / Unsplash Confinement : qu’en est-il de la santé de nos équidés ?

© Kin Li / Unsplash