jean marc nicolas

@jeanmarcnicolas

Jean-Marc Nicolas, cavalier international, entraîneur national de l'équipe de CS...

À propos
Masquer
Présentation
A propos
Jean-Marc Nicolas, cavalier international, entraîneur national de l'équipe de CSO de Malaisie ( qu'il emmena à la 3e place des Jeux Asiatiques en 2003 et double médaillé d'or aux Sea Games de Kuala Lumpur), conseiller technique sur Eurosport, tant de chose pour un seul homme !

Jean-Marc est né à Casablanca, le 1er août 1951 dans une famille d'architectes. C'est en 1962 qu'il découvre l'envie de monter à cheval, et ce fut "le coup de foudre".
Un an plus tard, son directeur de club (Club Hippique de St Georges, Villeneuve Loubet), P.Boucan, sauve une jument de 6 ans , Isolla Bella de la boucherie et propose au père de Jean-Marc de l'acheter. Jean-Marc fera son premier concours à Cagnes-sur-Mer et remporte les deux épreuves !

Pendant quelques temps il continu d'aller à l'école tout en faisant du concours, et arrive la rencontre avec les Balanda.
Marc de Balanda (qui avait deux de ses enfants en équipe de France) parle à l'entraîneur national de Jean-Marc. Jean-Marc participa à 3 Championnats d'Europe (67 Jesolo, 68 Stoneleigh, 69 Dinard) et revient avec trois médailles d'argent par équipe.

En 1969, il participe à sa première Coupe des Nations en Senior à Lisbonne.
Sur les conseils de Marc de Balanda, Jean-Marc va s'installer pour 4 ans chez M.Rozier. Puis repart à Nice où Marc de Balanda l'embauche comme cavalier pendant 1 an et demi.

En 1973, il épouse Isabelle (la fille de Marc), ils auront 4 enfants: Jean-Philippe, Caroline, Cécile et Céline. Marc de Balanda devient directeur technique du Haras des Bréviaires et Jean-Marc vient le rejoindre en tant que cavalier. A cette période, Bamboula succède à Isola Bella. Jean-Marc se rend compte qu'il n'y a pas d'avenir professionnel au sein des HN.

Grace à Marc de Balanda, il rencontre Eolelbert Ohmer (un gros marchand allemant), et va travailler chez lui en Allemagne. Il y restera 6 ans. C'est à cette période qu'il rencontre Gilbert Doerr, qui vient lui demander de travailler comme cavalier.

Vient à ce moment Mador. Il fit sa première Coupe des Nations à Aix la Chapelle à 7ans et fit 4 / 0 !
Et la victoire pour l'équipe de France ( Mador, Galoubet A, Flambeau C et Faolo d'Escla). Mador est sur un nuage et n'arrête plus les bonnes performances (1980: victoires en Coupes des Nations, Aix, Londchamp, Liège, séléctionné pour Moscou mais boycott. 1981: victoires en Coupes des Nations, Hickstead, Rome +GP)... Mais vient Donaueschingen (où il se fait mal dans le triple) une semaine avant les Championnats d'Europe. Et là, Mador refuse le triple et fut éliminé.
C'est la fin du mythe Mador.

Jean-Marc s'installe un an à son compte en Allemagne, mais la France lui manque et il vient s'installer à Damartin en Serve.
En 1983, il se sépare d'Isabelle (après 10 ans de mariage) et rencontre Géraldine Dillon (fille de l'ambassadeur d'Irlande en France) avec qui il se marira dix ans après et aura un fils, Christopher.

Au concours de Cergy, Jean-Marc rencontre une petite jument qu'il remarqua tout de suite, Midway St Paer. Elle fut rapidement achetée par de bons clients de Jean-Marc, Mr et Mme Bérard.
"Elle était spectaculaire, une volonté incroyable! " Rocordwonen des gains en 1989 et 90, meilleur cavalier à Bercy, deux finale de Coupe du Monde (Paris et Tampa).

En 1996, Claude Lambert (propriétaire de chevaux de GP) arrive et confie Caloubet du Rouet à Jean-Marc. Ensemble, ils seront champion de France des 7ans, accumuleront 900 000 Fr de gains et termineront 2e du GP CSIO de Madrid, et 1er des Coupes des Nations de Lisbonne et Mechelen.

Arrive le 30 octobre 96, Jean-Marc tombe de cheval et se casse la jambe. C'était déjà une mauvaise période (des erreurs de construction du manège coûtaient cher, un contrôle fiscale en cours, etc...), et la jambe cassé ne fit qu'empirer la situation! Jean-Marc à lutté, mais en vain, l'argent ne rentrait plus, la ferme à été saisie et vendue. Il ne restait plus que C.Lambert qui lui confie à ce moment là Vondéen (3e du GP de Paris, 2e de la Coupe du Monde de Genève, 5e du GP de Stuttgart, 12e de la finale de la Coupe de Monde de Helsinski).

Jean-Marc découvre Vondéen, un grand cheval mais très fin à monter, ce fut une passion pendant 2 ans. Jean-Marc s'installe alors chez Marie-Martine Féton "Elle m'a accueilli les bras ouverts". Après avoir gagné en 99, la qualificative Coupe du Monde de Oviedo avec Caloubet, C.Lambert lui retire les chevaux.
C'est aussi l'époque de Souviens toi III, avec qui Jean-Marc sera 6e du GP Coupe du Monde de Dortmund.

Pendant quelques temps Jean-Marc resta à niveau grâce à Cibèle Messipière (gagnante du GP de Grnoble, CSI****, 7e du GP Coupe du Monde de Genève, gagnante à l'Olympia de Londres, pré-séléctionnée olympique, 3e en Coupe des Nations) , Elisca Galante (1ere du Derby de Dinard) et Gazelle de Madame (4e du Championnat de Monde des 7ans à Lanaken, nombreuses victoires en internationales).

Pendant un stage en Suisse, F.Labourey dit à Jean-Marc que Jean-Pierre Clément (industriel) aimerait qu'il aille monter ses chevaux avant le stage. C'est là que Jean-Marc découvrit Rexito, Attila et Modesto, un 5ans, gris, difficile, joueur, qui le fit craquer.
Il dit à Mr Clément que s'il cherche un cavalier pour son cheval, il veut bien être celui là.
Un an plus tard, Mr Clément appelle Jean-Marc et Modesto arrive. Rexito et Attila arriveront peu après. "Modesto était un crack, il fallait le construire sans le stresser" la progression à été constante, sans brûler d'étapes.

En 2004, Jean-Marc et JPC Modesto*Equifoam (vainqueur et 3 fois 2e en Coupes des Nations, 2e, 5e, 11e et 13e en GP Coupe du Monde, etc...) sont 6e meilleur couple mondial .
Sujets en relation
Disciplines en relation
Masquer
Inscrivez-vous pour vous connecter avec +100 000 cavaliers !
Inscription
X